Principal Laryngite

Sentiment de plénitude dans le sternum et manque d'air

L'apparition d'une douleur à la ceinture dans la région de la poitrine cause beaucoup d'inconvénients à une personne, la privant de la possibilité de mener une vie normale. La persistance à long terme des symptômes affecte la qualité de la vie quotidienne, le repos et le sommeil, et conduit à un développement intensif de la maladie, qui pourrait en devenir la cause profonde. Cette condition nécessite un diagnostic, elle peut être causée par une variété de pathologies nécessitant un traitement à long terme..

Localisation, symptômes et causes

La ceinture, la douleur éclatante et lancinante dans la poitrine ne sont pas toujours associées uniquement aux organes internes. Il peut être superficiel et profond, localisé dans différentes parties du GC.

Douleur cutanée

Le type superficiel de douleur à la ceinture - peau, se développe dans 90% des cas en raison de virus et d'infections. Le zona est un type d'herpès qui se développe symétriquement sur le dos et la poitrine. Les symptômes comprennent:

  • rougeur et inflammation de la peau;
  • se propager au cou, au visage et aux membres;
  • fièvre et douleur;
  • intoxication.

Dans le contexte de la maladie, l'immunité générale diminue, le stress et le surmenage augmentent.

Une autre cause de symptômes de la ceinture superficielle peut être une lésion des terminaisons nerveuses pendant la compression et l'inflammation. Le syndrome radiculaire est aggravé par le mouvement, causé par l'ostéochondrose et d'autres pathologies, y compris les hernies et les tumeurs.

Douleur des organes internes

La douleur à la ceinture située profondément sous la poitrine ou dans l'AH indique une pathologie des organes internes:

  • cholécystite;
  • un ulcère de l'estomac ou de l'intestin;
  • maladies cardiaques;
  • processus destructeurs dans les vaisseaux sanguins;
  • pancréatite.

Si la douleur se manifeste brutalement, il peut s'agir d'une exacerbation d'un processus chronique ou d'une pathologie aiguë, par exemple une crise cardiaque.

Si le patient est tourmenté par de l'amertume dans la bouche, des nausées, une lourdeur dans l'épigastre, des troubles gastro-intestinaux, dans 90% des cas il s'agit de pathologies gastro-intestinales. Mais une crise cardiaque ne peut être exclue, qui s'accompagne également de symptômes similaires, à l'exception des éructations et de l'amertume dans la bouche..

Douleur sous les côtes

Une douleur sous les côtes, une douleur lancinante dans le sternum juste en dessous du milieu indique le développement de maladies gastro-intestinales. L'estomac, les glandes, la vésicule biliaire, les intestins, les reins, l'appendice, le foie peuvent en souffrir. Cependant, la raison peut également être cachée dans les maladies des fibres musculaires, qui sont fortement augmentées avec le mouvement. Il est possible de distinguer les maladies gastro-intestinales du cœur et des vaisseaux sanguins par des douleurs sévères, des éructations, des nausées, de l'amertume et un goût amer dans la bouche.

Bardeaux au centre du sternum

Les causes de la douleur à l'intérieur du sternum au centre peuvent être des maladies:

  • ostéochondrose et piégeage des racines nerveuses;
  • violation de l'intégrité des disques intervertébraux à la suite de processus liés à l'âge ou après une blessure, la formation de hernies;
  • névralgie dans le contexte de diverses pathologies;
  • état pré-infarctus, si la douleur est apparue brusquement - crise cardiaque;
  • moins souvent, l'inflammation de la vésicule biliaire et du pancréas en devient la cause;
  • troubles nerveux, stress, expériences.

Si les symptômes de troubles persistent pendant une longue période, cela indique clairement une pathologie d'organe. Avec le stress, les symptômes disparaissent si la personne se repose et rétablit l'état mental.

La douleur à la ceinture peut être due à une insuffisance coronarienne aiguë causée par un spasme des vaisseaux sanguins. On pense que l'athérosclérose est la cause de cette maladie. La pathologie nécessite un traitement médicamenteux.

Douleur pendant la grossesse

La raison de la sensation de plénitude du sternum chez la femme peut être le 3ème trimestre de la grossesse, qui est associé au mouvement des organes, à une diminution de l'espace dans la cavité abdominale. Pour cette raison, les organes commencent à exercer une pression sur les poumons, les terminaisons nerveuses et la colonne vertébrale. La motilité intestinale s'aggrave, une cholécystite des femmes enceintes se produit. Le spasme des muscles lisses est facilement éliminé par No-shpa, Drotaverinum et d'autres médicaments similaires, qui sont indiqués pendant la grossesse. Si la douleur persiste longtemps et s'intensifie, la femme doit se rendre dans une ambulance, car il existe une condition dangereuse de fausse couche et de décollement placentaire.

Douleur gauche

Si les symptômes d'éclatement sont localisés sur le côté gauche du sternum, y compris sous les côtes, la cause peut être:

  • inflammation du pancréas;
  • scoliose;
  • dystrophie des vertèbres intervertébrales;
  • spasme de la rate;
  • violation de l'activité cardiaque - signe de crise cardiaque, ischémie;
  • inflammation musculaire ou myosite.

Chacune de ces violations nécessite une attention particulière des médecins. Au premier signe d'une crise cardiaque, vous devez contacter une ambulance.

Une crise cardiaque se développe rapidement et met la vie en danger: le patient pâlit, il transpire, la fréquence cardiaque augmente plusieurs fois, des tremblements se produisent.

Douleur à la ceinture à droite

Sur la droite se trouvent les organes et éléments les plus importants du corps humain, qui, en cas d'inflammation, nécessitent une attention particulière du patient:

  • inflammation du foie ou de la vésicule biliaire causée par des virus, des intoxications et une alimentation déséquilibrée, caractérisée par des tiraillements, des douleurs et un inconfort constant;
  • troubles intestinaux, ainsi que cholécystite et calculs biliaires;
  • infestation de parasites;
  • appendicite - inflammation de l'appendice, qui s'accompagne d'une douleur aiguë au centre de l'épigastre, se transformant lentement en hypochondre droit.

L'appendicite mérite une attention particulière, car elle se développe rapidement et, en l'absence de réaction, conduit à une péritonite..

Si la douleur à la ceinture devient vive, insupportable, ne disparaît pas dans les quelques minutes qui suivent son apparition, cela indique un processus intense d'irritation nerveuse. Ces symptômes graves sont caractéristiques de ces troubles: calculs dans la vésicule biliaire, coliques rénales et hépatiques, kystes ovariens rompus et grossesse extra-utérine. Parfois, une douleur aiguë à la ceinture se produit avec une exacerbation de gastrite, d'ulcères, d'insuffisance cardiaque, de myalgie et de lésions virales.

Douleur intense et éclatante

La douleur dans la poitrine peut être non seulement une ceinture, mais aussi des pulsations, tellement éclatantes qu'il semble que les poumons veulent ramper et aussi presser. La nature transitoire de la douleur douloureuse est caractéristique des lésions musculaires, des crises cardiaques, de l'ischémie.

