Principal Expectorations

Que faire si un adulte n'a pas de rhume pendant un mois

Pour les adultes, un nez qui coule persistant cause beaucoup de problèmes. La voix change, les yeux larmoyants. Les narines gonflent à cause des frottements fréquents. La rhinite peut provoquer une maladie grave. Un nez éternellement bloqué interfère avec une bonne respiration. Lorsqu'un nez qui coule ne disparaît pas pendant des mois, l'activité physique et les performances diminuent. La fatigue augmente. La qualité de vie se détériore nettement.

Si le nez qui coule pendant le traitement ne disparaît pas dans les deux semaines, il est considéré comme prolongé. Les causes de cette rhinite sont différentes: elles peuvent être causées par des virus, des allergènes, des médicaments. Comment traiter correctement un nez qui coule, l'oto-rhino-laryngologiste répondra. Vous devez le contacter.

Types de rhinite

Par la nature de l'événement, les experts distinguent plusieurs types de maladie..

Catarrhal

Un nez qui coule se produit à la suite de l'ARVI, se manifeste comme un processus inflammatoire de nature microbienne ou virale. Elle se caractérise par la sécrétion constante de mucus nasal liquide, une congestion nasale sévère, accompagnée de larmoiement. Se produit souvent avec une augmentation de la température. Le traitement consiste à éliminer les facteurs pathologiques. Avec une mauvaise sélection de médicaments, cela devient chronique, les éternuements et les démangeaisons ne disparaissent pas longtemps. Dans ce cas, des complications sont possibles..

Vasomoteur

Un type courant de rhinite, elle peut être très longue. Il se manifeste par une violation de l'activité de la membrane muqueuse. Il se caractérise par une violation de la structure tissulaire et une diminution de la conductivité vasculaire. Ils gonflent, provoquent une inflammation de la membrane muqueuse. L'écoulement avec une telle rhinite n'est pas très abondant, mais constant. Ils provoquent de la toux, des douleurs dans le larynx. Coulant le long de la paroi du fond, le mucus stagne, devient un terrain fertile pour la reproduction de la flore pathogène.

Hypertrophique

Il se manifeste par des changements structurels dans les tissus de la cavité nasale. Cela se produit pour plusieurs raisons:

  • d'une hypothermie régulière;
  • des allergènes persistants présents;
  • de la présence dans le corps d'infections ou de spores fongiques.

La rhinite détruit progressivement les tissus. Premièrement, dans le contexte du processus inflammatoire, la membrane muqueuse et le cornet inférieur sont transformés. Ensuite, le processus devient profond, s'étend aux cornets moyens. Les parois vasculaires changent, le flux sanguin et le flux lymphatique diminuent, une congestion et un œdème se produisent. Si un tel nez qui coule commence à guérir, même le tissu osseux est affecté. Dans ce cas, les fragments de tissu pathologique sont enlevés chirurgicalement..

Atrophique

Il se caractérise par des scellements focaux de la membrane muqueuse de toutes les parties du nez. Manifesté par une sécheresse du nez, la formation de croûtes épaisses, la libération de mucus épais jaunâtre. Il se développe en réaction à un stimulus. Un nez qui coule ne disparaît pas longtemps chez un adulte lorsque des bactéries sont présentes dans les sinus. Une telle rhinite s'accompagne d'une odeur désagréable du nez et le patient ne la ressent pas.

La rhinite atrophique de nature non bactérienne se produit dans le contexte de:

  • maladies du système digestif;
  • oppression des fonctions protectrices du corps;
  • changements hormonaux;
  • dommages au tissu osseux du nez;
  • maladies pulmonaires;
  • maladies auto-immunes dans le corps.

Médicament

Un écoulement nasal persistant et une congestion nasale chez un adulte surviennent après un traitement prolongé avec des médicaments vasoconstricteurs. Ce type de rhinite médicamenteuse est appelée ricochet. Les gouttes et les sprays qui soulagent les symptômes de gonflement ne doivent pas être utilisés pendant plus de cinq jours.

D'autres médicaments, tels que les antiviraux ou les stimulants, provoquent également un long nez qui coule. Le mucus nasal avec une rhinite médicamenteuse est libéré sporadiquement, ressemble à de l'eau dans sa structure. Un symptôme caractéristique est la congestion nasale. Il ne disparaît que sporadiquement, plus souvent la nuit. Un écoulement nasal apparaît à nouveau le matin. Des médicaments depuis longtemps, un nez qui coule ne disparaît pas chez les patients hypertendus, les patients souffrant de pathologies cardiaques.

Rhinite pendant la grossesse

On distingue un type spécial de rhinite, caractéristique de la période de formation et de croissance du fœtus. Un nez qui coule persistant se produit en raison de modifications du taux d'hormones dans le sang. Le mucus zonal ne préoccupe pas particulièrement les femmes. La rhinite pendant la grossesse n'est traitée que dans les cas extrêmes, lorsque l'inconfort apparaît en raison d'un écoulement abondant. La prise de médicaments peut nuire au fœtus, ils ont donc recours à des méthodes de traitement alternatives.

Causes de la rhinite chronique

Lorsque la morve dérange pendant une longue période, c'est le premier signe qu'un nez qui coule est devenu chronique. Elle se caractérise par des améliorations épisodiques du bien-être, lorsque l'écoulement nasal disparaît, mais une sécheresse de la membrane muqueuse apparaît et des croûtes se forment à l'intérieur des passages. Avec la congestion de la membrane muqueuse, la rhinite persistante s'accompagne parfois de l'expectoration de mucus jaunâtre - un écoulement nasal s'écoule le long de la paroi arrière dans la trachée.

Sinon, pourquoi un nez qui coule persistant se produit-il? En raison des changements naturels, des conditions de travail, du nettoyage régulier de la maison.

Les principales causes de la forme chronique:

  • fonctionnement du système de chauffage en hiver (un air trop sec entraîne un dessèchement de la membrane muqueuse, qui commence à produire activement des sécrétions muqueuses);
  • la poussière domestique (les acariens provoquent souvent des réactions allergiques, y compris un nez qui coule);
  • facteurs de production: émissions dangereuses, réactifs chimiques, suspension de poussières;
  • pathologies congénitales de la valve ciliaire du nez, conduisant à la courbure du septum (la fonction régulatrice est perturbée, le mucus est produit en grande quantité);
  • allergènes naturels: poils d'animaux, pollen;
  • maladies auto-immunes: psoriasis, granulomatose de Wegener.

Symptômes d'un long nez qui coule

L'inflammation bactérienne ou virale de la membrane muqueuse s'accompagne de:

  • gonflement du nasopharynx;
  • faiblesse générale;
  • somnolence;
  • hyperthermie;
  • sécrétant constamment du mucus nasal d'épaisseurs différentes;
  • activité réduite;
  • petit appétit;
  • perte d'odeur.

Pour la rhinite allergique, les symptômes suivants sont caractéristiques:

  • inflammation de la membrane muqueuse des yeux;
  • larmoiement;
  • brûlure de la muqueuse nasale;
  • éternuements;
  • décharge liquide récurrente.

