Principal Bronchite

Les premiers signes de bronchite, les symptômes et le traitement de l'inflammation et ses conséquences

La bronchite est une pathologie infectieuse qui se traduit par un processus inflammatoire diffus. Les agents bactériens ou viraux peuvent provoquer le développement de cette maladie, mais parfois les raisons ne sont pas liées à cela.

Pour la nomination d'une thérapie compétente, il est nécessaire de savoir de quel type de maladie il s'agit. Pour ce faire, vous devez étudier les symptômes, les causes, la pathogenèse et diverses formes de lésions pulmonaires..

Caractéristiques de la maladie

La bronchite est un processus inflammatoire qui se produit dans les bronches. Cette maladie peut être une complication d'autres lésions du système respiratoire ou procéder comme une unité nosologique distincte. Les tissus pulmonaires ne sont pas endommagés, le processus inflammatoire affecte uniquement l'arbre bronchique.

Il devient enflammé et endommagé dans le contexte de pathologies prolongées ou sous l'influence de facteurs primaires.

Référence! Avec la bronchite, au premier stade, il y a des signes tels que douleur dans la poitrine, altération de la fonction respiratoire, douleur lors de la toux, faiblesse dans tout le corps.

Facteurs de développement de la maladie

Les enfants et les adultes peuvent tomber malades avec cette pathologie. Le processus pathologique se présente comme une pathologie primaire de nature infectieuse. La maladie se développe généralement sous l'influence d'agents infectieux. Les causes les plus courantes de dommages à l'arbre bronchique sont:

  • les virus;
  • microflore bactérienne;
  • mycoses.

Dans la plupart des cas, les virus provoquent la maladie. Avec une fonction réduite de la défense immunitaire, une infection virale active des microorganismes opportunistes. Cette condition conduit à l'apparition d'une inflammation qui se produit avec une flore mixte. La détermination du pathogène primaire et des agents actifs est obligatoire. Cela aide à prescrire une thérapie efficace..

Les lésions mycotiques des bronches sont assez rares: avec une fonction immunitaire normale, les champignons ne sont pas activés et n'entraînent pas de maladies. Les lésions tissulaires fongiques ne peuvent survenir qu'en cas d'échecs graves de l'immunité: déficits immunitaires de divers types, après avoir subi un traitement avec des médicaments de chimiothérapie, pendant un traitement avec des agents cytostatiques pour des maladies oncologiques. Cette condition peut entraîner de nombreuses complications..

D'autres raisons provoquant le développement de la maladie dans les tissus pulmonaires comprennent:

  • l'évolution de la pathologie chronique dans les parties de l'appareil respiratoire;
  • inhalation prolongée d'air sale;
  • mauvaise structure du système respiratoire.

Symptômes de bronchite

Le tout premier signe de bronchite est une toux prononcée avec la libération d'un grand volume d'expectorations. Les bronches produisent jusqu'à 30 g de mucus par jour. Il remplit une fonction protectrice - prévient les dommages aux bronches, favorise leur réchauffement et filtre l'air inhalé.

Forme également une immunité locale. Avec cette maladie, les cellules qui composent la membrane muqueuse sont endommagées et le processus d'inflammation commence.

Pour cette raison, la sécrétion de sécrétions augmente plusieurs fois et sa viscosité augmente. Le mucus produit interfère avec le fonctionnement normal des poumons et des bronches et sert également d'environnement favorable au développement de micro-organismes.

Les expectorations produites ont une teinte jaune grisâtre. Parfois, il a des stries rouges. Une augmentation de la toux se produit le matin, avec la progression de la maladie, elle commence à provoquer une gêne la nuit.

Dans certains cas, il n'y a pas de mucus, cela indique une toux improductive. Une respiration sifflante est présente lors de l'écoute.

Les autres caractéristiques des dommages bronchiques sont:

  • difficulté à respirer;
  • respiration sifflante caractéristique;
  • douleur et crampes dans la gorge;
  • hyperthermie;
  • crises d'asthme.

Variétés de la maladie

La pathologie est divisée en deux formes, qui diffèrent par le tableau symptomatique. La bronchite est chronique et aiguë.

Variété épicée

La maladie aiguë se développe rapidement et dure de 2 jours à plusieurs semaines. Une personne au début de la pathologie souffre d'une toux sèche. Ensuite, cette symptomatologie est remplacée par une décharge humide.

La bronchite aiguë peut être obstructive et non obstructive, selon le degré d'obstruction des muqueuses. Le mucus peut être différent.

Variété chronique

La bronchite chronique peut apparaître dans différents groupes d'âge. La principale cause de développement est l'évolution prolongée des dommages au système respiratoire.

Avec une exposition prolongée à des facteurs irritants sur les organes respiratoires et les branches de l'arbre bronchique, ce type de processus pathologique se produit. L'irritant peut être: de la fumée, des gaz, de la poussière et divers produits chimiques. La bronchite peut se manifester de différentes manières..

La forme chronique de la maladie est également déterminée génétiquement. Ceci est causé par un déficit congénital en alpha-antitrypsine chez un adulte. Avec la sélection correcte des dispositifs médicaux, la maladie est guérie jusqu'au bout et la thérapie analphabète conduit au développement d'une forme prolongée.

Diagnostic de la bronchite

Comment reconnaître la bronchite? Un diagnostic ne peut être posé qu'après avoir passé les mesures de diagnostic nécessaires. Lors de l'examen, le médecin prend en compte les plaintes du patient. La principale manifestation de la maladie est une toux accompagnée de mucosités. Il a une couleur caractéristique.

Il est important de garder à l'esprit qu'une toux n'indique pas nécessairement une bronchite. Cet acte physiologique vise à nettoyer le système respiratoire.

Afin d'établir avec précision le fait de l'évolution du processus inflammatoire, il est nécessaire de mener les études suivantes:

  • test sanguin général pour identifier les facteurs d'inflammation;
  • détermination de la fonction de la respiration externe par pneumotachométrie;
  • radiographie des poumons, qui vous permet d'identifier les processus dans les poumons.

Pour identifier une obstruction pulmonaire, nommez:

  • examen de la gorge et de la poitrine;
  • écouter avec l'identification du type de respiration sifflante;
  • assurez-vous également de corriger la respiration sifflante et de prendre un instantané du système respiratoire.

Attention! Une fois le diagnostic posé, un médicament peut être instauré, que le patient doit suivre. Pour une inflammation légère, le traitement peut être effectué à la maison.

Comment le diagnostic est-il posé??

Avant de poser un diagnostic, le médecin demande au patient, en se concentrant sur les plaintes. Après cela, le spécialiste procède à un examen en écoutant les poumons et les bronches du patient. Afin d'exclure une pneumonie, une radiographie doit être prise. En outre, une étude de l'écoulement des expectorations lors de la toux est réalisée, selon cette analyse, des médicaments sont prescrits.

Le processus caché est plus difficile à reconnaître; pour cela, des méthodes de diagnostic instrumentales sont utilisées.

Pronostic et évolution de la maladie

Si vous consultez un médecin en temps opportun et commencez le traitement rapidement, le pronostic sera caractérisé par une évolution favorable. La bronchite aiguë guérit jusqu'à la fin en 10 jours environ.