D'autres causes associées aux organes de la poitrine et non seulement sont répandues:

  • troubles neurologiques;
  • maladie mentale;
  • inflammation de la plèvre des poumons;
  • péricardite ou inflammation de la bourse près du cœur;
  • malformations du cœur;
  • maladie de l'artère coronaire.

Il y a des cardialgies dans le contexte de troubles neurologiques. La douleur devient lancinante, terne, pressante en raison de la nervosité accrue des patients.

Caractéristiques des écarts pulsés

L'apparition de pulsations au milieu de la poitrine avec des sensations douloureuses est un signe extrêmement dangereux qui nécessite un diagnostic immédiat et une assistance médicale. La principale cause de cette condition est considérée comme la dissection de l'anévrisme aortique ou sa rupture complète..

Causes de l'anévrisme

Une maladie dangereuse peut être provoquée par les actions quotidiennes d'une personne, ainsi que par une prédisposition héréditaire. Les principales raisons sont:

  • Fumeur. Une mauvaise habitude augmente considérablement le risque de développer la maladie et provoque l'athérosclérose, et contribue également à l'hypertension artérielle.
  • Athérosclérose. La principale cause d'anévrisme, qui se développe en raison de la malnutrition, du stress, d'un métabolisme médiocre et d'une faible activité physique. Des plaques graisseuses se forment sur les parois des vaisseaux, qui changent la forme des vaisseaux.
  • Vasculite. Cette pathologie est également appelée inflammation de l'aorte ou d'autres vaisseaux. Se produit souvent dans le contexte d'infections et d'autres processus inflammatoires.

Dans la région abdominale, les anévrismes sont les plus courants, mais les symptômes sont toujours donnés au thorax et à la zone épigastrique.

Lorsqu'un anévrisme se rompt, le patient commence à ressentir les symptômes suivants: vomissements, étourdissements, transpiration, nausées, douleurs dans le dos et les jambes, dans l'abdomen, et c'est très intense. Le pouls du patient s'accélère, il souffre d'essoufflement, peut perdre connaissance en raison d'une forte diminution de la pression.

Avec une évolution prolongée de l'anévrisme, il existe un risque de formation de caillots sanguins qui, s'ils se détachent, peuvent pénétrer dans les poumons ou le cœur, provoquant une mort subite.

Si la poitrine bat sans douleur, les symptômes surviennent de temps en temps, puis disparaissent rapidement, la cause peut être un physique asthénique et une croissance élevée. C'est une condition inoffensive qui ne nécessite pas de soins médicaux..

Les pulsations, les douleurs éclatantes et ceintillantes dans la cavité thoracique sont un signe désagréable et dangereux de maladies qui constituent une menace pour la vie humaine. Lorsqu'un symptôme apparaît, il est important de subir un diagnostic complet et d'identifier la cause afin de commencer le traitement..

Compression thoracique avec coronavirus - la norme ou l'exception?

Dans les premiers stades de la pandémie, on pensait que les principaux signes d'infection à coronavirus n'étaient qu'une forte fièvre et une toux sèche et intense. Les observations des patients ont montré qu'il y avait beaucoup plus de symptômes, et beaucoup dépendait de l'état général du corps du patient et des maladies associées. Il y a souvent une sensation d'oppression dans la poitrine avec Covid - les médecins notent que ce symptôme apparaît généralement chez les patients présentant des pathologies des organes respiratoires.

L'inconfort au niveau de la poitrine est l'un des principaux signaux d'infection

L'OMS a identifié les principaux signes de coronavirus qui surviennent chez les patients dans 90% des cas, surtout si la maladie est sévère. Parmi les symptômes de Covid figurent:

  1. maux de tête;
  2. épisodes de diarrhée;
  3. toux sévère avec peu de mucosités;
  4. forte fièvre;
  5. fatigue accrue;
  6. perte de sensations (l'odorat disparaît, les papilles gustatives ne fonctionnent pas).

Les experts considèrent également que les douleurs tiraillantes dans la région de la poitrine sont les principaux symptômes de l'infection à coronavirus. Les statistiques médicales indiquent qu'une sensation d'oppression dans la poitrine avec Covid survient dans 20 à 25% des cas. Le plus souvent, ce symptôme se termine par des complications et indique des problèmes dans le travail des organes respiratoires. La plupart des patients qui s'inquiètent de la sensation désagréable dans la poitrine ont également un essoufflement, un ralentissement ou une respiration intermittente..

Les observations de patients ont montré que la compression dans la région de la poitrine se produit même dans les premiers stades de l'infection. Dans certains cas, ce symptôme apparaît même pendant la période d'incubation et peut ne pas être accompagné d'autres manifestations inhérentes au coronavirus.

Oppression thoracique due au coronavirus - qui présente le plus souvent ce symptôme?

Les experts notent que l'oppression thoracique dans Covid-19 se trouve généralement chez les patients souffrant de problèmes de santé graves et les patients âgés. Ce symptôme apparaît souvent également dans le contexte d'un système immunitaire affaibli. Le plus souvent, un inconfort désagréable dans la poitrine, comme en témoignent les statistiques médicales, apparaît avec des maladies graves des organes respiratoires.

Les fumeurs souffrent souvent d'une oppression thoracique. La raison principale est les dommages aux poumons par la nicotine et le goudron nocif. Le tissu pulmonaire commence à se détériorer et l'infection à coronavirus ne fait que contribuer à ce processus..

Avec des formations oncologiques sur les muqueuses des organes respiratoires, le patient est également souvent dérangé par l'apparition de sensations douloureuses dans la poitrine. Ces patients sont à risque - la combinaison du coronavirus et du cancer est souvent mortelle. Le système immunitaire est affaibli par une pathologie grave et est incapable de faire face à l'infection.

La constriction de la poitrine n'apparaît généralement que quelques jours après l'infection, bien que certains patients se plaignent d'inconfort après la fièvre. Parfois, il arrive également que des sensations désagréables se fassent ressentir simultanément avec une toux - la charge sur les poumons entraîne des sensations douloureuses.

Différences entre le coronavirus et les maladies respiratoires

Dans les premiers stades, Covid-19 est souvent confondu avec d'autres maladies respiratoires. Cela conduit à une propagation rapide du virus dans l'organisme, à des lésions des organes respiratoires et à l'apparition de complications. Nous ne devons pas non plus oublier le danger pour les autres - le coronavirus se propage rapidement même avec un contact court..

Afin de ne pas confondre le coronavirus avec les maladies respiratoires courantes, il est nécessaire de faire attention aux signes d'infection. Il n'y a pas d'inconfort dans la poitrine avec un rhume ou une grippe - il écrase dans la poitrine avec Covid-19, et ce symptôme devrait vous alerter en premier lieu.