La rhinite vasomotrice résultant de troubles vasculaires se caractérise par:

  • manifestations congestives dans la cavité nasale;
  • changements de couleur du mucus nasal du blanc au jaune-vert;
  • augmentation de la sécrétion pendant le stress, tension nerveuse;
  • irritabilité déraisonnable;
  • sensation de lourdeur dans la tête;
  • congestion nasale unilatérale.

Le nez qui coule de toute nature est accompagné de ronflements nocturnes fréquents, de douleurs aux oreilles, de troubles du sommeil.

Complications possibles

Si la rhinite chronique dure longtemps, des complications graves sont probables. Ils ont beaucoup à voir avec les changements respiratoires. En hiver, cela entraîne des maux de gorge, des voies respiratoires supérieures, un œdème des conduits auditifs. Il y a souvent:

  • laryngite (inflammation des muqueuses du larynx);
  • pharyngite (lésion inflammatoire des tissus lymphoïdes de la gorge);
  • otite moyenne (inflammation de l'oreille);
  • sinusite (les processus inflammatoires se propagent à la région axillaire paranasale);
  • trachéite, bronchite et bronchopneumonie (inflammation des voies respiratoires);
  • sinusite (inflammation des sinus maxillaires situés dans la mâchoire supérieure);
  • végétations adénoïdes (amygdales nasopharyngées).

Le processus inflammatoire de la muqueuse nasale se propage aux yeux, provoquant une dacryocystite (inflammation des canaux lacrymaux et des sacs lacrymaux).

La transformation de la structure tissulaire lors de l'écoulement nasal prolongé conduit à la formation de polypes (néoplasmes bénins qui bloquent les voies nasales). Une hyposmie (perte partielle des fonctions olfactives) se développe. Le ronflement nocturne provoque des troubles cardiovasculaires.

Les complications les plus graves de la rhinite chronique sont les lésions atrophiques et hypertrophiques des tissus nasaux. Dans le premier cas, les tissus meurent progressivement, dans le second, ils se développent pathologiquement..

Diagnostique

Le type de rhinite aide à établir une étude diagnostique. La rhinoscopie du nez et de ses cavités révélera des modifications de la membrane muqueuse. Si un adulte souffre d'un nez qui coule pendant plus de deux semaines, il est référé pour une prise de sang détaillée. Avec un processus inflammatoire, il y aura un excès de la norme des leucocytes.

La présence de virus est déterminée par les cellules de la muqueuse nasale par la méthode des marqueurs fluorescents. La radiographie des sinus paranasaux révèle une congestion, la formation de pus.

Des tests sanguins biochimiques et généraux, des analyses d'urine sont prescrits pour la rhinite survenant avec une augmentation de la température. Des tests intradermiques peuvent aider à identifier l'allergène à l'origine d'une rhinite persistante. L'examen bactériologique du mucus nasal aide à déterminer le type d'agent pathogène et sa tolérance aux antibiotiques.

Méthodes de traitement de la rhinite persistante

Après des recherches approfondies, recherchant la cause d'un écoulement nasal prolongé, posant un diagnostic, l'oto-rhino-laryngologiste prescrit un traitement médicamenteux.

Comme moyen efficace pour le traitement prophylactique de la muqueuse nasale, des sprays à base de sel de mer sont utilisés: Aqua-Maris, Dolphin, Quicks, Salin.

La rhinite de nature virale et bactérienne répond rapidement au traitement. Ils commencent à le traiter de manière globale. Les trois premiers jours sont recommandés pour prendre des gouttes et des sprays vasoconstricteurs, ils soulagent l'état du patient. Tout au long du cours, des médicaments contenant des phytocomposants essentiels sont utilisés. Vitaktiv, Kameton, Pinovit et Pinosol éliminent le gonflement nasal, apaisent les muqueuses et réduisent la sécrétion de sécrétions muqueuses. Les huiles essentielles sont antiseptiques. L'amélioration est accélérée par les inhalations, la physiothérapie.

Une rhinite allergique se guérit en éliminant la réaction à un irritant. Pour cela, les inhibiteurs de l'histamine sont utilisés sous forme de comprimés (Loratadin, Suprastin, Cetirizin,) ou en sprays (Avamis, Des Rhinit, Nasonex, Fliksonase). Les gouttes complexes (Vibrocil) aident à soulager les manifestations inflammatoires.

La rhinite vasomotrice perpétuelle ne disparaît pas immédiatement, le traitement minimum est de 30 jours. En plus du lavage régulier à l'eau salée, des corticostéroïdes, des médicaments qui restaurent la structure des tissus affectés et nécrotiques, sont utilisés. Souvent, des médicaments antiallergiques sont inclus dans le complexe thérapeutique..

La rhinite chronique, compliquée par des polypes, des végétations adénoïdes, une croissance muqueuse, est guérie grâce à l'utilisation de méthodes chirurgicales. Les tissus pathologiques sont excisés des voies nasales, la respiration est rétablie.

Physiothérapie

Les procédures de physiothérapie aident à se débarrasser complètement de la rhinite. Ils complètent le traitement médicamenteux, restaurent les fonctions protectrices du corps.

L'échographie (USI) stimule les réactions métaboliques, augmente la perméabilité des capillaires, "démarre" le processus de régénération cellulaire.

UHF a un effet similaire. Les champs électromagnétiques accélèrent le mouvement du sang et de la lymphe, les propriétés protectrices du corps augmentent.

Le traitement de la cavité nasale par la lumière ultraviolette (OCUF) entraîne la mort de la flore pathogène:

  • microbes;
  • les virus;
  • les bactéries;
  • champignons.

Les micro-ondes légères assèchent la membrane muqueuse, après quoi l'écoulement nasal diminue.

Sous l'influence de courants électriques pulsés (électrophorèse), la capacité de pénétration du médicament est améliorée. Le médicament pénètre dans les tissus à une plus grande profondeur, est mieux absorbé dans le sang et commence son action plus rapidement.

Inhalation

Le réchauffement humide ne peut être effectué qu'à température normale. Après eux pendant l'heure, vous ne pouvez pas l'hypothermie. La vapeur est inhalée par le nez et expirée par la bouche. En tant qu'agent prophylactique pour l'inhalation, une solution saline ordinaire est utilisée. Sur recommandation d'un médecin, l'interféron, des antiseptiques y sont ajoutés.

Des infusions d'herbes filtrées sont versées dans des inhalateurs à l'ancienne. L'extrait d'alcool des composants végétaux Rotokan soulage les poches, facilite la respiration. En l'absence d'inhalateurs, utilisez une casserole ordinaire avec des bouillons chauds. La température du liquide ne doit pas dépasser + 50 ° С. Pour rester au chaud plus longtemps, le patient est recouvert d'une serviette éponge épaisse ou d'une fine couverture..

Les nébuliseurs modernes sont faciles à utiliser, ils sont remplis de solutions claires. Pour les patients atteints de rhinite chronique, un tel article ménager facilite la vie. Les procédures d'inhalation de 5 à 15 minutes effectuées avant le coucher réduisent le ronflement et ont un effet calmant. Les croûtes sèches se ramollissent à la vapeur, les expectorations épaisses stagnantes sont meilleures.