Un processus pathologique aigu se développe comme une maladie individuelle ou comme une complication d'une autre lésion. Le processus pathologique commence par une toux sèche, qui s'aggrave la nuit. Après la transition de cette toux en un patient productif, il commence à ressentir une fatigue constante et une hyperthermie est également présente..

Attention! La plupart des symptômes disparaissent rapidement, à condition que le traitement approprié soit sélectionné, mais la toux peut persister pendant un certain temps. Cela est dû au fait que les muqueuses guérissent longtemps. Mais si la toux persiste pendant plus d'un mois, ils vont chez le médecin..

Traitement

Il est catégoriquement impossible de traiter la bronchite par vous-même. Seul un spécialiste sera en mesure d'identifier la forme d'une variété de bronchite, de déterminer le type de complication et de sélectionner le traitement nécessaire.

Actuellement, des médicaments à action antimicrobienne sont utilisés dans des cas assez rares. Les exceptions sont les situations où l'agent pathogène est identifié avec précision. Des antibiotiques sont également nécessaires en cas de complications..

Le traitement est prescrit:

  • substances qui améliorent l'expectoration;
  • agents qui réduisent la viscosité des expectorations;
  • agents qui stimulent l'immunité;
  • complexes de vitamines et de minéraux;
  • médicaments qui suppriment le syndrome de la toux;
  • antihistaminiques.

Fluifort a fait ses preuves. C'est un médicament qui supprime la production excessive de mucus dans les voies respiratoires, aide à éliminer les expectorations stagnantes, épaisses et difficiles, ce qui provoque une toux sèche. Et il le fait mieux que les remèdes à base de plantes et de nombreux autres sécrétolytiques. Fluifort est indiqué pour le traitement des maladies aiguës et chroniques des bronches, des sinus paranasaux, dans lesquelles un mucus visqueux et mal séparé se forme. La puissance et le début d'action rapide de Fluifort sont dus au fait que la molécule de carbocystéine dans sa composition est améliorée par la lysine. Cela garantit une liquéfaction rapide et une élimination des mucosités avec une respiration plus facile. L'effet du médicament commence dans la première heure après l'administration et dure jusqu'à 8 heures. En outre, Fluifort normalise la structure des muqueuses du système respiratoire, active l'épithélium.

Un remède efficace contre les virus n'a pas encore été inventé, donc des immunostimulants sont prescrits.

En plus des médicaments, vous pouvez effectuer les manipulations suivantes:

  • massage thoracique;
  • effet physiothérapeutique;
  • éducation physique;
  • inhalation.

La prévention

Les exercices de respiration aident à améliorer l'excrétion du mucus et à améliorer la fonction respiratoire. Les manipulations physiothérapeutiques n'aident que dans les derniers stades de la maladie, lorsque les symptômes ne sont pas aussi prononcés. Il est nécessaire de guérir la pathologie par électrophorèse et inhalations. Le point clé du traitement de la bronchite est l'élimination des premières manifestations de la maladie..

Effets

La bronchite est une maladie souvent accompagnée de complications. Les plus courants sont:

  • pneumonie des bronches;
  • transition vers une forme chronique;
  • obstruction des coupes de tissu bronchique. Une telle conséquence est souvent fatale;
  • l'asthme bronchique;
  • l'emphysème des structures pulmonaires;
  • insuffisance de type cardiopulmonaire;
  • hypertension artérielle pulmonaire;
  • expansion pathologique des bronches.

S'il apparaît dans les expectorations sanguines, il est nécessaire de subir une étude pour la tuberculose et le cancer.

Aux premières manifestations de la maladie, vous devriez consulter un médecin. Lui seul pourra déterminer le type de pathologie et choisir le bon traitement.

Il existe un certain nombre de recommandations pour vous aider à accélérer votre récupération:

  • boire beaucoup de liquides. Cela aide à fluidifier les mucosités et à faciliter leur passage. Il est préférable de choisir des boissons chaudes qui ne contiennent pas de caféine;
  • respect du repos, du repos au lit et du repos constant. Pour faire face à la maladie, le corps a besoin d'une force supplémentaire;
  • l'exclusion de l'utilisation d'aliments épicés ou très salés. La bronchite peut survenir simultanément avec une inflammation de la cavité buccale, il est donc nécessaire d'abandonner les irritants alimentaires;
  • appliquer de l'huile de camphre sur la région du sternum. Cette manipulation contribue à améliorer la décharge des expectorations;
  • peu d'activité physique contribue à accélérer l'excrétion des mucosités, ce qui contribue à accélérer la récupération;
  • maintenir une humidité optimale dans la pièce dans laquelle le patient passe la plupart du temps. Pour ce faire, suspendez un chiffon humide ou laissez des récipients avec de l'eau;
  • élimination des mauvaises habitudes ou réduction du nombre de cigarettes fumées;
  • avec la bronchite, une violation de la thermorégulation se produit, ce qui provoque une hyperhidrose. Pour cette raison, habillez-vous pour le temps et maintenez une hygiène personnelle..

IL Y A DES CONTRE-INDICATIONS. VEUILLEZ LIRE LES INSTRUCTIONS / INFORMATIONS D'APPLICATION ET / OU CONSULTER UN SPÉCIALISTE AVANT L'UTILISATION.

Bronchite aiguë chez l'adulte: comment elle se développe et ce qui doit être fait immédiatement?

Le processus inflammatoire dans les bronches est l'une des complications du rhume et des ARVI. Cette maladie est caractérisée par une inflammation de la muqueuse bronchique et s'accompagne d'une toux, qui est un symptôme de pathologie..

La durée de la forme aiguë de la maladie ne dépasse pas 3 semaines, après, en l'absence de traitement adéquat, la pathologie devient chronique.

Informations générales sur la maladie

Les bronches sont une partie importante du système respiratoire humain. Ils ressemblent à des tubes qui relient la trachée et les poumons. La trachée est associée aux deux bronches principales, d'où émanent de nombreuses branches (bronches et bronchioles), formant l'arbre bronchique. À l'extrémité des bronches, il y a une alvéole, qui fournit de l'oxygène à la circulation sanguine.

Sous l'influence d'un certain nombre de facteurs négatifs, les bronches peuvent devenir enflammées, le mucus s'accumule dans la lumière et le processus respiratoire est perturbé. Selon la CIM-10, la bronchite aiguë est infectieuse et transmise par des gouttelettes en suspension dans l'air. Code CIM-10 pour la bronchite aiguë - J20.

Raisons du développement de la bronchite aiguë

La bronchite aiguë est une inflammation aiguë des bronches de nature infectieuse, qui se produit à la suite d'une activité accrue de ces virus:

  • adénovirus;
  • parainfluenza;
  • grippe;
  • virus respiratoire syncytial;
  • rhinovirus;
  • entérovirus.

La pathogenèse de la bronchite aiguë peut être différente. Dans certains cas, le processus inflammatoire est de nature bactérienne, se développant à la suite d'une exposition au corps humain de staphylocoques, de streptocoques et de pneumocoques. Parfois, il y a des cas où la maladie est la conséquence d'une lésion du système respiratoire ascaris (voir ascaridiose des poumons), chlamydia, mycoplasmes et champignons.

Entre autres raisons du développement de l'inflammation bronchique, il existe des facteurs:

  • inhalation de fumées toxiques et corrosives;
  • dommages aux voies respiratoires par des irritants (poussières, produits chimiques et goudron);
  • immunité affaiblie;
  • hypothermie.