En cas de maladies respiratoires, les sensations douloureuses dans les poumons ne peuvent apparaître que dans le contexte d'une forte toux et disparaissent généralement simultanément avec la récupération. Avec le coronavirus, la compression passe beaucoup plus tard - cela nécessitera la régénération du tissu pulmonaire et la récupération complète des organes respiratoires affectés.

Même s'il n'y a pas d'autres signes sous forme de toux, de maux de tête ou de fièvre, il est préférable de consulter un médecin - la rapidité avec laquelle les spécialistes prescriront le traitement dépendra des tests en temps opportun. Cela aidera à éviter les complications ou à s'isoler..

L'inconfort, la douleur et l'oppression dans la région de la poitrine sont des signes courants de coronavirus. Bien que la maladie au début ne puisse se signaler qu'avec ces symptômes, vous ne devez pas être insouciant sur les manifestations plutôt inoffensives. Même si les tests ne confirment pas Covid-19, ces signes peuvent indiquer des problèmes respiratoires graves nécessitant un traitement immédiat..

Douleur dans la poitrine au milieu: causes d'inconfort pressant, terne, douloureux, lancinant

Considérez quand la douleur apparaît au milieu de la poitrine, sa nature, ses symptômes, son diagnostic, nous déterminerons ce qu'il faut faire en cas d'inconfort rétrosternal.

Organes thoraciques

Pour comprendre ce qui cause exactement la douleur dans la poitrine, localisée au milieu, il faut savoir qu'entre les poumons, dans le médiastin, se concentrent les organes les plus importants de notre corps:

  • cœur et gros vaisseaux (aorte, veine cave);
  • bronches, trachée;
  • œsophage;
  • Les ganglions lymphatiques;
  • muscles, ligaments, nerfs.

À proximité se trouvent le diaphragme, les organes abdominaux, la paroi thoracique, le thymus - ils peuvent également causer une gêne, une telle douleur est appelée reflétée.

Malgré le grand nombre de structures anatomiques importantes, toutes les douleurs survenant dans la poitrine directement derrière le sternum sont en quelque sorte associées à un organe - le cœur.

Irradiation de la douleur dans l'épaule gauche, les bras, le cou, la mâchoire - peut être des manifestations de changements pathologiques dans d'autres organes et tissus, mais un inconfort douloureux de toute nature, intensité, survenant au centre du sternum, indique de manière fiable l'intérêt du cœur.

Causes d'inconfort thoracique

Toute sensation de douleur est toujours une réaction des terminaisons nerveuses à leur compression. La raison de cette situation peut être:

  • toux avec laryngotrachéite ou pneumonie;
  • la douleur avec un soupir parle de bronchite, de péricardite, de blessure possible aux côtes, d'ulcère d'estomac;
  • une gêne dans la poitrine pendant les mouvements accompagne une crise cardiaque ou une névralgie intercostale;
  • un inconfort sévère derrière le sternum est caractéristique de la névrose cardiaque, disséquant l'aorte;
  • une douleur avec pression dans la région du sternum peut signaler une blessure ou une fatigue musculaire;
  • gêne rétrosternale douloureuse - signe de fibrillation auriculaire ou d'oncologie.

La variété des manifestations nous oblige à nous concentrer sur la nature de la douleur, pour différentes maladies c'est différent.

Pathologie du cœur et des vaisseaux sanguins

Son symptôme est une douleur ischémique sourde dans la poitrine juste au milieu. Elle survient dans 95% des cas, plus souvent chez l'homme.

Les caractéristiques distinctives des trois principales pathologies cardiaques sont présentées dans le tableau.

MaladiePanneaux
Angine de poitrineUne sensation de plénitude dans la poitrine, reflétant le syndrome douloureux pendant 3 à 15 minutes avec rayonnement à la main gauche, sous l'omoplate, passe d'elle-même après le repos
Infarctus aigu du myocarde (IAM)Douleur renversée avec sensations de couture au milieu de la poitrine, ne disparaît pas au repos, a tendance à augmenter, sentiment de panique de peur «animale», sueurs froides abondantes
Embolie pulmonaire (PE)Incapacité de respirer en raison d'un caillot pulmonaire

Habituellement, un tel tableau clinique suffit pour un diagnostic préliminaire, qui doit être clarifié par un examen de laboratoire et instrumental..

Ostéochondrose

Simule les symptômes cardiaques de l'ostéochondrose (5%). Un point distinctif est que la pression de l'inconfort rétrosternal dépend de la position du corps du patient (une crise ou un symptôme persistant), diminue avec une position horizontale et augmente avec la marche.

De plus, la névralgie intercostale peut provoquer des douleurs derrière le sternum: la compression des terminaisons nerveuses génère des coliques coupantes avec pulsation, des douleurs intenses, une résistance totale aux médicaments cardiaques. Les maladies de la colonne vertébrale n'ont pas de différences entre les sexes, surviennent aussi souvent chez les hommes et les femmes qui violent le régime alimentaire, menant un mode de vie sédentaire.

Problèmes du système digestif

Le système digestif peut donner une douleur symptomatique derrière le sternum. Le type de douleur est très différent.

MaladieCaractéristiques du syndrome douloureux
Spasme des organes creux du tube alimentaire: œsophage, vésicule biliaire, estomacDouleur douloureuse, aggravée par la palpation de l'épigastre, irradiant vers le dos
Pancréatite aiguëDouleur brûlante dans le sternum avant et après les repas, soulagée par les antispasmodiques
ŒsophagiteBrûlures d'estomac, éructations, boule dans la gorge avec inconfort rétrosternal mineur
YABZHDouleur ressemblant à une douleur cardiaque, localisée au centre du sternum, mais apparaissant quelques heures après avoir mangé et disparaît si quelque chose est mangé
Abcès du diaphragmeSensations douloureuses en toussant avec une forte fièvre
Reflux gastro-oesophagienCaractérisé par un inconfort thoracique brûlant avec des nausées constantes

Les hommes qui abusent de mauvaises habitudes, qui mangent à tout moment qui leur convient, souffrent plus souvent de telles maladies.

Maladies du système respiratoire

Cette pathologie a une particularité: la toux. Par conséquent, toute gêne rétrosternale, accompagnée d'essoufflement, de réflexe de toux, d'éternuements, indique des maladies de l'arbre bronchopulmonaire. Des signes supplémentaires peuvent être envisagés:

  • cyanose de la peau;
  • essoufflement;
  • hyperthermie;
  • troubles du rythme cardiaque.

Le plus souvent, de telles manifestations apparaissent chez les personnes qui fument..

Douleur thoracique chez les hommes

Il s'avère que la poitrine fait mal chez les hommes et les femmes de différentes manières. L'activité physique est la principale raison de ces troubles pour une forte moitié de l'humanité. Le mécanisme de développement de la douleur est simple: l'hyperviolence crée une ischémie, qui perturbe la nutrition et l'apport d'oxygène aux principaux organes et tissus internes. Il y a:

  • insuffisance cardiaque avec syndrome de douleur lancinante derrière le sternum;
  • scoliose avec inconfort rétrosternal douloureux constant;
  • hernie diaphragmatique, se manifestant par une douleur sévère en position horizontale et assise, mais disparaît si la personne est debout;
  • hypertension avec essoufflement, étourdissements, étourdissements, évanouissements;
  • arthralgie de localisation différente avec irradiation au niveau de la poitrine;
  • fracture des côtes avec douleur coupante.