Rincer le nez

Le rinçage de la flore pathogène et de l'excès de mucus du nez ne peut pas être effectué avec courbure de la cloison nasale, œdème sévère, polypes, végétations adénoïdes, hypertrophie tissulaire, vaisseaux sanguins rapprochés. Dans tous les autres cas, le lavage aide à se débarrasser de la rhinite. Ils sont réalisés à l'aide d'un arrosoir avec une buse fine, une théière, une poire en caoutchouc. Lors de son utilisation, l'eau n'est pas beaucoup pompée, elle est versée progressivement pour que le liquide ne pénètre pas dans les conduits auditifs.

Il existe deux façons de se rincer le nez avec du sel chaud ou des herbes. Lorsque l'eau est dirigée de la narine vers la narine, la tête est inclinée aussi loin que possible vers l'épaule. Les narines sont rincées en alternance.

L'écoulement de l'eau du nez à la bouche permet un rinçage du nez et un rinçage de la paroi arrière du larynx.

Phytothérapie et remèdes populaires pour la rhinite prolongée

Pour le traitement de la rhinite, des infusions et des décoctions de calendula, camomille, millefeuille sont utilisées. Ces herbes sont anti-inflammatoires et antiseptiques. La chélidoine est efficace pour la rhinite purulente. L'écorce de chêne contient des composants qui éliminent le relâchement des muqueuses. Les bourgeons de pin et l'eucalyptus sont des sources d'huiles essentielles. Origan et suie de tilleul démangeaisons, brûlures.

Pour les décoctions à base de plantes, des matières premières éprouvées sont utilisées; il est préférable de l'acheter en pharmacie. Il est pratique d'utiliser des sacs filtrants pour l'inhalation, ils éliminent le filtrage.

Aloe est un bon médecin à domicile. Des tampons imbibés du jus de cette plante sont placés dans le nez. Kalanchoe a un effet de régénération cellulaire stimulant similaire..

Un nez qui coule persistant ne disparaît pas plus d'un mois?

Absolument tous les habitants du globe à une certaine époque ont été confrontés à un phénomène aussi désagréable que la rhinite. Souvent, la maladie ne persiste pas et disparaît après une semaine. Mais que se passe-t-il si un nez qui coule ne disparaît pas pendant un mois chez un adulte, et encore plus chez un enfant? Ce qui est inclus dans le programme de traitement?

Pourquoi cette maladie survient

Si la congestion nasale est présente depuis assez longtemps, vous devez d'abord trouver la pathologie qui la provoque. Celles-ci pourraient être les raisons suivantes:

  • Infection. C'est la rhinite bactérienne qui dure plus de deux semaines. Les agents pathogènes pénètrent dans le nasopharynx avec de l'air inhalé ou à partir d'une personne infectée. Le danger est qu'ils peuvent provoquer des maladies chroniques..
  • Sinusite, sinusite frontale. On pense que l'inflammation des sinus est due à une complication du rhume. En conséquence, le pus s'accumule, qui ne peut pas être expulsé ou traité avec des médicaments antiseptiques. Les antibiotiques systémiques sont le seul traitement approprié.
  • Rhinite vasomotrice. Ce type de rhinite survient chez les personnes souffrant d'hypersensibilité du corps. Il en existe deux types: allergique et neurovégétatif. Dans le premier cas, il y a une sécrétion abondante de mucus lors de l'inhalation d'allergènes, et dans le second - d'autres facteurs irritants, tels que des changements d'humidité, des changements de température.
  • Troubles structurels et morphologiques. Dans ce cas, il y a une accumulation de mucus en raison de la courbure de la cloison nasale, en présence de polypes, de végétations adénoïdes. Le traitement ne donne pas de résultat positif, même s'il dure assez longtemps.

La cause de la rhinite persistante étant des pathologies complètement différentes, le traitement est sélectionné individuellement.

Si après un rhume, un nez qui coule ne disparaît pas pendant longtemps, il s'agit probablement d'un signe d'une nouvelle maladie, mais seul un médecin ORL peut le dire plus précisément. Il vaut également la peine de demander conseil pour la rhinite qui dure plus de deux semaines..

Dangers de la rhinite prolongée chez les enfants et les femmes enceintes

En raison du fait que les voies nasales des bébés ne sont pas complètement développées, le mucus s'y accumule très souvent. Pour cette raison, des croûtes se forment, ce qui entrave davantage la respiration. Cela peut également être un signe de grippe, de SRAS ou de réaction allergique..

Un nez qui coule persistant chez un enfant est souvent aggravé par le fait que le bébé ne sait pas comment se moucher tout seul. Par conséquent, les parents doivent régulièrement nettoyer le nez du bébé du mucus accumulé. Cela se fait avec du coton ou un petit lavement..

N'oubliez pas que les nouveau-nés ne peuvent pas toujours passer rapidement à la respiration buccale, c'est pourquoi la respiration nasale est si importante..

Si un enfant n'a pas le nez qui coule pendant plus de deux semaines, il vaut la peine de demander l'aide d'un spécialiste, sinon cela peut entraîner des complications telles qu'une otite moyenne, une bronchite, une conjonctivite, une ethmoïdite.

Les maladies infectieuses sont fréquentes chez les femmes enceintes, car pendant cette période, leur corps est affaibli. Si un nez qui coule inquiète pendant 2 semaines et qu'il n'y a pas d'amélioration, cela nuit non seulement à la future mère, mais aussi à son enfant.

Il y a des cas où, en raison de changements hormonaux dans le corps, les femmes développent une rhinite vasomotrice. Avec lui, la femme enceinte peut traverser toute la période de grossesse et il ne disparaîtra qu'après l'accouchement. Il est impossible de se débarrasser complètement de cette maladie, mais il existe plusieurs méthodes pour atténuer la maladie. Afin d'éviter les complications, il est nécessaire de rincer régulièrement les voies nasales et d'utiliser des agents vasoconstricteurs.

En outre, la cause d'un nez qui coule, qui ne passe pas un mois ou plus, chez les femmes enceintes peut devenir une allergie banale. Il est particulièrement fréquent pendant la période de floraison printanière abondante. Si la congestion nasale s'accompagne de fièvre, de toux, il est préférable de consulter un médecin. Cela peut être une infection virale, et c'est particulièrement dangereux dans les premiers stades..

Le traitement des femmes enceintes doit être aussi doux que possible. Si des gouttes nasales sont utilisées, il est souhaitable qu'elles le soient sur une base naturelle. Le lavage peut se faire avec des préparations prêtes à l'emploi contenant de l'eau de mer et du sel, ainsi qu'avec une décoction de sauge et de camomille. Montré pour effectuer des inhalations à l'aide de bourgeons de pin, d'huile d'eucalyptus.

N'oubliez pas que pendant la grossesse, vous ne pouvez pas cuire à la vapeur et mettre des pansements à la moutarde. Il est préférable de réchauffer vos jambes simplement avec des chaussettes chaudes et votre nez avec des sacs de sel ou de sable.