La pathologie résulte de la structure anatomique du système respiratoire. Ces caractéristiques comprennent un arbre bronchique allongé et une lumière bronchique rétrécie..

Groupes à risque

La bronchite aiguë chez l'adulte se développe chez des personnes d'âges différents. Les symptômes et le traitement sont interdépendants. Souvent, la maladie se développe en présence de facteurs prédisposants:

  • plus de 50 ans;
  • alcoolique, dépendance à la nicotine;
  • travailler dans des industries dangereuses;
  • réactions allergiques;
  • la présence de pathologies chroniques concomitantes;
  • surmenage;
  • situations stressantes fréquentes;
  • mauvais style de vie;
  • vivre dans un environnement écologique pauvre;
  • médicaments inappropriés.

Le groupe à risque comprend les personnes souffrant d'asthme, de sinusite chronique, de pathologies cardiaques et pulmonaires. La plupart des cas cliniques sont diagnostiqués en hiver.

Symptômes de bronchite aiguë

Le principal symptôme de la bronchite aiguë chez l'adulte est une toux dont la nature change au cours du processus pathologique. Au début, après l'infection, la toux est sèche, de nature douloureuse, après quelques jours, elle devient humide, il y a une séparation des expectorations transparentes ou blanc-gris. Si une infection bactérienne rejoint le processus pathologique, les expectorations acquièrent une teinte jaune ou verdâtre..

Des symptômes de bronchite aiguë chez l'adulte peuvent survenir:

  • léthargie, faiblesse;
  • somnolence;
  • perte d'appétit;
  • transpiration;
  • maux de tête;
  • transpiration, maux de gorge;
  • nez qui coule.

Lorsque la bronchite est une complication de la grippe, la température corporelle peut augmenter jusqu'à 40 ° C. L'hyperthermie s'accompagne de douleurs musculaires, de frissons et de nausées. Les symptômes peuvent différer selon la classification de la bronchite aiguë.

Il y a une activité des voies respiratoires, un rétrécissement à court terme du passage dans les bronches, en conséquence, le patient ne peut pas respirer profondément. Cela conduit à une sensation d'essoufflement, d'essoufflement et de respiration sifflante..

Des quintes de toux douloureuses dans la région de la poitrine provoquent des sensations douloureuses. La clinique de la bronchite aiguë est observée dans les 2-3 semaines.

Méthodes de diagnostic

Pour poser un diagnostic, le médecin procédera tout d'abord à une enquête détaillée et à un examen physiologique (la gorge du patient est examinée), après quoi il peut être nécessaire de suivre des méthodes de recherche:

  • Auscultation. À l'aide d'un stéthoscope, le médecin détecte une respiration sifflante et une respiration sifflante dans la poitrine.
  • Test sanguin. Vous permet de diagnostiquer le processus inflammatoire, d'identifier l'agent pathogène. Si nécessaire, un test sanguin pour les anticorps contre les infections atypiques est effectué.
  • Analyse des expectorations. La présence de virus et de bactéries est déterminée.
  • Rayons X de lumière. Les foyers d'inflammation sont affichés sur la radiographie sous forme de taches d'intensité variable.
  • Bronchoscopie. Permet de déterminer la présence de pathologies.

En présence de bronchite obstructive, une spirographie est effectuée, parfois un test avec un bronchodilatateur est prescrit. Dans les cas avancés, une tomodensitométrie peut être nécessaire.

Médicament pour la bronchite

Comment la bronchite aiguë est-elle traitée? La maladie est infectieuse, donc un traitement antibiotique est souvent prescrit. Le médecin recommande de prendre des médicaments antibactériens des groupes suivants:

  • macrolides: Sumamed, Macropen;
  • aminopénicillines: Amoxicilline, Amoxiclav;
  • céphalosporines: céfazoline, ceftriaxone;
  • fluoroquinolones: Ofloxacine, Lévofloxacine.

La bronchite virale ne peut pas être éliminée avec des antibiotiques; des antiviraux sont prescrits (Zanamivir, Umifénovir). Des médicaments de catégories sont prescrits:

  • Mucolytiques (Bromhexine, Ambroxol). Favorise la résorption des expectorations visqueuses, facilitant le processus de sa décharge lors de la toux.
  • Expectorants (guaifénésine, hydrocarbonate). Stimule et intensifie la toux, provoquant un écoulement actif des expectorations.
  • Médicaments anti-inflammatoires (Diclofénac, Aspirine). Réduire la température corporelle, éliminer les maux de tête, arrêter le processus inflammatoire, améliorer le bien-être général du patient.
  • Immunomodulateurs (Viferon, Amiksin). Renforcer le système immunitaire, augmenter les défenses de l'organisme.
  • Bronchodilatateurs (Euphylline, Salbutamol). Peut soulager efficacement l'essoufflement et la respiration sifflante.

Le médecin prescrit des phytopréparations, des multivitamines et des agents combinés. Parfois, des injections de glucocorticostéroïdes sont administrées (Decorin, Medopred). Le traitement médical de la bronchite aiguë chez l'adulte doit être effectué sous la surveillance d'un spécialiste.

Traitement avec des remèdes populaires

Comment traiter la bronchite aiguë chez un adulte sans pilules? Il ne sera pas possible de guérir l'inflammation bronchique avec l'aide de la médecine alternative seule; en combinaison avec un traitement médicamenteux, il peut accélérer la récupération, éliminer efficacement les symptômes désagréables.

Les remèdes populaires sont populaires:

  • Infusions aux herbes de camomille, de tilleul et de millepertuis. Mélangez les herbes dans des proportions égales, versez de l'eau bouillante dessus et laissez infuser. Les perfusions soulagent l'inflammation, absorbent l'infection et soulagent rapidement la fièvre.
  • Teinture d'oignon ou d'ail au miel. Pour le préparer, vous devez râper l'oignon (ail) et le mélanger avec du miel dans un rapport de 3: 1. Bon remède pour la bronchite aiguë, soulageant rapidement les symptômes.
  • Lait chaud à la sauge. Aide à soulager la toux et à réduire les crises, améliorant l'état général du patient.

Il est nécessaire d'observer le repos au lit, de consommer plus de boissons chaudes. Les inhalations à la vapeur aident, ce qui peut être fait sur des pommes de terre bouillies ou une décoction d'herbes..

Il est recommandé de faire des exercices de respiration, de mettre des pansements à la moutarde et des compresses. Avant de traiter la bronchite aiguë chez l'adulte avec des remèdes populaires, vous devez consulter un médecin.

Physiothérapie

Pour prévenir le processus inflammatoire et normaliser le fonctionnement du système respiratoire, les médecins prescrivent une physiothérapie. Le traitement de la bronchite aiguë est effectué à l'aide de procédures de physiothérapie:

  • Inhalation. Il s'agit d'une technique de physiothérapie pour laquelle vous n'avez pas besoin d'équipement électrique. Pour l'inhalation, des médicaments sont utilisés pour éliminer les mucosités, les infusions à base de plantes et l'acide chlorhydrique à 2%.
  • Magnétothérapie. Aide à éliminer le processus inflammatoire et le gonflement de la membrane muqueuse, accélère l'excrétion des expectorations, stimule le système immunitaire et augmente l'effet des antibiotiques.
  • Thérapie UHF. À l'aide d'électrodes, un champ électrique à haute fréquence est appliqué aux tissus du corps. Ces procédures réduisent l'inflammation, soulagent les spasmes des voies respiratoires.