De plus, les gros fumeurs développent des douleurs persistantes accompagnées d'une toux pathologique à la nicotine. Les causes de la douleur thoracique peuvent être associées aux ecchymoses, aux chutes, à la boxe, à la lutte et à l'haltérophilie. Dans tous les cas, la cause de la douleur doit être établie.

Douleur thoracique chez les femmes

La poitrine chez les femmes fait le plus souvent mal exactement au milieu en raison du stress, des émotions et des expériences. De plus, des sensations désagréables peuvent être provoquées par:

  • mastopathie avec irradiation de la douleur dans le sternum;
  • goitre avec chutes de pression et syndrome douloureux intermittent;
  • obésité avec un stress excessif sur la colonne vertébrale;
  • sous-vêtements serrés qui serre les terminaisons nerveuses;
  • mauvaises habitudes;
  • SPM avec engorgement des glandes mammaires avant la menstruation;
  • gonflement du sein avec sensation de brûlure autour des glandes et douleur reflétée derrière le sternum.

Parfois, il est assez difficile de comprendre pourquoi ça fait mal ici, cela nécessite une consultation obligatoire avec un spécialiste.

Symptômes de douleur thoracique

Pour comprendre ce qui se passe, vous devez associer les causes aux symptômes qui l'accompagnent. Après tout, des conditions peuvent survenir qui nécessitent des soins urgents, ou il peut y avoir uniquement des troubles fonctionnels. Ils se montrent de différentes manières. De ce point de vue, les symptômes doivent être analysés par:

  • type (émoussé ou pointu);
  • caractère (piqûres, coupures, écrasements, brûlures);
  • localisation (droite, gauche, centre);
  • irradiation (sous l'omoplate, l'épaule, la mâchoire);
  • heure d'apparition (jour, nuit);
  • lien avec l'activité physique, la nutrition, le mouvement, la toux;
  • ce qui est arrêté.

Dans le même temps, pour le diagnostic correct, non seulement la symptomatologie est importante, mais aussi une anamnèse soigneusement collectée, une prédisposition héréditaire à l'une ou l'autre pathologie.

La réponse à la question de savoir pourquoi un homme ou une femme a des douleurs thoraciques ne peut être analysée qu'en analysant les sensations d'inconfort qui sont survenues.

RessentirPathologie
S'il y a une sensation de pression derrière le sternumIl s'agit d'une ischémie myocardique, dont l'essence est une nécrose du muscle cardiaque avec une longue période de récupération: cela se produit avec l'angine de poitrine ou la pré-infarctus
S'il y a un lumbagoC'est à propos de:

  • prolapsus valvulaire mitral ou sténose aortique, ce qui est rare, pas plus de 25% de tous les cas, l'essence est un flux inversé de tissu conjonctif fluide ou une régurgitation valvulaire avec une contractilité myocardique altérée;
  • anévrisme aortique au stade de la formation;
  • névrose du cœur avec cardiomyalgie due à un stress constant, des émotions négatives;
  • VSD;
  • myocardite
Si la poitrine brûle et fait malCela parle de:

  • SUIS-JE;
  • PE (blocage de l'artère pulmonaire);
  • anévrisme aortique au stade de la destruction;
  • insuffisance coronarienne aiguë
S'il y a une douleur lancinante dans le sternumIl:

  • crise d'hypertension;
  • préinfarctus
Si l'inconfort fait malL'essence est le résultat de maladies cardiaques lentes ou d'une conséquence de problèmes non cardiaques, cela se produit lorsque:

  • cardiomyopathie d'origines diverses;
  • hypertension de gravité variable;
  • processus tumoraux d'étiologie différente;
  • disques intervertébraux herniés;
  • névralgie intercostale;
  • myosite

La douleur thoracique diffuse est particulièrement dangereuse, ce qui donne une forte sensation de brûlure. Cela indique une pathologie aiguë, nécessite une attention médicale immédiate en milieu hospitalier. La douleur de pression, retrouvée le plus souvent dans la région médiastinale, est fatale en cas d'intensité (comme une pierre a été placée sur la poitrine).

Diagnostique

La nature de la douleur aide à suggérer un diagnostic, mais elle ne peut être confirmée qu'à l'aide d'un minimum clinique spécial prévu pour un patient susceptible de développer une affection aiguë. Il comprend:

  • tonicité et pulsométrie (il est important de ne pas manquer les niveaux de pression artérielle critiques et la tachie ou bradycardie maximale autorisée);
  • ECG - pour évaluer la sécurité du potentiel fonctionnel du cœur et des gros vaisseaux, pour détecter les troubles du rythme cardiaque, signes typiques d'une crise cardiaque;
  • EchoCG - étude de la structure anatomique du cœur et des tissus voisins, visualisation du degré de déficience;

Habituellement, cet examen est suffisant pour confirmer la gravité du processus et pour stabiliser l'état du patient. Ainsi, ils gagnent du temps pour aborder la question de la thérapie à long terme. Dans d'autres cas, ils utilisent en plus:

  • Holter surveillance de la pression et du pouls;
  • IRM thoracique;
  • les tests d'effort d'effort sont effectués avec beaucoup de soin (en cas de doute sur le diagnostic);
  • angiographie coronarienne;
  • tests sanguins - à la discrétion du médecin;
  • radiographie pulmonaire;
  • FGDS;
  • CT de la colonne vertébrale.

Si nécessaire, le patient est référé pour consultation à des spécialistes restreints. Parfois, la cause exacte de l'inconfort ne peut pas être établie, les dommages organiques aux organes internes ne sont pas trouvés, puis ils parlent de cardialgie idiopathique.

Que faire si le sternum fait mal

La cause de la douleur dans la région de la poitrine peut être non seulement une pathologie somatique, mais également un traumatisme. Il s'agit d'une condition très dangereuse qui nécessite une correction rapide, car des dommages aux organes vitaux sont possibles. Après une blessure, vous devez:

  • donner au patient une position assise ou semi-assise;
  • desserrer les vêtements serrés;
  • offrir un maximum de paix;
  • moudre le whisky avec de l'ammoniaque;
  • donner des gouttes sédatives et vasodilatatrices (Corvalol, Motherwort, Valocordin) - cela améliorera le travail du myocarde;
  • avec une douleur intense - quelques comprimés anesthésiques pour éviter le choc (Ketorol, Ketanov, Analgin);
  • froideur sur la poitrine;
  • si la fracture est visualisée, prévoir une immobilisation;
  • réchauffer la victime;
  • restez à proximité jusqu'à l'arrivée de l'ambulance.

