Principal Symptômes

Essoufflement lors de la marche et de l'exercice

L'essoufflement lors de la marche est assez courant. Cela se produit en réponse à une activité physique accrue. Si les charges sont très intenses, l'apparition d'essoufflement peut être considérée comme une variante normale. Dans le cas où une personne a des difficultés à respirer même en marchant à un rythme normal, il s'agit d'une condition pathologique.

La dyspnée ne survient pas toujours chez les personnes âgées; elle dérange souvent les jeunes femmes et les hommes. Vous ne devez pas ignorer les symptômes de la dyspnée (comme les médecins appellent l'essoufflement), surtout lorsque ce phénomène se développe à un jeune âge et n'a aucune raison apparente.

Causes de l'essoufflement lors de la marche et de l'activité physique

Dans certains cas, l'essoufflement sera considéré comme un phénomène physiologique. Le mot «physiologique» ou «sans danger» désigne la réaction normale du corps en réponse à une activité physique accrue.

Les raisons de cet essoufflement:

Courir vite, faire de l'exercice, s'entraîner dans la salle de sport, nager.

Monter à une hauteur à un rythme rapide, comme monter des escaliers.

Faire un dur travail physique.

Peur, stress ou stress émotionnel éprouvé.

La cause de l'essoufflement qui survient chez une personne pendant une activité physique peut être son manque d'entraînement. Si auparavant, il ne faisait pas de sport et commençait soudainement à faire des exercices lourds, l'essoufflement dans ce cas sera un mécanisme compensatoire qui déclenchera le corps. Il vise à permettre aux organes et aux systèmes de s'adapter à de nouvelles circonstances sans subir de manque d'oxygène..

Parfois, un essoufflement peut survenir chez une personne en bonne santé pendant une activité physique, à condition qu'elle ait récemment mangé. Les experts recommandent d'attendre au moins une heure et demie après avoir mangé. Ce n'est qu'après cette heure que vous pourrez commencer à vous entraîner. Le fait est que le corps a besoin d'énergie pour dissoudre la masse alimentaire. Le sang se précipite vers l'estomac, le pancréas, le foie, les intestins. Si, à ce moment, une personne commence à bouger vigoureusement, l'apport sanguin aux poumons augmentera, mais pas au maximum, ce qui peut provoquer un essoufflement..

L'essoufflement physiologique ne suit pas toujours une personne. Au fur et à mesure que le corps est entraîné, il deviendra de moins en moins intense, puis s'arrêtera complètement..

L'essoufflement, qui survient pendant la marche et l'activité physique, n'est pas toujours une variante de la norme. Dans certains cas, cela peut avoir une base pathologique..

Maladies et troubles pouvant entraîner un essoufflement:

Infections accompagnées d'une intoxication du corps, d'une augmentation de la température corporelle.

Maladies du sang (anémie), tumeurs cancéreuses du cerveau ou du système respiratoire, troubles métaboliques.

en surpoids,

Dommages au système nerveux.

Maladies du cœur et des vaisseaux sanguins. Cela inclut toutes les pathologies accompagnées du développement d'une insuffisance cardiaque..

Maladies du système respiratoire: bronchite, pneumonie, asthme bronchique, BPCO, etc..

Maladies du système endocrinien. À cet égard, la thyrotoxicose et le diabète sucré sont dangereux..

En fonction de la pathologie qui a déclenché l'apparition de l'essoufflement, il sera accompagné d'autres symptômes..

Essoufflement lors de la marche chez la femme enceinte

Chez les jeunes femmes, un essoufflement associé à une activité physique accrue peut survenir en raison de la grossesse. À partir de la fin du deuxième trimestre, plus de 60% de toutes les femmes enceintes remarquent que marcher à un rythme rapide entraîne des difficultés respiratoires. Plus la période est longue, plus l'inconfort sera important.

En règle générale, cette condition n'est pas pathologique (à condition que l'essoufflement ne soit pas intense et passe rapidement). Il est associé à une charge accrue sur le corps, car il doit fournir de l'oxygène non seulement à la femme, mais aussi à l'enfant. Le système respiratoire n'a pas le temps de s'adapter, par conséquent, dans des conditions d'activité physique accrue, un essoufflement se produit.