Rarement, un cours d'électrophorèse, d'halothérapie et de procédures de massage est prescrit. Il existe des contre-indications à la physiothérapie, vous pouvez les découvrir auprès d'un médecin, en tant que directives cliniques pour la bronchite aiguë.

Équipement respiratoire pour la bronchite

Pour le traitement de la bronchite aiguë, des inhalations sont prescrites, ce qui facilite l'excrétion des expectorations, élimine les substances nocives du corps et accélère la récupération. Au début, en toussant, les gens respiraient sur des pommes de terre ou une décoction à base de plantes. Cette procédure est effectuée à l'aide d'un appareil respiratoire - un nébuliseur.

L'appareil vous permet de doser le médicament, de le décomposer en particules qui pénètrent dans les voies respiratoires, affectant le foyer d'inflammation.

Conséquences possibles

Le danger de l'inflammation bronchique réside dans le développement de complications:

  • expansion irréversible des bronches (bronchectasie);
  • l'asthme bronchique;
  • obstruction bronchique;
  • hypoxie;
  • pneumonie;
  • insuffisance cardiaque;
  • l'emphysème des poumons;
  • pneumosclérose diffuse.

Parfois, il y aura des dommages aux structures des poumons et le développement de complications sous forme de cœur pulmonaire. Afin d'éviter les conséquences, vous devez consulter un médecin lorsqu'une maladie survient..

Bronchite chronique: symptômes et diagnostic

La bronchite chronique est une maladie inflammatoire courante parmi la population adulte et qui entraîne des dommages à l'arbre bronchique. Avec un tel processus pathologique, une inflammation progressive se développe dans la région des bronches, ce qui au fil du temps entraîne des modifications morphologiques des parois bronchiques et des tissus environnants. Cette pathologie s'accompagne d'un changement périodique des rémissions et des exacerbations. Dans cet article, nous parlerons des signes caractéristiques en dehors de l'exacerbation de la bronchite chronique, des symptômes qui surviennent lors de l'exacerbation, ainsi que des méthodes de diagnostic possibles.

Bronchite chronique: symptômes

Le principal signe clinique de cette maladie est la toux. Des quintes de toux sont observées non seulement pendant la période d'exacerbation, mais également en dehors de celle-ci. Dans ce cas, il y a une libération d'une certaine quantité de crachats muqueux. Avec une exacerbation, la toux devient beaucoup plus intense, le volume d'expectorations sécrété augmente, il acquiert un caractère mucopurulent.

De plus, pendant la période d'exacerbation, en règle générale, l'état général de la personne malade est perturbé. Le patient se plaint de fièvre subfébrile, de faiblesse et de malaise, de transpiration abondante, etc. Au fur et à mesure que ce processus pathologique progresse, des signes d'obstruction bronchique s'ajoutent souvent. Ils sont représentés par une difficulté à expirer, une respiration sifflante, un gonflement des veines du cou. Une insuffisance respiratoire se développe progressivement. Il convient de noter que la gravité des symptômes indiquant une insuffisance respiratoire peut être très différente - d'un essoufflement modéré à des troubles respiratoires graves nécessitant l'utilisation d'un ventilateur..

Diagnostic de la bronchite chez un adulte

Les troubles du travail des bronches entraînent des maladies du système respiratoire, le plus souvent une bronchite. Ce sont des processus inflammatoires dans les muqueuses qui apparaissent pour diverses raisons (par exemple, ils peuvent être d'origine bactérienne ou virale). Habituellement, ils procèdent de manière aiguë et pendant une longue période, mais certains facteurs provoquent leur récurrence répétée. Les maladies fréquentes des voies respiratoires chez un enfant et un adulte se transforment souvent en une forme chronique.

Facteurs de développement de la maladie

Les enfants et les adultes peuvent tomber malades. En règle générale, la maladie est causée par des agents infectieux tels que:

  • les virus;
  • les bactéries;
  • mycoses.

La cause la plus fréquente de la maladie est un virus. Dans le contexte d'une immunité affaiblie, des micro-organismes opportunistes sont activés.

Les lésions mycotiques sont les moins souvent diagnostiquées. Si le système immunitaire fonctionne bien, les champignons ne s'activeront pas et ne provoqueront pas de maladie. Des dommages fongiques se produisent si l'immunité est affaiblie.

Il y a d'autres raisons, notamment:

  • pathologie chronique du système respiratoire;
  • inhalation prolongée d'air sale;
  • structure anormale du système respiratoire.

L'inflammation des bronches peut être une complication après ARVI.

Comment identifier la bronchite chez un adulte

Le premier des signes est une toux prononcée, dans laquelle beaucoup de mucosités sont libérées. Pendant la journée, les bronches produisent environ 30 grammes de mucus, qui remplissent la fonction de protection - elles préviennent les dommages à l'organe, réchauffent et nettoient l'air lorsque vous inspirez.

Avec la maladie, les cellules muqueuses sont endommagées et l'inflammation commence. Pour cette raison, la sécrétion de mucus augmente, elle devient plus visqueuse. La sécrétion produite ne permet pas aux poumons et aux bronches de fonctionner normalement, elle devient un environnement favorable au développement de micro-organismes.

Les expectorations sont peintes dans une couleur jaune grisâtre, des stries de sang y sont souvent déterminées. Le matin, la toux s'intensifie, avec la progression de la maladie, elle commence à déranger la nuit..

Parfois, le mucus est absent, ce qui indique une toux improductive. En écoutant les poumons, vous pouvez distinguer une respiration sifflante.

Parmi les symptômes de l'inflammation bronchique, il convient également de mentionner les suivants:

  • respiration difficile;
  • respiration sifflante;
  • gorge irritée;
  • augmentation de la température;
  • crises d'asthme.

En médecine, on distingue deux formes de pathologie, dont les symptômes diffèrent: la bronchite aiguë et chronique..

Symptômes de bronchite aiguë

La forme aiguë de la maladie se développe rapidement et dure de deux jours à plusieurs semaines. L'apparition de la pathologie est caractérisée par une toux sèche. Puis il se mouille.

L'inflammation des bronches d'une évolution aiguë est obstructive et non obstructive, elle dépend de la mesure dans laquelle la perméabilité des muqueuses est altérée. Le slime est différent.

Habituellement, le diagnostic de bronchite aiguë n'est pas difficile, mais le médecin vous prescrira un examen complet pour clarifier tous les détails.

Signes d'une forme chronique

La chronisation de la maladie peut survenir à différents âges. Sa principale raison est une lésion prolongée du système respiratoire..

Lorsque les organes respiratoires sont irrités pendant une longue période, une forme chronique se développe. Les irritants sont différents - gaz, fumée, poussière, produits chimiques.

La pathologie chronique est également déterminée génétiquement. Elle est causée par un manque congénital d'alpha antitrypsine chez l'adulte. Le diagnostic de la bronchite chronique est extrêmement important, car, après avoir reconnu la maladie, vous pouvez choisir un traitement adéquat et la personne se rétablira jusqu'au bout..