Si la blessure est causée par une blessure, vous devez traiter les tissus environnants avec un antiseptique (miramistine, peroxyde d'hydrogène, iode, vert brillant), appliquer un bandage stérile, froid sur la plaie.

La tactique de traitement de la pathologie somatique est complexe. Le but principal de la thérapie est de soulager la douleur. Pour cela, différents groupes de médicaments sont utilisés en fonction de la cause de la pathologie..

PathologieDrogues
Navires, coeurAttribuer:

  • Préparations de potassium-magnésium (Asparkam, Panangin).
  • Nitrates (nitroglycérine, nitrong).
  • Glycosides cardiaques (célanide, digoxine)

Avec l'angine de poitrine, un comprimé de nitroglycérine sous la langue suffit, si après 5 minutes il n'y a pas de résultat, vous devez appeler une ambulance, car la vie du patient en dépend (AMI).

Système respiratoireAppliquer:

  • Antibactérien (lévofloxacine, amoxiclav, ceftriaxone).
  • Antiviral (Tamiflu, Cycloferon, Arbidol).
  • Anti-inflammatoire (Nurofen, Nise. Ibuprofène).
  • Expectorants (Codelac, Ascoril, Lazolvan)

À l'avenir, un cours d'exercices de respiration est nécessaire.

Système digestifUtilisation:

  • Moyens qui facilitent le passage du bolus alimentaire (Ganaton, Motilium).
  • Antiémétique (Zofran, Lotan, Avomit).
  • Bloqueurs de la pompe à protons pour l'ulcère peptique (Pantoprazole, Omez, Ultera).
  • Si Helicobacter pylori est détecté, un traitement antibiotique (clarithromycine, Flemoxin, métronidazole).
  • Soulagement de la douleur sévère - Maalox, Fosfalugel, Almagel.
  • Des médicaments sont utilisés pour abaisser l'acidité du suc gastrique et restaurer l'intégrité de la muqueuse gastrique (Polysorb, Gelikol, Nolpazu).

Toute la période de traitement nécessite l'exclusion du régime des aliments frits et épicés, des jus de fruits frais, des bonbons.

Colonne vertébraleRecommander:

  • Antiarthralgiques (Diclofénac, Voltaren, Nimésulide).
  • Vitamines B

L'ostéochondrose thoracique implique une série d'exercices spéciaux.

La névralgie intercostale suggère un cours d'injection.

Système nerveuxLa cardionévrose nécessite un régime quotidien particulier, l'élimination des situations stressantes, une diététique à prédominance de vitamines C, A, PP et du groupe B, un massage relaxant, une thérapie à l'aiguille et sous vide, des phytopréparations: aubépine, valériane, montre, véronique, mélilot, origan, millepertuis, fraise, hysope, calendula, ortie.

Avec les douleurs thoraciques, les hommes et les femmes sont également courants, par conséquent, un schéma thérapeutique indicatif pour son soulagement est général.

Quand une ambulance est nécessaire

Il existe un certain nombre de signes-symptômes vérifiés qui sont une raison inconditionnelle d'appeler une ambulance:

  • les sensations thoraciques désagréables ne disparaissent pas en une demi-heure (quel que soit le degré d'intensité) - un signe de pré-infarctus;
  • douleur insupportable derrière le sternum, indifférente à la nitroglycérine;
  • la dyspnée au repos est un signe d'angine de poitrine avec risque de transformation en crise cardiaque;
  • maux de tête avec étourdissements, perte d'orientation dans l'espace;
  • paralysie, parésie visuellement distinguables;
  • la chair de poule en cours d'exécution;
  • asymétrie du visage, perte de contrôle sur les expressions faciales;
  • pré-syncope, évanouissement syncope - signe d'ischémie cérébrale, risque d'accident vasculaire cérébral;
  • inhibition de la parole;
  • déficience auditive, vision;
  • conscience confuse;
  • pâleur de la peau;
  • cyanose du triangle nasolabial.

Tous ces signes ne donnent pas un signal à 100% d'une crise cardiaque ou d'un accident vasculaire cérébral en développement, mais ils surviennent dans des conditions aiguës dans presque 90% des cas. Cela oblige les personnes proches du patient à agir rapidement et clairement..

Les causes des sensations pressantes dans le sternum au milieu

Probablement, aucune de ces personnes ne ressentirait une douleur thoracique au moins une fois dans sa vie. S'il appuie au milieu du sternum, il s'agit toujours d'un symptôme qui se produit dans une variété de maladies et d'affections. La douleur dans ce cas peut être totalement inoffensive, mais elle peut aussi être le début de nombreuses pathologies. Il est de courte durée, prolongé; tranchant, poignardant, douloureux, pressant; il peut survenir lors de l'inhalation, lors du déplacement, de la flexion, il peut être renversé ou localisé, etc. Dans tous les cas, laissez-le sans surveillance, surtout s'il commence à se répéter, cela ne vaut jamais la peine.

Chez les personnes souffrant de douleurs au sternum, la panique commence immédiatement et des images terribles se présentent sous leurs yeux. C'est compréhensible, la pathologie cardiaque présente de tels symptômes caractéristiques, mais la douleur peut également apparaître dans les maladies de certains organes internes, et pas nécessairement localisées dans la poitrine: dans les maladies de la colonne vertébrale, du système nerveux, des blessures aux côtes, des myopathies, etc. C'est faux quand beaucoup prennent simplement une pilule validol ou nitroglycérine et attendent des améliorations. Et bien que les principaux symptômes alarmants soient plus souvent associés au système respiratoire et au CVS, d'autres maladies peuvent être non moins redoutables, il faut donc les connaître. Anatomiquement, la poitrine contient les poumons, le cœur, le diaphragme, l'œsophage, l'arrière de la cellule est la colonne vertébrale, les muscles du dos, les côtes et le dos et l'avant.

  • 1. Étiologie de la douleur
  • 2. Maladie cardiaque
  • 3. Troubles des poumons
  • 4. Organes du tractus gastro-intestinal
  • 5. Le système musculo-squelettique

Dans 70% des cas, les causes des douleurs thoraciques sont associées aux MCV. Les 30% restants représentent la pathologie de l'APD, les maladies du tractus gastro-intestinal, du système nerveux, les maladies vasculaires, les traumatismes, les troubles mentaux. Abcès sous-phrénique, la pathologie thyroïdienne peut également se manifester par une douleur dans le sternum. Le plus souvent, cette condition est associée à une cardialgie: elle peut survenir avec une CVD, une VSD, une péri et une myocardite; avec cardiopathie ischémique, IM, EP, anévrysme aortique, etc. Les facteurs prédisposants dans ces cas sont:

  • âge avancé - plus de 50 ans;
  • Une histoire d'hypertension;
  • hérédité;
  • tabagisme et alcoolisme.

Dans cet esprit, lorsqu'une boule dans la gorge, une douleur derrière le sternum apparaît, vous devez appeler une ambulance, qui prendra un ECG sur place, et la question de la présence d'une pathologie cardiaque sera résolue.