Pendant la période de rhinite persistante, les femmes enceintes doivent ventiler la pièce aussi souvent que possible. Pour dormir, vous devez choisir un oreiller plus haut ou en mettre deux. Cela réduira le gonflement de la membrane muqueuse, facilitant la respiration..

Qu'est-ce qu'une rhinite persistante

En raison de son origine, la rhinite est classée comme suit:

  • Médicament. Cela peut survenir lorsqu'une personne utilise des médicaments nasaux pendant une longue période, qui ont un effet vasoconstricteur. Si un nez qui coule ne disparaît pas pendant deux semaines, il peut s'agir d'une surdose élémentaire..
  • Vasomoteur. Se produit en relation avec une violation du tonus des vaisseaux sanguins.
  • Hypertrophique. Une personne ressent un nez bouché en raison d'une irritation des tissus muqueux. Cette pathologie peut être causée par des problèmes cardiaques, des vaisseaux sanguins, une rhinite chronique ou un catarrhale non traité.
  • Rhinite allergique. C'est la réaction du corps à la laine, au pollen et à d'autres agents pathogènes..
  • Atrophique. Il se développe lorsque la rhinite commune devient une maladie chronique. Ce nez qui coule peut durer plus d'un mois..
  • Infectieux. Il est accompagné de maux de gorge, de maux de tête.
  • Traumatique. Lorsque la cloison nasale est courbée, la congestion se fait sentir d'un côté, de l'autre, au contraire, sèche.

Comment traite-t-on un nez qui coule persistant?

Quelle que soit l'origine, la rhinite persistante est traitée avec des antibiotiques, des antihistaminiques, des gouttes vasoconstricteurs, des glucocorticostéroïdes.

Habituellement, en cas de rhinite prolongée, Vibrocil, Galazolin, Xilen sont utilisés. Ne vous laissez pas trop emporter, car ils créent une dépendance. Si le mucus est épais et doit être dilué, les médecins prescrivent Rinofluimucil.

Le rinçage donne un bon résultat. Pour cela, des solutions salines Aquamaris, Dolphin sont utilisées. Ils fluidifient le mucus, ce qui aide à l'éliminer en l'expulsant..

En outre, avec un nez qui coule prolongé, des gouttes antibactériennes sont utilisées. Si des complications apparaissent, des antibiotiques sont utilisés. Le plus souvent, des médicaments du groupe bactéricide sont prescrits. Ils visent à désinfecter la cavité nasale et à restaurer la fonction des voies respiratoires..

Vous ne devez pas faire le traitement vous-même, cela peut aggraver la situation..

Traitement éprouvé au fil des ans

Les remèdes populaires pour le rhume comprennent le lavage avec de l'aloès, de l'oignon et du jus de Kalanchoe. Vous pouvez également effectuer une inhalation de vapeur à partir de pommes de terre, d'herbes.

Si la morve d'un adulte ne disparaît pas pendant deux semaines, les procédures thermiques sont également bien adaptées. Pour ce faire, versez de l'eau chaude dans le bassin jusqu'au bas de la jambe et asseyez-vous ainsi pendant 15 minutes. Ensuite, mettez des chaussettes dans lesquelles de la moutarde a été préalablement versée.

Vous pouvez couler dans votre nez avec des produits obtenus à partir de fleurs d'achillée millefeuille et d'origan. Pour ce faire, versez une cuillère à soupe d'herbes avec de l'eau bouillante. Il faut insister pendant une demi-heure, refroidir et égoutter.

Comment assurer votre sécurité et celle de votre famille

Pour éviter l'apparition de morve, il vaut la peine de manger les aliments qui peuvent renforcer le système immunitaire. Cela comprend les oignons, l'ail, les myrtilles, les groseilles, les framboises, la viande, les produits laitiers fermentés, les carottes. Une combinaison de thé vert et de miel aide bien, ainsi que des jus de canneberge et des boissons aux fruits.

Afin de protéger les enfants d'un nez bouché, vous pouvez inclure diverses épices dans votre alimentation..

Rhinite prolongée: combien de temps cela prend-il normalement, causes, manifestations, traitement

La rhinite prolongée est un état pathologique d'origine infectieuse ou allergique, compliquant l'évolution de la maladie sous-jacente. La rhinite est une manifestation de diverses maladies, allant d'un rhume à des affections systémiques graves, souvent incurables. Il s'agit d'une réaction protectrice du corps à l'invasion d'agents étrangers - microbes pathogènes ou allergènes. Habituellement, un nez qui coule dérange une personne pendant 7 à 10 jours, puis disparaît seul ou à l'aide de médicaments. Si la rhinite se prolonge et s'accompagne d'une respiration nasale altérée, d'une congestion nasale, d'une gêne dans la projection des sinus paranasaux, il est nécessaire de la traiter sérieusement. Les mesures thérapeutiques pour la rhinite prolongée sont effectuées dans plusieurs directions à la fois.

La rhinite prolongée se produit en trois étapes:

  • La première étape dure en moyenne cinq jours. À ce stade, les patients ne présentent aucun autre signe de pathologie. Le mucus liquide et transparent s'écoule constamment du nez, nécessitant un retrait périodique.
  • La deuxième étape commence lorsque la nature de la sécrétion nasale change. L'écoulement muqueux s'épaissit et jaunit. Les patients développent une céphalalgie, une congestion de l'oreille et un mal de gorge.
  • Au troisième stade, un secret verdâtre purulent est éliminé avec une grande difficulté. Il remplit les sinus paranasaux, ce qui conduit au développement d'une sinusite. La voix du patient devient nasale et gundos, l'odorat disparaît, une douleur aux joues et au front apparaît.

On pense que la rhinite répond bien au traitement chez les adultes en une semaine. Chez les enfants et les personnes affaiblies, cette période peut passer à quatorze jours. Un nez qui coule persistant dans la plupart des cas indique la présence de maladies graves dans le corps..

Sur la base des résultats d'études en laboratoire et instrumentales, le médecin établit un diagnostic précis et prescrit une thérapie compétente. Si la cause du problème est une rhinite chronique causée par un traitement inapproprié, il n'y a pas lieu de s'inquiéter. Une maladie similaire est éliminée sans trop de difficultés. Pathologies plus graves - la sinusite purulente ou la sinusite frontale nécessitent un traitement professionnel dans des conditions stationnaires sous la supervision d'un médecin.

Traiter un nez qui coule est extrêmement important. Si elle est ignorée, la rhinite deviendra d'abord prolongée puis deviendra chronique. Pour vous en débarrasser et éviter le développement de complications, vous devez faire attention à votre santé et suivre toutes les prescriptions de votre médecin..