Quel médecin devez-vous contacter

Si des symptômes alarmants apparaissent, vous devriez consulter un thérapeute ou un pédiatre (si l'enfant est soupçonné d'avoir une maladie). Ces spécialistes aident généralement à gérer l'inflammation aiguë. Si nécessaire, ils donnent une référence à un pneumologue. Ce médecin s'occupe également du traitement de la pathologie chronique..

Comment se déroule l'examen initial

Pour poser un diagnostic, le médecin interroge le patient sur:

  • symptômes dérangeants;
  • la durée de leur manifestation;
  • l'évolution de la maladie;
  • raisons qui pourraient causer des problèmes.

Après cela, le médecin écoutera les poumons et le cœur, examinera la gorge, mesurera la température et la pression.

En cas de suspicion de bronchite chronique, le diagnostic est effectué à l'aide de techniques de laboratoire, instrumentales et fonctionnelles qui déterminent de manière assez précise l'état du système respiratoire.

Méthodes de diagnostic

L'inflammation des bronches peut être diagnostiquée en fonction des symptômes présents lorsqu'elle est examinée par un spécialiste. Cependant, il n'est parfois pas possible de se passer des méthodes de diagnostic supplémentaires nécessaires pour clarifier le diagnostic, évaluer la gravité de l'état du patient et choisir une stratégie thérapeutique..

Auscultation

L'auscultation est basée sur l'écoute des sons qui apparaissent dans le corps humain à la suite des vibrations de ses organes internes, ainsi que sur l'évaluation de l'état du patient par ces sons..

L'image suivante est typique de la bronchite:

  • inhalation et expiration difficiles;
  • bourdonnement ou respiration sifflante respiration sifflante sèche qui change après une quinte de toux;
  • râles fins et humides (lorsque les petites bronches sont touchées).

Si une bronchite obstructive est suspectée, l'auscultation peut détecter une respiration sifflante et des sifflements sévères.

Pneumotachométrie

La pneumotachométrie en médecine est comprise comme l'étude de la vitesse du flux d'air traversant les bronches et la trachée lors d'une inhalation et d'une expiration accrues, qui est affichée graphiquement.

Un spiromètre est utilisé pour l'examen - un appareil spécial. Pendant la procédure, le patient doit respirer par la bouche (le nez est pincé) dans cet appareil, en suivant les instructions du médecin (inspirer, expirer).

La pneumotachométrie vous permet de mesurer certains indicateurs qui transmettent la vitesse des flux d'air à travers la trachée et les bronches.

À l'aide de la pneumotachométrie, des troubles de la ventilation pulmonaire obstructive peuvent être détectés, des pathologies telles que l'asthme bronchique et d'autres peuvent être reconnues.

À la suite de l'étude, les médecins reçoivent un enregistrement graphique, ils comprennent ses caractéristiques.

Test sanguin

Le diagnostic de laboratoire est l'une des étapes d'un examen complet. Un test sanguin général est prescrit pour tous les patients. En règle générale, dans la bronchite aiguë, les écarts ne sont pas observés ou ils sont insignifiants.

L'analyse comprend l'étude des paramètres suivants:

  • leucocytes - une augmentation de leur nombre indique une inflammation;
  • La VS est un paramètre non spécifique qui change avec différents troubles. Avec la bronchite, en règle générale, elle augmente également;
  • Protéine C-réactive - sa production se produit lorsque les cellules sont endommagées par des agents étrangers, sa tâche est d'activer le système immunitaire, son niveau augmente dans la bronchite.

Analyse chimique des expectorations

Les expectorations sont examinées afin de:

  • découvrez exactement quelles bactéries et quels champignons y sont contenus;
  • pour déterminer la sensibilité des micro-organismes identifiés aux médicaments antibactériens;
  • détecter les marqueurs de l'inflammation qui caractérisent sa gravité et son type.

L'analyse des expectorations comprend deux types de recherche:

  • microscopie;
  • Ensemencement en réservoir.

Lorsqu'un patient est suspecté de bronchite aiguë, le diagnostic doit nécessairement inclure une analyse des expectorations. Avec une telle maladie, il est d'abord visqueux et visqueux, puis le pus en diffère. La quantité de décharge augmente et vous pouvez voir au microscope des leucocytes, des cellules épithéliales, des érythrocytes individuels.

Si la bronchite est détectée sous une forme chronique, les expectorations toussent régulièrement en grande quantité, elles ont un caractère mucopurulent, parfois des traînées de sang apparaissent.

Radiographie des poumons

Des radiographies thoraciques sont effectuées pour tous les patients atteints de bronchite chronique; il s'agit d'une procédure courante pour diagnostiquer la bronchite chez les enfants..

Dans la plupart des cas, les changements dans les poumons ne sont pas détectés sur une radiographie ordinaire. Parfois, vous pouvez voir une déformation du maillage du motif des poumons. La radiographie des poumons est nécessaire pour identifier les complications possibles - pneumonie ou bronchectasie, elle est également indispensable dans le diagnostic différentiel.

Diagnostic différentiel

Le principal symptôme d'une maladie aiguë est une toux sévère. Cependant, ce symptôme est caractéristique de nombreuses autres pathologies du système respiratoire. Si le patient se plaint d'une toux, le médecin peut suggérer un nombre considérable de diagnostics possibles. Le plus souvent, il est nécessaire de différencier la bronchite par la pneumonie, l'asthme bronchique, la sinusite, la trachéite. Il existe d'autres maladies - cancer du poumon, pleurésie, fibrose. Pour distinguer la bronchite de ces pathologies, vous devez connaître leurs caractéristiques..

MaladieFonctionnalités:
TrachéiteDouleur dans la région de la poitrine;

Quintes de toux en riant, en pleurant, en inspirant, en changeant de température

L'asthme bronchiqueUne histoire d'allergies;

Difficulté à séparer les expectorations;

Toux violente la nuit et tôt le matin;

Amélioré par inhalation avec des glucocorticostéroïdes;

Épisodes d'asthme au printemps et en été

PneumonieTachycardie;

Râles humides

SinusiteMaux de tête;

Écoulement de mucus ou de mucus avec du pus par le nez

Syndrome d'écoulement postnasalÉcoulement muqueux du nez;

Sensation de mucus coulant dans la gorge;

Antécédents de divers types de rhinite et de sinusite

Il est particulièrement important de faire la distinction entre la bronchite et la pneumonie chez les patients à risque - les personnes âgées, les fumeurs, les patients immunodéprimés. Leur tableau clinique de la pneumonie n'est souvent pas évident..

Règles de base du traitement

Le traitement de la bronchite chez l'adulte vise à atteindre plusieurs objectifs:

  • vaincre l'infection;
  • réduire l'inflammation;
  • dégagez la lumière des bronches des expectorations;
  • soulager les symptômes courants d'intoxication.

Le traitement doit être complet, y compris l'utilisation de médicaments (antibiotiques, mucolytiques), ainsi que la physiothérapie, y compris:

  • massage;
  • magnétothérapie;
  • électrophorèse;
  • applications avec de la boue ou de la paraffine.

Ces méthodes améliorent la circulation sanguine dans les organes et les tissus de la poitrine, soulagent l'enflure et l'inflammation, renforcent l'immunité et aident le corps à faire face à l'infection..