L'IHD, qui associe angine de poitrine et crise cardiaque, peut être fatale. La douleur dans le sternum se produit avec cette pathologie, non seulement à gauche, elle peut se propager à d'autres zones. La nature habituelle de la douleur est pressante, lancinante, intense. Parfois, à cause du syndrome de la douleur, une personne peut perdre connaissance et subir un choc. Avec l'infarctus du myocarde, la douleur dure longtemps, n'est pas soulagée par les médicaments et ne disparaît pas au repos. Le plus souvent, il se développe après un stress ou un effort physique..

Si la douleur apparaît derrière le sternum au milieu, mais irradie vers le dos, et qu'il y a un essoufflement, une arythmie, une pression artérielle basse, ces symptômes peuvent indiquer une thromboembolie des artères pulmonaires. Dans le même temps, la respiration devient difficile, une toux sanglante peut apparaître. La douleur est pire avec l'inspiration et le mouvement. Les symptômes peuvent ressembler à l'angine de poitrine, mais ils ne sont pas irradiants et sont aggravés principalement par inhalation. La nitroglycérine est inefficace pour l'embolie. Le visage devient cyanosé, il y a un essoufflement et une baisse de la pression artérielle. L'aide doit être fournie immédiatement.

  • dès le début, la douleur est immédiatement localisée derrière le sternum;
  • il serre, serre, brûle, s'étend sur la moitié gauche du corps;
  • le patient manque d'air.

Apparaît plus souvent après l'effort. La respiration peut être difficile, une boule apparaît dans la gorge et s'accompagne souvent d'une crise de panique. Il ne fait qu'intensifier les sensations désagréables, provoque une sensation d'étouffement. La prise de nitrates soulage généralement la douleur, après 10 à 15 minutes, la condition s'améliore. L'infarctus du myocarde a des signes identiques, mais ils sont tous plus prononcés, il y a une sensation de constriction derrière le sternum, il y a toujours une peur de la mort.

Anévrisme aortique: avec cette pathologie, une expansion se forme dans la paroi de l'aorte, le sang stagne et s'accumule dans ce défaut, qui stratifie ensuite progressivement cette paroi. Dans l'aorte, 2 lumières se forment - vrai et faux, tous ensemble comprime les branches de l'aorte et perturbe le flux sanguin. La douleur derrière le sternum au milieu a en même temps un caractère brûlant, pressant et vif; il se répand le long d'un navire stratifié. Il y a de la lourdeur dans la région du cœur. Il n'y a pas de coma dans la poitrine avec cette pathologie, mais on a l'impression qu'elle suffoque au milieu de la poitrine. Le rythme respiratoire peut être perturbé. Des symptômes peuvent survenir après l'effort, une crise hypertensive. Sans traitement, ils grandissent et peuvent être mortels. La dissection aortique est moins courante, ne représentant que 5% des cas. Les complications de cette pathologie peuvent être sous forme de tamponnade cardiaque, choc, collapsus, arrêt cardiaque soudain. Pour le diagnostic, l'essentiel est de réaliser une IRM.

La myocardite est un processus inflammatoire qui se développe dans le muscle cardiaque; la nature de l'inflammation peut être virale ou bactérienne. Il y a souvent un fond allergique. La myocardite accompagne souvent les rhumatismes, mais elle peut survenir sans raison apparente. Au début, les symptômes ne sont pas déterminés, les douleurs plus tard se rejoignent, il est difficile de respirer, essoufflement, température, arythmie. Souvent, le processus devient chronique et s'écoule par vagues..

La cardionévrose est l'une des manifestations du dysfonctionnement du système nerveux autonome. La douleur peut varier d'un patient à l'autre, du plus faible au plus aigu et au plus sévère. Les douleurs sont prolongées, de nature douloureuse, des démangeaisons dans la poitrine, généralement les nitrates ne fonctionnent pas. Il n'y a pas de peur de la mort. Ils ne dépendent pas de l'activité physique, mais le stress et les émotions négatives peuvent jouer un rôle. Il peut y avoir une augmentation de la fréquence cardiaque, un essoufflement, une compression dans la région du cœur. De plus, une transpiration, une perte et une fréquence cardiaque irrégulière, une humeur dépressive, de la panique et de l'anxiété peuvent être notées. La TA est généralement faible. La pathologie se développe souvent chez les femmes impressionnables; il n'y a pas de violations claires sur l'ECG, tout est flou. Traitement symptomatique.

Le syndrome d'hyperventilation (HVS) est un trouble respiratoire associé à des facteurs mentaux; elle se caractérise par une triade de symptômes: augmentation de la respiration, paresthésies et tétanie, i.e. troubles de la tonicité musculaire. Cette condition peut également être accompagnée d'une gêne au sternum. Elle s'accompagne d'une augmentation du rythme respiratoire, d'une tachycardie et d'une diminution du fond émotionnel. Des contractions musculaires et des paresthésies peuvent survenir.

Presses au milieu du sternum, il est difficile de respirer comme une boule dans la gorge, raisons

La pression de la douleur dans le sternum est un symptôme aux causes multiples. Parmi eux se trouvent des maladies moins graves des muscles et des structures intercostales molles. Une douleur de la colonne vertébrale ou des organes abdominaux apparaît dans la région de la poitrine.

Cependant, la cause des douleurs thoraciques peut être plus grave (maladie cardiovasculaire, maladie pulmonaire, inflammation, apport sanguin insuffisant) et menacer la santé et la vie humaines. Regardons cela de plus près..

  1. Quelles maladies provoquent des conditions pressantes dans la poitrine au milieu
  2. Angine de poitrine
  3. Péricardite
  4. Pleurésie
  5. Inflammation de l'endocarde et des valves cardiaques
  6. Myocardite
  7. Maladie de reflux
  8. Violation de la motilité œsophagienne
  9. Infections des voies respiratoires
  10. Douleur à la colonne vertébrale
  11. Douleur abdominale
  12. Zona
  13. Pneumothorax
  14. Conditions spéciales et aiguës dans lesquelles la pression dans la poitrine
  15. Infarctus du myocarde
  16. Anévrisme aortique
  17. Côtes cassées
  18. Embolie pulmonaire
  19. Que faire, quels examens vous devez subir
  20. Quel médecin contacter
  21. Que faire en cas de douleur pressante dans la poitrine - comment vous aider rapidement

Quelles maladies provoquent des conditions pressantes dans la poitrine au milieu

La douleur au milieu du sternum peut être l'un des symptômes de l'obésité, de l'athérosclérose, de l'anémie et d'autres maladies qui, à première vue, n'ont rien à voir avec la région de la poitrine. Considérez quelles maladies provoquent une douleur pressante dans le sternum.

Angine de poitrine

Il s'agit d'une forme grave de maladie coronarienne. Une douleur thoracique pressante survient à la suite d'une réduction de l'apport d'oxygène au muscle cardiaque. La maladie est principalement causée par l'athérosclérose des artères coronaires qui irriguent le cœur.