Étiologie

Pour guérir une rhinite persistante, vous devez identifier et éliminer sa cause. Le plus souvent, les facteurs internes et externes suivants conduisent à un problème similaire:

  1. Maladies infectieuses n'ayant pas reçu de traitement approprié,
  2. Réactions allergiques à la poussière, aux aliments, au pollen, aux aérosols ménagers, aux parfums,
  3. Air poussiéreux et pollué,
  4. Courbure de la cloison nasale et autres pathologies congénitales de l'organe olfactif,
  5. Air intérieur sec pendant la saison de chauffage,
  6. Utilisation à long terme de décongestionnants nasaux,
  7. Blessures du nez mécaniques, chimiques ou thermiques,
  8. Adénoïdite chez les enfants,
  9. Polypose du nez,
  10. Maladies auto-immunes,
  11. Immunodéficience.

Le traitement avec des antidépresseurs et des médicaments hormonaux peut également entraîner une rhinite prolongée..

Pendant la grossesse, en raison d'un déséquilibre hormonal, il y a une sécrétion excessive de mucus nasal. Si cela ne dérange pas la femme et ne cause pas d'inconfort, le traitement médicamenteux n'est pas effectué. L'utilisation de la médecine traditionnelle est autorisée. 10 à 14 jours après l'accouchement, une telle rhinite disparaîtra d'elle-même.

Symptômes

Les symptômes de la rhinite persistante dépendent de sa cause. Le plus souvent, un nez qui coule prolongé est le résultat d'une infection, d'allergies et de l'abus de décongestionnants..

  • La rhinite est un signe d'un rhume banal, dans lequel les patients présentent des manifestations catarrhales et d'intoxication. Les patients se plaignent d'écoulement nasal abondant, de transpiration et de maux de gorge, de rougeur de la muqueuse nasopharyngée, de gonflement des paupières, de maux de tête, d'éternuements. Le mucus, qui coule périodiquement au fond de la gorge, provoque une toux, surtout la nuit. En raison de la rhinorrhée constante, la peau sous le nez devient rouge et enflammée chez les patients. Augmentation possible des ganglions lymphatiques, fièvre, frissons.
  • L'écoulement nasal prolongé d'origine allergique s'accompagne de rhinorrhée, de congestion nasale, d'éternuements fréquents et répétés, de larmoiement, de chatouillements et de démangeaisons dans le nez. Les signes cliniques d'allergie apparaissent soudainement et ne répondent pas au traitement standard de la rhinite.
  • La rhinite médicamenteuse ou la rhinite médicamenteuse résulte de l'utilisation incontrôlée de gouttes nasales vasoconstricteurs, qui assèchent la muqueuse des voies nasales et la font gonfler, rendant la respiration encore plus difficile. La pathologie se manifeste par un écoulement abondant et transparent, une congestion nasale constante. La rhinite prolongée causée par l'utilisation prolongée de décongestionnants est appelée rhinite à ricochet.
  • La rhinite vasomotrice est une rhinite neurovasculaire, qui est la forme la plus courante de cette pathologie. L'hyperréactivité des capillaires situés dans la muqueuse nasale se manifeste par des symptômes caractéristiques: écoulement de mucus du nez en quittant une pièce chaude dans le froid, congestion nasale après un fort choc émotionnel, congestion de la gorge, troubles du sommeil, douleurs migraineuses, diminution des sensations olfactives, sécheresse et picotements muqueuse, ronflement, gonflement nasal, irritabilité. Chez les patients, la narine gauche ou droite s'obstrue périodiquement, surtout en position horizontale. En plus du stress, la rhinite vasomotrice peut également être causée par la poussière et la fumée, un déséquilibre hormonal et une mauvaise alimentation..

La rhinite chez les enfants se développe assez souvent. Dans ce cas, les symptômes concomitants peuvent être absents. L'enfant joue activement, mange et dort bien, et les changements pathologiques du nasopharynx et des sinus augmentent progressivement. Un nez qui coule chez un enfant qui dure de deux à trois semaines devrait alerter les parents et les forcer à consulter un médecin pour un examen et un traitement approfondis.

Complications

S'il n'est pas traité, un nez qui coule prolongé est compliqué par une sinusite, ce qui peut également entraîner des conséquences négatives. Avec l'inflammation des sinus paranasaux, la production de mucus visqueux augmente. Il s'accumule et remplit progressivement la plupart des sinus. En raison de la multiplication rapide des microbes pathogènes, le secret muqueux se transforme en pus. Les patients se plaignent d'une respiration nasale altérée, d'une congestion nasale, d'une douleur dans la projection du sinus affecté, d'une détérioration de l'odorat, d'un état subfébrile persistant ou même de fièvre, de faiblesse, de perte de force, de manque d'appétit, de maux de tête. Si la sinusite n'est pas traitée, l'infection se propage rapidement aux tissus et organes environnants. Développement possible d'un abcès du globe oculaire, méningite, ostéomyélite, pneumonie, septicémie.

Diagnostique

Les oto-rhino-laryngologistes, les allergologues et les immunologistes sont engagés dans le diagnostic et le traitement de la rhinite persistante. Ils parlent au patient et l'examinent. Pour le diagnostic et la prescription des médicaments, les résultats des études de laboratoire et instrumentales sont nécessaires.

  1. La rhinoscopie est une méthode de diagnostic assez informative. Les spécialistes étudient l'état de la membrane muqueuse du nez, identifient les changements dystrophiques, la nature de l'écoulement, la présence de croûtes, l'hyperémie, les érosions et les ulcères.
  2. Dans un test sanguin général - une augmentation de la VS, des signes d'inflammation, une éosinophilie.
  3. La décharge du nasopharynx est examinée au microscope et inoculée sur des milieux nutritifs si une pathologie infectieuse est suspectée. Ces études sont menées afin d'isoler l'agent causal de l'infection et de déterminer sa sensibilité aux antibiotiques..
  4. Des méthodes supplémentaires sont les études radiographiques ou tomographiques. Ils vous permettent de détecter le niveau de liquide dans les sinus avec la sinusite, les polypes et les néoplasmes dans le nez, les corps étrangers, les conséquences des blessures traumatiques.

Traitement

Si un nez qui coule dure plus de deux semaines, accompagné de maux de tête, de douleurs dans les sinus, de perte auditive et de congestion dans les oreilles, vous devriez consulter un médecin ORL. Les mesures thérapeutiques pour la rhinite prolongée sont prescrites selon le schéma général. Les patients subissent un traitement étiotrope, pathogénique, symptomatique, immunomodulateur et réparateur. La prévention des rechutes est tout aussi importante.

Avant de procéder à l'élimination immédiate du problème, il est nécessaire de créer des conditions favorables pour le patient: optimiser le microclimat dans la pièce, limiter le contact avec les personnes malades, éviter les facteurs de stress, marcher dans la rue tous les jours, dormir suffisamment, arrêter d'utiliser des vasoconstricteurs, lubrifier régulièrement la muqueuse nasale avec une solution d'huile, contenant des vitamines A et E. Pendant la période de chauffage, l'air de la pièce doit être humidifié et une quantité suffisante de liquide doit être bue tout au long de la journée.

Le traitement complexe de la rhinite prolongée comprend des médicaments et de la physiothérapie, ainsi que l'utilisation de la médecine traditionnelle.