La gravité de l'essoufflement

Il existe cinq degrés de gravité de l'essoufflement, en fonction de ses manifestations:

Aucun degré d'essoufflement. Cela ne survient qu'après que le corps a connu une activité physique sérieuse..

Un léger essoufflement. Il apparaît après avoir marché rapidement, après avoir grimpé en hauteur.

Degré moyen. Un tel essoufflement se produit plus souvent, il oblige une personne à ralentir le rythme de la marche. Une personne ne peut pas marcher à un rythme soutenu pendant une longue période.

Un essoufflement sévère survient après quelques minutes de marche. Environ tous les 100 mètres, une personne fait des arrêts forcés pour «reprendre son souffle». Il est difficile pour ces personnes de monter plus haut qu'un escalier..

Un essoufflement très sévère suit une personne au repos. Il commence à avoir des difficultés à respirer même après une activité physique minimale..

Symptômes d'essoufflement

L'essoufflement est une sensation de manque d'air, en relation avec laquelle une personne ressent le besoin d'augmenter sa respiration. Extérieurement, les personnes absolument en bonne santé se plaignent souvent d'essoufflement. Si elle s'inquiète en permanence, il est logique de se soumettre à un examen complet..

Une personne en bonne santé ne prête aucune attention à sa respiration. Sa fréquence peut augmenter avec une activité physique dosée, par exemple lors de la montée des escaliers. Cependant, cela ne donne à la personne aucune anxiété ou inconfort. Après quelques minutes, tout est revenu à la normale. Si une personne est en bonne santé, sa VAN par minute varie entre 14 et 22. Dans l'enfance, ces chiffres sont légèrement différents..

Un essoufflement pathologique peut être présent de manière continue ou se produire lors d'une exacerbation de la maladie sous-jacente.

Les symptômes les plus courants de l'essoufflement comprennent:

Resserrement de la poitrine.

Difficulté à respirer et à expirer.

Pression et douleur dans la région de la poitrine.

Carence en oxygène et étourdissements.

Incapacité à respirer profondément.

Dans les cas graves, l'essoufflement peut entraîner une crise d'étouffement.

Avec un essoufflement pathologique chez la plupart des patients, les lèvres deviennent bleues, la transpiration augmente et la peau pâlit. Avec une maladie cardiaque, une personne a des douleurs à la poitrine, elle ressent un rythme cardiaque irrégulier. Dyspnée pire en position couchée et meilleure en position assise..

Dyspnée expiratoire et inspiratoire

En marchant, une personne peut éprouver à la fois une dyspnée expiratoire et inspiratoire. Dans le premier cas, une personne éprouve des difficultés à expirer, car les parois des bronches subissent certaines modifications ou spasmes. La dyspnée expiratoire peut accompagner l'asthme bronchique, la bronchite obstructive, l'emphysème et d'autres processus pathologiques du système respiratoire.

Avec un essoufflement inspiratoire, il est difficile pour le patient d'inhaler. La pneumosclérose, la tuberculose, les excroissances cancéreuses, l'asthme bronchique, les pathologies du larynx, etc. peuvent provoquer l'apparition de ce symptôme pathologique..

Dans certains cas, l'essoufflement peut être mélangé lorsqu'une personne éprouve des difficultés non seulement pendant l'inhalation, mais aussi pendant l'expiration..

Diagnostique

Avant de commencer le traitement, vous devez rechercher les causes de l'essoufflement. Le patient doit décrire son état de manière aussi détaillée que possible, en précisant que l'essoufflement ne l'inquiète que pendant la marche ou l'activité physique.

Le médecin examinera le patient et prescrira les procédures de diagnostic suivantes:

Radiographie pulmonaire.

Tomographie interne.

Don de sang pour analyse générale et biochimique.

En fonction des données reçues, le médecin pourra poser le bon diagnostic et prescrire un traitement.