En cas de rétrécissement de l'artère dû au processus athéroscléreux, lors d'un effort physique, il ne passe pas une quantité suffisante de sang, par conséquent, une carence en oxygène se produit. Cela provoque une sensation d'oppression dans la poitrine..

L'inconfort se produit avec la tension, l'effort physique. Cela ne dure pas longtemps, disparaît 3 à 5 minutes après la fin de l'activité physique. Si le trouble n'est pas traité, la constriction continue, la pression dans la poitrine à gauche s'aggrave (la douleur survient avec moins d'effort ou même au repos).

À tout stade de l'angine de poitrine, un caillot sanguin peut se former dans l'artère endommagée par l'athérosclérose, bloquant complètement le vaisseau coronaire. Un infarctus du myocarde survient.

Péricardite

La péricardite est une inflammation du péricarde, le péricarde. C'est la membrane qui entoure le cœur. Lorsqu'une inflammation de toute étiologie se produit (infection, lupus érythémateux, rhumatisme, oncologie, etc.), une douleur pressante survient.

La douleur n'est pas aussi prononcée qu'une crise cardiaque, mais il est souvent difficile de distinguer la péricardite d'une crise cardiaque. Le diagnostic différentiel utilise l'ECG ou l'échocardiographie.

Pleurésie

Avec une inflammation de la plèvre, il comprime également la poitrine. La nature pleurale typique de la douleur est la douleur associée à la respiration, pire lors de l'inhalation.

Inflammation de l'endocarde et des valves cardiaques

L'inflammation peut affecter diverses parties de la paroi cardiaque. Avec l'inflammation de la membrane muqueuse interne, l'endocarde, nous parlons d'endocardite. Les valves cardiaques sont souvent affectées. La douleur au milieu du sternum est similaire à l'inconfort avec d'autres inflammations (péricardite, pleurésie), syndrome de douleur modérée.

Myocardite

Avec une inflammation du muscle cardiaque (myocardite) de toute étiologie, une douleur thoracique survient au milieu ou à gauche. Des troubles du rythme cardiaque, des signes d'insuffisance cardiaque peuvent également être présents.

Maladie de reflux

En cas de reflux, la douleur irradiant vers la poitrine est causée par le retour du contenu de l'estomac dans l'œsophage (reflux gastro-œsophagien).

Habituellement, l'œsophage est séparé de l'estomac par un sphincter musculaire, permettant à la nourriture de voyager de l'œsophage à l'estomac, mais pas en arrière. Si le sphincter ne fonctionne pas correctement, l'acide gastrique peut retourner dans l'œsophage et endommager les parois. Ceci est accompagné de brûlures d'estomac, de douleurs thoraciques soudaines. L'inconfort survient après avoir mangé, les antiacides (substances alcalines qui réduisent l'acidité du contenu de l'estomac) aident à y faire face.

Parfois, la douleur est «juste» désagréable, parfois si grave qu'elle ressemble à un infarctus du myocarde, y compris une boule désagréable dans la gorge.

Si une crise cardiaque est suspectée, il est conseillé de consulter immédiatement un médecin pour exclure une affection aiguë..

Violation de la motilité œsophagienne

Avec des violations des muscles de l'œsophage, il comprime également souvent la poitrine. Ce symptôme est typique d'une augmentation anormale du péristaltisme..

Infections des voies respiratoires

Une douleur avec inflammation de presque toutes les voies respiratoires peut être transmise à la poitrine. La douleur est fréquente avec la pneumonie, accompagnée de fièvre, de toux (sèche ou productive).

Le diagnostic est confirmé par des radiographies des poumons et d'autres examens. Un test sanguin important montrant la présence d'un processus inflammatoire dans le corps.

Douleur à la colonne vertébrale

La douleur pressante est un symptôme de problèmes avec la colonne thoracique et ses nerfs. La particularité de la douleur est un caractère poignardant, une irradiation fréquente du dos à la poitrine. Elle n'est pas dangereuse, mais très désagréable..

Douleur abdominale

Certains troubles abdominaux se présentent avec des douleurs thoraciques au milieu. Ces maladies comprennent la pancréatite aiguë, les coliques biliaires.

Zona

Le zona est une maladie infectieuse causée par le virus varicelle-zona qui affecte les nerfs provenant de la peau et du tissu sous-cutané.

La maladie peut affecter presque n'importe quelle partie du corps, y compris le cuir chevelu, le visage et la localisation typique est la région de la poitrine. Dans les premiers stades de la maladie, une douleur brûlante ou pressante d'intensité variable survient..

Pneumothorax

C'est une condition dans laquelle l'air pénètre dans la cavité pleurale. Il y a deux cavités pleurales, une autour de chaque poumon. Ces cavités sont tapissées d'une membrane, d'une plèvre, et ont un vide. C'est ce vide qui permet aux poumons de s'ouvrir lorsqu'ils sont inhalés..

Le pneumothorax spontané est relativement courant. Elle survient généralement chez des jeunes en parfaite santé. Lorsqu'une partie des poumons éclate pour une raison quelconque, leur air pénètre dans la cavité pleurale.

Un poumon déprimé ne peut pas s'ouvrir pendant la respiration. Cette condition est associée à une douleur thoracique soudaine à gauche ou à droite, selon l'emplacement de la lésion; il est difficile pour une personne de respirer et sa tête tourne.

Avec un pneumothorax étendu, en plus des douleurs thoraciques à gauche ou à droite, un essoufflement est également présent. La condition est déterminée en écoutant avec un phonendoscope, lorsque la respiration sur le pneumothorax n'est pas entendue (le poumon ne se contracte pas), le diagnostic final est confirmé par une radiographie des poumons.

Alors qu'un pneumothorax plus petit n'est pas traité (l'air est absorbé seul), un pneumothorax étendu nécessite une pression sur la cavité pleurale.

Conditions spéciales et aiguës dans lesquelles la pression dans la poitrine

Les conditions aiguës les plus courantes dans lesquelles il y a une pression au milieu du sternum.

Infarctus du myocarde

Une crise cardiaque survient lorsqu'un vaisseau qui fournit de l'oxygène au muscle cardiaque se bloque soudainement, provoquant l'arrêt du flux. En raison du manque d'oxygène, une partie de la nécrose musculaire se produit.

Avec une crise cardiaque, la douleur se manifeste dans la poitrine, dans la région du cœur, persiste pendant plus de 20 minutes, peut être administrée aux membres supérieurs, au cou, à la mâchoire inférieure, au dos, à l'épigastre (région abdominale).

La douleur pressante est accompagnée de transpiration, de pâleur, d'anxiété. Un essoufflement, une boule dans la gorge, des palpitations cardiaques peuvent être présentes.

La sensation de constriction lors d'une crise cardiaque, contrairement à l'angine de poitrine, ne disparaît pas au repos, ne répond pas à la prise de nitroglycérine. En cas de telle douleur, vous devez immédiatement consulter un médecin, prendre soin de la charge minimale sur le cœur.