Médicaments

Le but de l'utilisation de produits pharmaceutiques est de restaurer la respiration nasale, de soulager l'inflammation et d'éliminer les poches et de renforcer les parois vasculaires. Tous les médicaments sont prescrits par le médecin traitant, en tenant compte de la cause de la pathologie et de l'état général du corps du patient.

  • Gouttes nasales vasoconstricteurs - "Nazivin", "Vibrocil", "Rinonorm".
  • Antibiotiques systémiques - «Klacid», «Augmentin», «Sumamed».
  • Agents antibactériens locaux - "Izofra", "Polydex".
  • Agents antiviraux - "Viferon", "Cycloferon", "Grippferon".
  • Gouttes hydratant la muqueuse nasale - "Pinosol", "Rinofluimucil".
  • Médicaments homéopathiques - "Euphorbium Compositum", "Sinupret".
  • Gouttes et sprays antihistaminiques - "Kromohexal", "Kromoglin".
  • Médicaments antiallergiques d'action générale - "Zodak", "Tavegil", "Suprastin".
  • Sprays hormonaux - "Fliksonase", "Tafen".
  • Solutions salines - "Aqualor", "Dolphin", "Solin".
  • Vitamines des groupes C et P pour renforcer la paroi vasculaire.
  • Immunomodulateurs - "Polyoxidonium", "Immunal".

Physiothérapie et chirurgie

Les procédures de physiothérapie sont prescrites aux patients lorsque les médicaments n'aident pas. La physiothérapie améliore l'effet des médicaments, accélère le processus de récupération et de restauration des fonctions perdues. Des facteurs physiques tels que les ultrasons, le courant, la chaleur peuvent rapidement obtenir des résultats de traitement positifs.

Pour les maladies des organes ORL, les spécialistes prescrivent généralement:

  1. Inhalation avec infusions d'herbes, huiles essentielles, agents mucolytiques;
  2. OVNI,
  3. Acupuncture,
  4. Phonophorèse,
  5. Électrophorèse,
  6. Diathermie,
  7. Thérapie au laser,
  8. Thérapie UHF,
  9. Massage de l'arête du nez et de la zone infraorbitaire,
  10. L'utilisation de l'échographie.

Lorsque le traitement conservateur d'une rhinite persistante ne donne pas de résultats positifs, les médecins décident de procéder à une opération. Le choix de la tactique chirurgicale dépend de la cause du trouble. Le plus souvent, une vasotomie, une adénoïdectomie, une polypectomie, une septoplastie et une rhinoplastie sont effectuées. La cryochirurgie donne des résultats rapides et durables. La membrane muqueuse du nez est traitée avec de l'azote liquide, grâce à laquelle les vaisseaux se rétrécissent et le nez qui coule passe.

ethnoscience

Les médicaments traditionnels complètent bien les médicaments, mais ne les remplacent pas complètement. En cas de rhinite prolongée, les phytocomplexes et les herbes médicinales réduisent la congestion nasale et la quantité de décharge qui en résulte.

  • Si un nez qui coule ne disparaît pas longtemps chez l'adulte, il est utile de flotter les pieds. Du sel de mer, de la moutarde ou des huiles essentielles sont ajoutés au bain, et après la procédure, ils mettent des chaussettes en laine et se couchent.
  • À la maison, vous pouvez préparer des gouttes efficaces avec la composition correcte sans effets secondaires. Vous pouvez faire couler le jus d'aloès, de Kalanchoe, de cyclamen, de betteraves, d'oignons, dilué avec de l'eau dans le nez. Pêche, argousier, huile d'olive lubrifient le nez de l'intérieur. Tous ces agents ont un effet antiseptique, amincissant le mucus nasal épais, hydratant la membrane muqueuse et renforçant la paroi vasculaire..
  • Des turundas en gaze de coton imbibées de mélanges médicinaux sont injectés dans le nez et laissés pendant 5 à 10 minutes.
  • Lorsqu'un nez qui coule souffre pendant une longue période, le nez doit être rincé. Pour ce faire, vous pouvez utiliser une solution saline, un bouillon de camomille, de l'eau avec l'ajout d'huile d'eucalyptus. Le nez doit être traité trois fois par jour..
  • Le citron, les cynorrhodons, les framboises, le tilleul et le millepertuis ont un effet tonique sur le corps. Les infusions et les décoctions de ces plantes sont ingérées et utilisées par voie topique, en se lavant le nez avec elles..
  • Tous les produits apicoles font un excellent travail avec la rhinite chronique. Des cotons-tiges sont imprégnés d'huile de propolis et injectés dans le nez.
  • L'inhalation sur des pommes de terre bouillies ou de l'eau chaude avec des huiles aromatiques rétablit la respiration nasale et soulage l'état général des patients. Inhaler les vapeurs d'ail ou d'oignons hachés aide beaucoup. L'utilisation d'une lampe aromatique n'est pas moins efficace.
  • Manipulation thermique locale pour réchauffer les sinus - appliquer un sac de sel sur l'arête du nez, réchauffer les sinus avec une lampe bleue.
  • Actuellement, les exercices de respiration sont très populaires. Le patient pince alternativement les narines gauche et droite, prenant de profondes respirations et expirations.

Actions préventives

Pour éviter le développement d'une rhinite persistante, les experts recommandent de suivre des règles simples:

  1. Durcir,
  2. Marcher au grand air tous les jours,
  3. Mangez rationnellement, enrichissez votre alimentation avec des légumes et des fruits frais,
  4. Prenez une multivitamine,
  5. Exercice régulier,
  6. Aérez la pièce et humidifiez l'air qui s'y trouve,
  7. Limiter le contact avec les allergènes,
  8. Refuser des mauvaises habitudes,
  9. Traitez en temps opportun et complètement les rhumes,
  10. Évitez l'hypothermie et les courants d'air,
  11. Menez un style de vie mesuré.

La rhinite prolongée, même en l'absence de symptômes concomitants, nécessite des soins médicaux. Un nez qui coule prolongé n'est pas un diagnostic, mais un symptôme d'une maladie chronique que seul un spécialiste qualifié peut guérir. L'automédication est rarement efficace et dangereuse. Le médecin, après avoir déterminé la cause de ce problème, prescrira un traitement complet adéquat qui sauvera le patient de symptômes désagréables.

Nez qui coule prolongé chez un adulte - la morve ne passe pas longtemps, comment traiter?

Des écarts de santé mineurs peuvent entraîner des complications dangereuses. La rhinite banale peut provoquer de nombreuses maladies graves, par conséquent, si un nez qui coule ne disparaît pas pendant 2 semaines chez un adulte, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Pourquoi un nez qui coule ne disparaît pas - les principales raisons

Un nez qui coule prolongé est une pathologie plutôt désagréable qui interfère avec la vie normale du patient. Si la morve d'un adulte ne disparaît pas pendant plus d'une semaine, le problème devient un véritable tourment. Un nez qui coule peut être causé par une thérapie respiratoire inappropriée. La rhinite non traitée survient assez souvent, car le rythme de vie moderne ne permet pas toujours de consulter un médecin en temps opportun au premier signe d'un rhume.