La physiothérapie accélère la récupération, mais les médicaments jouent toujours le rôle principal.

Comment comprendre que la bronchite passe

Il ne vaut pas la peine de traiter la bronchite à la maison, le médecin doit choisir les médicaments. Si la maladie est détectée à temps, le traitement a commencé rapidement, le pronostic sera favorable. La bronchite aiguë disparaîtra après 10 jours.

Les principaux symptômes disparaissent rapidement, mais la toux peut persister pendant un certain temps. Cela est dû au fait que les muqueuses ont besoin de temps pour guérir. Cependant, si la toux ne disparaît pas pendant plus d'un mois, vous devez consulter un médecin, car le développement d'une forme chronique est possible.

Il est important de comprendre que la bronchite est une maladie grave, mais elle peut être rapidement guérie sans complications ni conséquences. Vous devez suivre les conseils de votre médecin, prendre des médicaments et ne pas vous fier à la médecine traditionnelle. Après avoir terminé le traitement, le patient sera en parfaite santé.

Comment savoir si vous avez une bronchite

Très souvent, une personne attrape un rhume, qui se transforme rapidement en bronchite. Pour éviter cela, il est important de distinguer la bronchite des rhumes et autres infections à temps. La bronchite est une inflammation de la membrane muqueuse des parois du réseau de tubes bronchiques qui transportent l'air inhalé dans les poumons. Le plus souvent, la bronchite est une complication après un rhume et des infections virales respiratoires aiguës, mais elle peut également se développer comme une maladie indépendante.

La principale raison du développement de la bronchite est une immunité faible, lorsque le corps, affaibli après un rhume ou une autre maladie, ne peut pas résister à «l'attaque» de diverses infections, à la suite desquelles elles affectent les bronches. Pour la prévention de la bronchite, le traitement du rhume et du SRAS doit être mis en place rapidement afin de créer un obstacle à la propagation de l'inflammation dans le temps et l'empêcher de «descendre» dans les bronches.

Comme le montrent des études récentes de scientifiques américains, dans 45% des cas, la bronchite est la conséquence d'une rhinite sévère, dont une partie du nez pénètre dans la gorge et affecte la muqueuse bronchique. Après avoir contracté une infection, les bronches commencent à sécréter une grande quantité de mucus pour améliorer la clairance des voies respiratoires des virus étrangers.

Plus le mucus est sécrété, plus les passages des poumons sont obstrués, ce qui contribue à l'apparition du principal symptôme de la bronchite - une toux douloureuse, comme si elle vous déchirait de l'intérieur. Il peut être assez difficile de comprendre indépendamment ce qui a causé une toux, car nous toussons même pendant un rhume, un ARVI et une grippe.

Si vous avez une toux sèche et obsessionnelle, qui s'accompagne d'une augmentation de la température corporelle et d'une faiblesse générale, assurez-vous de contacter un thérapeute pour un diagnostic et un traitement. Si une bronchite est suspectée, une respiration sifflante dispersée et une respiration difficile sont déjà détectées lors de l'écoute avec un stéthoscope.

La bronchite légère est facile à traiter et ne laisse aucune complication. Si la bronchite n'est pas maîtrisée à temps, elle progresse et se transforme en une forme chronique, à partir de laquelle l'asthme est à portée de main. Déjà avec une gravité modérée ou une évolution sévère de la bronchite, le patient commence à souffrir de douleurs thoraciques et d'essoufflement. Par conséquent, il est très important de supprimer le processus inflammatoire des bronches au tout début de la maladie et, pour cela, vous devez apprendre à distinguer indépendamment un rhume de la bronchite. Les caractéristiques distinctives de la bronchite du rhume et du SRAS sont les suivantes:

1. Pendant un rhume, une toux sèche dure 2 à 3 jours et avec une bronchite, elle peut durer jusqu'à 1 à 2 semaines.
2. Lors d'un rhume, la température ne reste pas à des niveaux élevés pendant une longue période, une température élevée qui persiste pendant plus de 7 jours est typique lorsque l'infection se propage aux bronches et aux poumons.

3. Une respiration sifflante, un sifflement dans la poitrine, une toux nocturne, une difficulté à respirer signalent la transition de la bronchite en forme obstructive, lorsque la quantité de crachats sécrétée diminue fortement et un vasospasme se produit. Avec un rhume, une toux après 2-3 jours est accompagnée d'un écoulement abondant de crachats.

La conséquence d'un traitement intempestif de la bronchite aiguë est la bronchite chronique ou la pneumonie. Les enfants et les personnes âgées sont particulièrement susceptibles de développer une pneumonie et une bronchite chronique. Le médecin pose le diagnostic de bronchite immédiatement après avoir écouté la respiration et en tenant compte de l'état du patient. Pour confirmer le diagnostic, dans certains cas, une étude de la fonction de la respiration externe, une analyse des expectorations pour déterminer l'agent causal de la maladie et une bronchoscopie sont prescrites. Afin d'exclure des maladies plus graves, telles que le cancer du poumon et la tuberculose, il sera nécessaire de subir une fluorographie, et parfois des rayons X des poumons.

90% des cas de bronchite sont associés à une infection virale, par conséquent, l'utilisation d'antibiotiques pour traiter l'inflammation de la muqueuse bronchique n'est requise que dans de rares cas. Lors de votre visite chez le médecin, parlez-lui de la nature de la toux, à savoir: quel type de toux vous avez - sèche ou avec des mucosités, de quelle couleur sont les mucosités, quand et comment elles sortent. Fondamentalement, pour la bronchite, des expectorants sont prescrits, qui augmentent la décharge des expectorations, et des médicaments qui suppriment la toux ne sont prescrits que pour soulager les crises de toux sévère.

L'inhalation avec un nébuliseur est très efficace dans le traitement de la bronchite. Les solutions pour inhalation peuvent être une solution saline normale, de l'eau minérale, du lazolvan, du fluimicil, de l'ACC et d'autres médicaments sous forme de solutions qui réduisent la viscosité des expectorations et l'inflammation de la muqueuse bronchique. Avant et après l'inhalation, tout en prenant des expectorants à l'intérieur, buvez autant de liquide que possible pour «diluer» le mélange bronchique et le retirer des poumons.

Il est particulièrement utile de boire des eaux minérales alcalines, du thé vert au citron et au miel, des décoctions d'herbes médicinales à effet expectorant. Le jus de carotte avec l'ajout d'une cuillère à café de miel par verre aidera à calmer même une forte toux, mais le boire à fortes doses n'est pas recommandé pour ceux qui ont des problèmes de foie.

Conférence vidéo sur le choix d'un inhalateur (nébuliseur) à usage domestique

- Revenez à la table des matières de la section «Pulmonologie».

Bronchite aiguë et chronique - ne peut être ignorée

Bronchite - comment traiter à la maison, quels médicaments sont efficaces. Les principaux symptômes et signes de bronchite. Prévention de la maladie - bronchite aiguë et chronique.

Une toux sévère et soudaine est une raison sérieuse pour demander de l'aide médicale. La bronchite est la maladie la plus courante qui cause la toux. Une maladie similaire affecte les bronches humaines, qui appartiennent aux voies respiratoires inférieures..