Anévrisme aortique

Une douleur aiguë au milieu du sternum qui se propage dans le bas du corps, en particulier l'abdomen ou le dos, peut indiquer un anévrisme de l'aorte. C'est une maladie très grave et potentiellement mortelle. Nécessite une attention médicale immédiate. La douleur est intense, les médicaments n'aident pas.

Côtes cassées

Les fractures se produisent généralement avec des blessures à la poitrine. La douleur est très désagréable, s'aggrave avec l'inhalation.

Embolie pulmonaire

Il s'agit d'une condition dans laquelle un caillot sanguin se forme dans un vaisseau (généralement dans les vaisseaux des membres inférieurs).

En cas de détachement, une bosse, une embolie, pénètre dans les poumons avec le flux sanguin, où elle bloque l'artère pulmonaire, perturbe la circulation du sang à travers une partie du lit pulmonaire.

Un gros caillot qui obstrue un vaisseau pulmonaire peut provoquer une mort subite. Des blocages pulmonaires plus petits peuvent se présenter avec des douleurs thoraciques associées à une toux sèche, un essoufflement.

Que faire, quels examens vous devez subir

Les méthodes de base d'investigation des causes de la douleur thoracique, y compris une anamnèse approfondie et un examen physique, fournissent 90% de succès sur la voie du diagnostic correct.

Une température corporelle élevée accompagnant une sensation de constriction est courante dans la pneumonie, l'infarctus aigu du myocarde, la péricardite et le zona. Une douleur dans la poitrine associée à un affaiblissement du pouls est caractéristique de la dissection de l'aorte, de l'anévrisme.

L'élargissement des veines cervicales se produit avec une insuffisance cardiaque congestive, parfois comme une complication d'une crise cardiaque inférieure ou d'une embolie pulmonaire, lorsque le blocage représente plus de 60% de l'apport sanguin au poumon.

Une douleur thoracique au milieu, palpable à la palpation, indique une cause musculo-squelettique. L'inconfort unilatéral dans la région thoracique est un signe de lésion d'un ou plusieurs nerfs adjacents impliquant un nerf rachidien ou périphérique (zona).

L'auscultation, dans laquelle le médecin écoute la paroi thoracique, est une partie importante de l'examen physique. Résultats de l'auscultation:

  • une respiration unilatérale faible, dans laquelle elle appuie sur la poitrine, soulève la suspicion de pneumothorax, d'attaques locales de détection auditive - à l'épanchement;
  • une respiration tubulaire se fait entendre sur la zone enflammée, parfois sur l'épanchement;
  • des zones limitées avec crépitation audible dans la poitrine sont présentes avec une pneumonie lobaire prolongée, des zones élargies accompagnées de douleur dans la région du cœur indiquent une inflammation multilobaire ou un œdème pulmonaire dû à une insuffisance ventriculaire gauche après un infarctus aigu du myocarde (ou une insuffisance cardiaque);
  • avec péricardite et pleurésie, un bruissement se produit (les bruits péricardiques ne sont audibles qu'en retenant la respiration).

Les principaux tests visant à déterminer la cause de l'inconfort au milieu du sternum comprennent une prise de sang. Avec la pneumonie, une leucocytose (un changement dans la composition cellulaire du sang) est détectée, ce qui peut être moins présent dans l'infarctus aigu du myocarde. Les marqueurs cardio-spécifiques après un infarctus du myocarde augmentent dans les 6 heures.

Examens thoraciques révélant des pathologies accompagnant une douleur pressante dans le sternum:

Mesures diagnostiques.Ce qui est attendu lors de l'examen.
Histoire, examen physique.Appareil locomoteur, maladies de la peau.
ECG, saturation en oxygène.Arythmie cardiaque, infarctus du myocarde, embolie pulmonaire, maladies hypoxiques.
Troponine T élevée.Infarctus aigu du myocarde, nécrose myocardique d'une autre étiologie.
D-dimère.Exclusion de l'embolie pulmonaire.
radiographie.Pneumonie, pneumothorax, lésions des côtes et des vertèbres.
Échocardiographie.Dissection aortique, embolie pulmonaire en suspension, infarctus du myocarde aigu en suspension, sténose aortique.
TDM, tomodensitométrie angioEmbolie pulmonaire, dissection aortique, pneumothorax, pneumonie, maladie pleurale, blessure aux côtes.
Tests d'effort, angiographie coronarienne, gastroscopie, examens psychiatriquesAutres causes (par exemple: cardionévrose, cardiophobie)

Quel médecin contacter

En cas de douleur au milieu du sternum, il est préférable de contacter immédiatement un thérapeute. Il examine le thorax et, conformément aux principales conclusions, se référera à un spécialiste spécialisé:

  • cardiologue (trouble ou maladie cardiaque suspectée);
  • neurologue (étiologie neurologique des douleurs thoraciques);
  • psychothérapeute (raisons psychologiques);
  • gastro-entérologue (maladies du tube digestif);
  • pneumologue (maladies pulmonaires);
  • vertébrologue (causes vertébrogènes).

Que faire en cas de douleur pressante dans la poitrine - comment vous aider rapidement

Vous devez savoir que la douleur dans la région de la poitrine est un symptôme qui indique non seulement une surcharge, mais également une maladie aiguë grave. Par conséquent, une douleur aiguë dans le sternum au milieu est la raison pour laquelle vous devez contacter un spécialiste.

Avec une crise cardiaque, chaque minute compte, vous devez donc appeler immédiatement une ambulance. La même règle s'applique à un certain nombre d'autres conditions dans lesquelles il y a une pression au milieu du sternum..

Le patient doit s'asseoir, s'appuyer sur le dos et la tête. Vous ne devez pas vous allonger, car dans cette position, le cœur travaille plus intensément. Si une personne n'avait pas d'affections aiguës, en particulier des antécédents de crise cardiaque, le premier choix dans la question de savoir quoi faire pour soulager la maladie prend de l'acide acétylsalicylique (aspirine)..

En plus de l'acide acétylsalicylique, il est conseillé aux personnes qui ont eu une crise cardiaque de prendre de la nitroglycérine sous la langue. Cela aidera dans les 2-3 minutes. Attendez que l'ambulance arrive.

La douleur thoracique est un symptôme grave avec 2 risques. Tout d'abord, il existe un risque pour les patients au cœur fragile ayant tendance à l'hypocondrie et à l'auto-observation (cette catégorie comprend principalement les jeunes et les femmes) qui consultent à plusieurs reprises le médecin avec des plaintes de douleur thoracique.

Le médecin les examine constamment, ne trouve pas la moindre raison pour laquelle il appuie sur la poitrine. Mais en même temps, il perd du temps qui est important pour les autres patients..

Le deuxième risque, bien pire, est la sous-estimation d'une maladie grave, à la fois par le cardiologue et par le patient lui-même. Des erreurs dans ce domaine se produisent même avec les meilleurs médecins, ce qui n'est pas surprenant étant donné la complexité du problème..

Articles À Propos Pharyngite