L'utilisation de gouttes vasoconstricteurs pendant plus de 2 à 3 semaines peut perturber le fonctionnement normal des vaisseaux sanguins dans les voies nasales. Les capillaires se dilatent, provoquant une congestion nasale, augmentant la quantité de décharge. En fait, ces remèdes ne doivent pas être utilisés pendant plus de 5 jours, même si le nez qui coule ne disparaît pas pendant plus d'un mois..

Une rhinorrhée prolongée sans symptômes du rhume peut signifier une réaction allergique du corps, qui pourrait survenir aux médicaments, au pollen des plantes et aux allergènes ménagers. Dans ce cas, un nez qui coule peut durer jusqu'à 2 mois si aucun traitement n'est prescrit et si l'exposition aux allergènes n'est pas éliminée. Cependant, la cause la plus fréquente de rhinite prolongée peut être sa forme chronique..

Variétés de rhinite chronique

Si la morve ne passe pas pendant longtemps, vous devez rechercher d'urgence la cause. Il arrive que le tourment du patient dure jusqu'à six mois. Écoulement purulent et muqueux du nez, une congestion constante apparaît le plus souvent avec divers types de rhinite chronique:

  • catarrhal;
  • vasomoteur;
  • hypertrophique;
  • atrophique.

Catarrhal

Un nez qui coule qui apparaît dans le contexte de maladies respiratoires n'est pas rare. Les processus inflammatoires dans le nasopharynx conduisent souvent à un écoulement nasal abondant. Avec une forme bénigne de la maladie, la rhinite développée passe assez rapidement. Habituellement, quelques jours suffisent pour un rétablissement complet..

Si un nez qui coule ne part pas pendant une semaine, deux, trois, c'est la preuve que la pathologie s'est développée en une forme chronique. Cette condition est caractérisée par des exacerbations périodiques et une atténuation de la maladie pendant six mois ou plus. Pendant la période de rémission, les écoulements muqueux peuvent s'arrêter, mais des démangeaisons, des éternuements et des muqueuses sèches apparaissent. La raison pour laquelle un nez qui coule devient chronique est le plus souvent le mauvais traitement..

Vasomoteur

Si un nez qui coule ne disparaît pas pendant un mois, la rhinite vasomotrice peut être à blâmer. Les causes de cette pathologie ne sont toujours pas entièrement comprises. Il est connu de manière fiable que ce type de maladie n'est pas caractérisé par un processus inflammatoire dans le nez. Le plus souvent, le problème se développe en raison d'une circulation sanguine altérée dans la membrane muqueuse de la conque nasale inférieure. À la suite d'une vasodilatation excessive, un œdème se développe, un écoulement muqueux apparaît, qui ne disparaît pas pendant des mois.

Vous pouvez reconnaître la rhinite vasomotrice à la couleur du mucus. Il est liquide, transparent et inodore. Une telle morve dure longtemps et interfère avec la vie normale. Pour soulager leur état, les patients doivent constamment utiliser des gouttes vasoconstricteurs, ce qui est absolument impossible à faire. En conséquence, au lieu d'une amélioration, vous ne pouvez avoir que des complications..

Hypertrophique

Ce type de rhinite survient en raison d'un épaississement de la muqueuse nasale. En conséquence, la membrane muqueuse normale est remplacée par un tissu fibreux plus dense, ce qui entraîne une compression des vaisseaux sanguins et une altération de la circulation. Un nez qui coule, provoqué par une telle pathologie, peut durer jusqu'à six mois.

Pourquoi un nez qui coule ne disparaît-il pas longtemps dans une telle situation? La raison en est l'inhalation régulière de produits chimiques corrosifs, par exemple sur le lieu de travail, ainsi qu'un septum nasal dévié en raison d'un traumatisme. Il n'y a pas de traitement spécifique, la situation est résolue par chirurgie.

Atrophique

Si le nez qui coule ne disparaît pas pendant une longue période, la cause peut être un amincissement de la membrane muqueuse. Les patients se plaignent d'une douleur constante et d'une sensation de brûlure, surtout lorsqu'ils sont instillés. Cette maladie est souvent accompagnée de saignements et de saignements abondants..

Comment identifier la cause d'un écoulement nasal prolongé?

Un nez qui coule prolongé peut provoquer des pathologies graves. Que faire si le nez qui coule persiste? Un diagnostic rapide aidera à éviter de graves complications. Pour déterminer la cause de la rhinite, toute une gamme de mesures diagnostiques sera nécessaire..

Diagnostic de laboratoire

Si le nez qui coule ne disparaît pas pendant 2 semaines ou plus, vous devrez passer un test sanguin général avec une formule détaillée. Une augmentation du nombre de leucocytes indique le début du processus inflammatoire. En outre, le médecin peut prescrire une analyse par immunofluorescence des empreintes de la muqueuse nasale. Cette méthode de recherche aidera à identifier les agents viraux dans le corps..

Une analyse PCR peut également être nécessaire. Avec son aide, un grand nombre d'agents pathogènes sont déterminés qui contribuent au développement de nombreuses maladies. De cette façon, vous pouvez identifier un mycoplasme ou une infection à chlamydia..

Méthodes instrumentales

  1. Rhinoscopie. C'est l'un des moyens les plus instructifs de diagnostiquer les maladies des sinus, de la conque nasale et de ses cavités. Le plus souvent, la rhinoscopie antérieure ou postérieure est utilisée. Dans la première version, un petit miroir nasal et un réflecteur de tête sont utilisés pour l'examen. Pour la rhinoscopie postérieure, un spéculum nasopharyngé et une spatule sont utilisés. Dans ce cas, une étude du nasopharynx, des cavités nasales, de la conque inférieure et des ouvertures visibles des trompes d'Eustache est réalisée.
  2. La rhinoscopie endoscopique est une technique moderne qui est prescrite en cas de suspicion de développement de sinusite. Avec un endoscope flexible, vous pouvez examiner de plus près les cavités nasales.
  3. Diaphanoscopie - transillumination des sinus paranasaux. C'est l'une des méthodes de diagnostic les plus simples et les plus informatives utilisées aujourd'hui. La procédure est effectuée comme suit: une source de lumière vive est appliquée sur le sinus supérieur ou inférieur. S'il y a une pathologie, le sinus des voies respiratoires transmettra mal la lumière. Cette technique est désormais utilisée à la place de la radiographie..

L'examen du patient, la collecte de l'anamnèse et les résultats d'un examen complet aident à établir correctement le diagnostic. Grâce à cela, le traitement le plus efficace sera sélectionné..

Traitements pour une rhinite persistante prolongée

Comment soigner un nez qui coule prolongé? Les tactiques thérapeutiques sont développées par le médecin sur la base du diagnostic établi. En fonction de la cause qui a provoqué la condition pathologique, un cours complet est sélectionné, comprenant l'utilisation de médicaments et de remèdes populaires, ainsi que des procédures de physiothérapie.