La forme habituelle d'une maladie telle que la bronchite, sans développement de complications, ne pose pas de menace particulière pour l'homme. Cependant, la bronchite est l'une des raisons les plus courantes de consulter un médecin. Une personne malade perd complètement sa capacité de travailler et le processus de guérison peut prendre des semaines et des mois.

Le principal symptôme de la bronchite est la toux. La classification officielle est acceptée depuis longtemps et, selon elle, il existe deux types de bronchite chez l'adulte - aiguë et chronique 1:

  • La bronchite aiguë survient dans la plupart des cas et est une manifestation courante d'une infection respiratoire aiguë. Dans la bronchite aiguë, la toux est sévère et prolongée, persistant même après que l'infection a été surmontée. La bronchite aiguë devrait disparaître dans 3-4 semaines.
  • La bronchite chronique est caractérisée par une toux qui produit des mucosités pendant deux ans pendant trois mois par an. Dans ce cas, les autres causes de toux doivent être exclues. Autrement dit, pendant deux ans, une personne doit avoir une bronchite pendant au moins six mois.

Il n'y a pas de nom officiel pour une forme de bronchite qui dure plus de quatre semaines mais qui n'existe pas pendant moins de deux ans. Dans notre pays, une telle bronchite est appelée prolongée. En médecine occidentale, cette affection est appelée syndrome subaigu ou toux chronique 1.

Causes de la bronchite

Le plus souvent, la bronchite est due à une infection virale. Les principaux agents pathogènes sont la grippe, la parainfluenza, les rhinovirus, les entérovirus et les métapneumovirus. Une infection bactérienne peut affecter les bronches d'une personne, mais les bactéries ne représentent pas plus de 19% de tous les cas de la maladie. Les médecins ont arrêté d'utiliser le concept de bronchite bactérienne aiguë - car il se trompe souvent.

Les agents pathogènes viraux et bactériens les plus courants de la bronchite 2:

  • Grippe. Frissons, fièvre élevée, douleurs musculaires (courbatures) et fièvre. Dans la grippe, la bronchite complète souvent la trachéite, formant une triobronchite. Risque d'infection le plus élevé identifié en hiver.
  • Parainfluenza. Affecte rarement les adultes. Symptômes pseudo-grippaux. Période dangereuse - automne.
  • Rhinovirus. Rhinite classique. Une complication sous forme de bronchite est possible. Attaque le plus souvent en automne et au printemps..
  • Coronavirus. Il a une évolution légère et le principal symptôme est un mal de gorge croissant. Risque d'infection principalement en hiver et au printemps.
  • Virus respiratoire syncytial. La plupart des personnes âgées souffrent. Une respiration sifflante sèche et une progression vers une bronchite sont caractéristiques. Apparaît en hiver et au printemps.
  • Adénovirus. Provoque une forte fièvre, de la fièvre, une conjonctivite et une douleur importante dans la gorge. Au début, le virus infecte les muqueuses du nez et des amygdales, puis le pharynx, la trachée et les bronches deviennent enflammés. Le virus se propage toute l'année.
  • Métapneumovirus. Provoque des maux de gorge et une toux sèche. Risque élevé de développer une bronchite. Attaque plus souvent en hiver.
  • Bactérie Bordetella pertussis (Bordetella). Bordetella provoque la coqueluche, qui affecte les bronches elles-mêmes. Une toux paroxystique sévère s'accompagne de nausées et de vomissements et des problèmes respiratoires peuvent survenir. La coqueluche survient principalement chez les enfants.
  • Bactéries de la famille des mycoplasmes (mycoplasmes). Les bactéries provoquent une bronchite et le développement d'une pneumonie à mycoplasme, qui est un type de pneumonie atypique.
  • Bactérie Chlamydophila pneumoniae (Chlamydia pneumoniae). Le principal type de bactérie qui provoque une forme bénigne de pneumonie. Le processus inflammatoire va immédiatement aux bronches.
  • Bactéries Streptococcus (streptocoques) et Streptococcus pneumoniae (pneumocoques). Les bactéries appartiennent au groupe des infections pneumococciques. Le plus souvent, ils provoquent une forme aiguë de bronchite, sont la cause du développement de la bronchite pneumococcique et de la pneumonie.
  • Bactérie Staphylococcus (staphylocoques). Les staphylocoques provoquent une bronchite et une pneumonie. Les bactéries peuvent causer des dommages importants, en particulier avec le développement parallèle de la grippe ou d'autres infections virales.

Symptômes et signes de bronchite

Presque toujours, l'apparition d'une bronchite est associée à une infection virale aiguë. Les virus préfèrent les voies respiratoires supérieures et une bronchite survient en conséquence. Un médecin doit déterminer les signes et les symptômes de la bronchite et prescrire un traitement..

Les symptômes et signes précédant la bronchite chez un adulte comprennent 2:

  • Augmentation de la température corporelle, peut-être significative;
  • Faiblesse générale, courbatures et douleurs musculaires;
  • Mal de crâne;
  • Congestion nasale et écoulement de mucus ultérieur;
  • Gorge irritée;
  • La toux est le principal symptôme de la bronchite.

La particularité de la bronchite est qu'elle peut survenir sous la guérison même. L'immunité fait face à l'infection virale, le mal de gorge, l'écoulement nasal, l'intoxication du corps (maux de tête et faiblesse) disparaissent, mais la toux persiste, ce qui tourmente la personne pendant un certain temps. Voici à quoi ressemble le principal symptôme de la bronchite - une toux persistante..

Dans la forme aiguë, la toux avec bronchite dure jusqu'à quatre semaines, dans des cas plus rares, la toux reste avec une personne jusqu'à huit semaines. La bronchite, en tant que maladie distincte, ne se développe presque jamais.Par conséquent, la toux est un symptôme de nombreux problèmes du système respiratoire. La toux peut commencer après que la trachée est endommagée (trachéite), mais presque toujours le virus atteint les bronches et plusieurs parties du système respiratoire sont déjà impliquées dans le processus. La toux elle-même se produit en raison d'une irritation des récepteurs à la surface des bronches, de la trachée ou du larynx en raison d'un processus inflammatoire général 2.

Si la toux est retardée pendant une longue période ou se reproduit après une courte période, même sans la participation d'une infection respiratoire, il vaut la peine de parler de bronchite chronique 1.

Bronchite aiguë

En cas de toux, en particulier dans le contexte d'une infection respiratoire virale, tout d'abord, une forme aiguë de bronchite doit être suspectée. Le symptôme principal et clé du stade aigu de la bronchite est la toux. De nombreux médecins désignent les patients atteints de bronchite aiguë comme des patients qui ont une forme subaiguë de toux, c'est-à-dire d'une durée de quatre à huit semaines..

Assez souvent, la bronchite se transforme en bronchite obstructive 1. L'état des bronches est compliqué par une obstruction, c'est-à-dire qu'un gonflement des bronches se produit et qu'il devient difficile de respirer. Dans une telle condition, vous devez demander une aide médicale..

La terminologie peut prêter à confusion. Certains médecins l'ont donc pris pour constance, pour appeler la forme subaiguë de la toux chronique. En général, l'affirmation est correcte, mais il est important de se rappeler que la forme chronique de toux n'a rien à voir avec la forme chronique de bronchite - ce sont des concepts complètement opposés avec des variables différentes 3.