Une technique obligatoire utilisée pour presque tous les types de rhinite est le rinçage des fosses nasales. Cette procédure hygiénique aide à éliminer les bactéries, les virus et les sécrétions pathologiques du corps. Pour cela, il est conseillé aux médecins d'utiliser des produits contenant une solution de sel marin:

  • Salin;
  • Aquamaris;
  • Quicks;
  • Dauphin ".

Traitement d'un rhume de nature virale et bactérienne

Comment traiter une rhinite persistante causée par une exposition à des agents pathogènes? La maladie se prête bien à la thérapie avec des phytopréparations à action complexe contenant des huiles essentielles. Ils ont des effets antiseptiques et mucolytiques, facilitent la respiration nasale et favorisent un écoulement de mucus plus actif. Ces outils comprennent:

  • Cameton;
  • Pinosol;
  • Pinovit;
  • Vitaktiv.

Traitement de la rhinite allergique

Si la cause d'une rhinite persistante est l'effet d'allergènes, vous devez d'abord essayer de l'identifier et de l'éliminer. Pendant la période de traitement, il est nécessaire de retirer les oreillers en plumes, les peluches, les rideaux de la maison et de déplacer temporairement les animaux domestiques vers un autre endroit. Un nettoyage humide quotidien est recommandé pour éviter l'exposition à la poussière domestique.

En plus des activités énumérées, un traitement aux antihistaminiques sera nécessaire. Ils sont prescrits sous forme de comprimés et de gouttes. Les comprimés les plus efficaces sont:

  • Suprastin;
  • Cétirizine;
  • Loratadin.

Traitement de la rhinite vasomotrice

Avec ce type de rhinite prolongée, la thérapie symptomatique est le plus souvent utilisée. En fonction de la cause qui a provoqué l'état pathologique, les méthodes suivantes sont utilisées:

  1. Rincer les cavités nasales. La procédure est effectuée avec des préparations contenant du sel de mer ou du chlorure de sodium ordinaire.
  2. Utilisation de corticostéroïdes. Des sprays hormonaux spéciaux aideront à réduire considérablement le nombre d'exacerbations. Le traitement avec de tels médicaments doit durer au moins 30 jours. Grâce à l'effet cumulatif, un effet doux sur le corps est fourni. Un autre avantage de ces médicaments est leur action locale sans absorption dans la circulation systémique..
  3. Bloc nasal. Il s'agit d'une procédure spéciale impliquant l'introduction de novocaïne dans les cavités nasales, ainsi que de glucocorticostéroïdes à action prolongée. Il aide à réduire les foyers d'inflammation et à soulager l'enflure.
  4. Antihistaminiques. Les médicaments antiallergiques sont à la base de tout le complexe de traitement. Ils aident à faire face aux écoulements abondants, aux éternuements et à d'autres symptômes désagréables..

Traitement d'autres rhinites

Que faire si un rhume sévère chez un adulte ne disparaît pas pendant une longue période? De tous les types répertoriés de rhinite persistante, atrophique et hypertrophique sont les plus difficiles à traiter. Cette dernière nécessite une intervention instrumentale ou chirurgicale obligatoire. Les muqueuses en excès sont cautérisées, retirées par cryothérapie ou une conchotomie est réalisée - élimination partielle ou complète des formations cicatricielles.

Le traitement de la rhinite atrophique est assez compliqué. Les médicaments dans chaque cas doivent être sélectionnés par un médecin. Avec des saignements fréquents, l'introduction de cotons-tiges trempés dans de la vaseline dans les voies nasales est prescrite. En outre, pour normaliser l'état de la membrane muqueuse, une irrigation est effectuée avec le médicament "Aevit". Il peut également nécessiter l'utilisation de gouttes vasoconstricteurs, de médicaments antibactériens, d'immunostimulants généraux et locaux.

Physiothérapie de la rhinite prolongée

Un nez qui coule persistant est un problème grave qui cause un grand inconfort. Aujourd'hui, il existe de nombreuses procédures de physiothérapie efficaces qui constituent un excellent complément au traitement principal de la rhinite persistante:

  1. Thérapie par ultrasons. Cette méthode stimule les processus métaboliques, améliore la circulation sanguine sur le site d'exposition, accélère le renouvellement cellulaire.
  2. OKUF - irradiation avec de courtes ondes ultraviolettes. La procédure a un effet destructeur sur les microbes, les micro-organismes fongiques. Les ondes pénètrent dans la cellule et entraînent un changement ou une destruction de l'ADN.
  3. Électrophorèse endonasale. Évacuation d'une substance thérapeutique sous l'influence de faibles courants électriques directement au foyer de l'inflammation. Les solutions médicinales utilisées pour le traitement sont bien mieux absorbées dans les tissus, ce qui peut considérablement accélérer la récupération..
  4. UHF - thérapie ultra haute fréquence. Cette méthode est basée sur l'effet d'un champ électromagnétique sur le corps. Il y a une accélération du flux sanguin, du flux lymphatique, à la suite de laquelle les cellules immunitaires pénètrent au centre de l'inflammation dans un volume plus important.

Remèdes populaires pour la rhinite prolongée

Si un nez qui coule chez un adulte ne disparaît pas pendant longtemps, les recettes maison sont également considérées comme un complément efficace au traitement médical. L'application de plusieurs d'entre eux peut considérablement soulager l'état du patient atteint de rhinite prolongée. Comment traiter une telle pathologie, laquelle des recettes est considérée comme la plus efficace?

Inhalation

Si un nez qui coule ne disparaît pas chez un adulte, des inhalations à domicile aideront. Les décoctions de plantes médicinales sont considérées comme un remède efficace:

  • calendula;
  • camomille;
  • eucalyptus;
  • bourgeons de pin.

Pour ce faire, 2 cuillères à soupe de matières végétales sont versées avec un demi-litre d'eau bouillante. Puis ils respirent sur la vapeur, enveloppant leurs têtes dans une serviette.

Gouttes nasales

Si un nez qui coule prolongé chez un adulte ne disparaît pas pendant un mois, vous pouvez utiliser des gouttes nasales faites maison. En l'absence d'allergies, vous pouvez préparer des gouttes à partir du jus de carottes, de betteraves, d'oignons. Pour ce faire, le jus pressé est dilué avec de l'huile végétale ou de l'eau pure dans un rapport de 1: 1. Les jus de plantes domestiques d'aloès ou de Kalanchoe ne sont pas moins efficaces..

Si le nez qui coule est retardé, des fonds auto-préparés sont instillés dans une narine, 2-3 gouttes. Taux de fréquence d'application - jusqu'à 4 fois par jour. La durée du traitement est de 7 jours.

Autres traitements à domicile

Comment soigner la rhinorrhée à long terme? Si un nez qui coule ne disparaît pas pendant deux semaines ou plus, après consultation d'un médecin, d'autres méthodes peuvent être utilisées. Avec le développement de la rhinite dans le contexte d'un rhume, la condition peut être atténuée en améliorant la circulation sanguine dans tout le corps. Pendant la maladie, des exercices de respiration et de boire beaucoup de liquides sont utiles. Toutes ces activités contribueront à l'élimination précoce des agents pathogènes du corps..

Articles À Propos Pharyngite