Bronchite chronique

Selon la classification internationale, la forme chronique est appelée bronchite, qui se manifeste trois mois par an pendant deux ans 1. Il peut être extrêmement difficile de détecter une bronchite chronique. Tous les patients ne vont pas chez le médecin, et d'autres ne peuvent tout simplement pas donner des données précises sur la durée pendant laquelle ils souffrent de toux et de maux de gorge récurrents..

Après avoir consulté un médecin et passé tous les examens, des dommages locaux aux bronches seront très probablement détectés. En tenant compte de l'anamnèse (interroger le patient), des résultats du diagnostic et en comparant toutes les données avec les blessures, le médecin diagnostique une bronchite chronique.

La tâche principale du traitement de la bronchite chronique chez l'adulte est d'identifier clairement l'exacerbation de l'inflammation dans les bronches et le stade de la rémission (carie). Cela peut prendre beaucoup de temps et des recherches répétées..

Pendant les périodes d'exacerbation de la bronchite, une personne commence à souffrir d'intoxication du corps:

  • La santé générale se détériore;
  • Des maux de tête et une faiblesse surviennent;
  • La transpiration augmente;
  • Les attaques de fatigue continuent;
  • Il y a un essoufflement et une toux avec des expectorations difficiles;
  • La température peut augmenter.

Au stade de la rémission, tous ces symptômes disparaissent d'eux-mêmes, prêts à se rappeler plus tard à nouveau 4.

Le tabagisme ou les spécificités du travail - une exposition prolongée à de grandes quantités de poussière et d'air pollué sur les voies respiratoires peut provoquer le développement d'une forme chronique de bronchite. Ceci est possible dans diverses usines de fabrication. Les médecins ont même identifié une maladie distincte - la pneumoconiose ou «maladie des mineurs» 4.

Diagnostic et traitement de la bronchite

Le diagnostic de la bronchite est important pour l'élaboration d'un programme de traitement de la maladie, surtout compte tenu de ses différentes formes. Les médecins utilisent les 4 méthodes de diagnostic suivantes:

  • Collecte approfondie de l'anamnèse et détermination de tous les facteurs externes possibles de la bronchite;
  • Déterminer le type de toux et sa durée;
  • Diagnostic physique - examen externe, palpation et écoute au phonendoscope;
  • Radiographie pulmonaire;
  • Il y a un essoufflement et une toux avec des expectorations difficiles;
  • La température peut augmenter.

De plus, la collecte de sang pour l'analyse générale, la bronchographie et la spirométrie (mesure du volume pulmonaire) peut être utilisée.

La science a accumulé de nombreuses connaissances sur les maladies respiratoires et les agents pathogènes spécifiques de la bronchite. Les médecins savent comment traiter la bronchite chez l'adulte, mais il n'existe toujours pas de remède universel. Le traitement doit être complet.

Le traitement de la bronchite chez l'adulte est associé à une caractéristique intéressante. Avec cette maladie, les médecins prescrivent le plus souvent des antibiotiques de manière irrationnelle. La maladie ne peut pas être guérie efficacement et le corps peut subir une grande partie des effets secondaires 5.

Les médecins préfèrent voir la bronchite comme une composante d'une maladie virale et par conséquent déterminer comment traiter la toux et la bronchite chez un adulte. Cela s'applique davantage à la bronchite aiguë. Si la raison en est des virus, alors cela n'a aucun sens de prescrire des antibiotiques. Le traitement principal est de débarrasser le corps des virus, par conséquent, l'immunité doit entrer en bataille 4.

Dans le contexte des maladies virales et compte tenu de nombreux autres facteurs, la force du système immunitaire peut ne pas être suffisante. Dans ce cas, l'accent est mis sur le maintien de l'immunité dans les conditions de travail et de combat 4.

Si les bronches sont attaquées par des bactéries, dans ce cas, des antibiotiques peuvent vraiment être prescrits, sinon il sera difficile de guérir la bronchite et il y a une possibilité de complications et de progression de la maladie en pneumonie.

Le traitement symptomatique de la bronchite est réduit aux méthodes suivantes:

  • Humidification de l'air - des humidificateurs et des laveurs d'air spéciaux sont utilisés;
  • Pastilles qui apaisent la toux et soulagent la douleur;
  • Boisson chaude abondante, à l'exclusion de la température de l'eau trop froide et chaude;
  • L'utilisation de miel et d'autres remèdes «populaires»;
  • Respect du repos au lit.

Les médicaments pour la bronchite chez les adultes doivent être pris presque toujours, mais les médicaments sont prescrits exclusivement par un médecin 2:

  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) pour réduire la fièvre (au-dessus de 38) et soulager la douleur;
  • Médicaments antitussifs, dont il n'est pas recommandé d'abuser;
  • Immunostimulants;
  • Médicaments antiviraux;
  • Médicaments antiallergiques;
  • Antihistaminiques;
  • Expectorants, mucolytiques et bronchodilatateurs;
  • Diverses préparations à base de plantes, souvent à effet expectorant;
  • Antibiotiques dans les cas extrêmes et les plus désagréables lorsqu'il y a des signes ou qu'une infection bactérienne a déjà été détectée.

De nombreux médecins ont du mal à répondre à la manière de traiter la bronchite lorsque la question se pose sur sa forme chronique. Dans la bronchite chronique, des médicaments et des traitements similaires sont utilisés. Si la bronchite a été causée par une mauvaise habitude ou un long séjour dans un environnement nocif (production), il vaut la peine de changer l'ordre de vie, sinon il est peu probable que le traitement porte ses fruits.

Dans de rares cas, avec une exacerbation de la bronchite chronique et une diminution de la fonctionnalité des bronches, des procédures spéciales peuvent être effectuées - inhalations avec des médicaments spéciaux, drainage postural, physiothérapie et massage thoracique, développement d'exercices de respiration individuels 5.

En aucun cas, vous ne devez oublier l'immunité. C'est le système immunitaire qui peut protéger l'organisme contre la bronchite et ses complications possibles. Pour ce faire, il vaut la peine de mener une vie saine et active, de bien manger, de suivre un régime si nécessaire.

En hiver et les autres jours d'infections virales respiratoires aiguës, le système immunitaire peut avoir besoin d'aide. Pour soutenir et restaurer les fonctions de protection, des médicaments auxiliaires sont utilisés. L'un de ces agents est IRS ® 19 - un médicament complexe à base de lysats bactériens 6.

IRS ® 19 a résisté à l'épreuve du temps, démontrant son efficacité dans la lutte contre les infections affectant le système respiratoire humain 7.

Le médicament résiste aux bactéries pathogènes sur les muqueuses du système respiratoire, aide à combattre les symptômes de la bronchite chez les adultes toux et complète le traitement de la bronchite aiguë ou chronique, contribuant à réduire le risque de complications diverses. La durée du traitement de la bronchite chronique est réduite 8.

Le principe de fonctionnement d'un agent immunostimulant est assez simple. La préparation contient des lysats bactériens d'agents infectieux courants. Ainsi, le médicament stimule l'immunité locale, qui maintient la porte dans laquelle les agents pathogènes des infections respiratoires sont prêts à éclater. Vous pouvez obtenir le médicament sous forme de spray dans la plupart des pharmacies..

Articles À Propos Pharyngite