Traitement

La première chose à faire en cas d'essoufflement pendant la marche ou l'activité physique est d'arrêter et d'arrêter de charger le corps. Un repos opportun préviendra l'hypoxie tissulaire et évitera de graves conséquences. Si, 10 à 15 minutes après l'arrêt des mouvements intenses, la respiration ne revient pas à la normale, vous devez appeler une ambulance.

Il ne sera possible de se débarrasser de l'essoufflement pathologique qui survient lors d'une activité physique accrue uniquement si le traitement vise à éliminer la maladie sous-jacente.

La tâche principale du patient lors d'une crise d'essoufflement est d'assurer une ventilation normale. Cela sera facilité par l'arrêt du tabac, l'utilisation de masques lorsque vous travaillez dans des industries dangereuses, l'augmentation de l'activité physique, des promenades fréquentes au grand air.

Les principaux domaines de traitement peuvent être les suivants:

Si l'essoufflement est le résultat d'une inflammation du système respiratoire, vous devez éliminer le foyer d'infection.

Les pathologies cardiaques nécessitent l'administration de médicaments visant à améliorer le fonctionnement du muscle cardiaque. Le patient doit prendre des vitamines et des minéraux..

Pour améliorer l'immunité, des immunomodulateurs sont prescrits.

Afin d'éviter que le mucus ne se dessèche dans les organes respiratoires, vous devez boire suffisamment d'eau. L'eau minérale alcaline sera utile.

Pour éliminer l'intoxication du corps, l'administration intraveineuse d'hémodez, de solution saline, de rhéopolyglucine et d'autres composés est nécessaire.

L'essoufflement se produit souvent dans le contexte d'un bronchospasme. Pour les détendre, des médicaments tels que Salbutamol, Fénotérol, Terbutaline, Atrovent, Berodual peuvent être utilisés. Beaucoup d'entre eux sont utilisés comme solutions pour l'inhalation.

Dans les cas graves, une oxygénothérapie est effectuée. Il améliore la qualité de vie des patients atteints de cancer du poumon, de fibrose pulmonaire et d'insuffisance cardiaque.

Vous pouvez faire face indépendamment à l'essoufflement et augmenter votre endurance à l'aide d'exercices de respiration.

La technique de sa mise en œuvre est simple:

L'air est expiré par la bouche et inhalé par le nez. Expirez doit être fort. À ce moment, l'abdomen est tiré vers l'intérieur, la respiration est retenue et le décompte est de 10. L'exercice est mieux fait en position assise.

Il est nécessaire de s'asseoir confortablement, de plier les bras et d'écarter les paumes en les retournant. Ensuite, ils serrent les mains en poings et inspirent 8 fois, en respirations courtes. Ensuite, les mains sont abaissées et expirées. Vous devez répéter l'exercice 20 fois..

L'exercice est effectué assis sur une chaise. Les jambes sont rassemblées, le dos est redressé. Les mains sont placées sur les côtes inférieures et prennent une respiration lente. Dans le même temps, la tête et les épaules sont abaissées. Ensuite, ils reviennent à la position de départ et recommencent l'exercice..

En effectuant régulièrement des exercices de respiration, vous pouvez entraîner votre propre corps et les essoufflements vous dérangeront beaucoup moins souvent.

Vidéo: à propos de la chose la plus importante "arythmie et essoufflement pendant l'exercice"

La prévention

Afin de ne pas souffrir d'essoufflement, il vaut mieux faire attention à l'avance pour éviter son apparition..

Cela peut être fait en utilisant les mesures préventives suivantes:

Évitez le stress et les tensions nerveuses excessives.

Refuser de mauvaises habitudes. Cela concerne principalement le tabagisme.

Menez un mode de vie sain avec une activité physique régulière. En même temps, la formation devrait être réalisable pour une personne. Il faut augmenter leur rythme lentement et systématiquement.

Vous devriez passer le plus de temps possible à l'air frais. C'est bien si une personne ne s'assoit pas simplement sur un banc, mais se promène.

Pendant le sommeil, l'air de l'appartement doit être frais et humide..

Si une personne souffre de pathologies cardiaques, vous devez dormir avec une tête de lit surélevée.

Le traitement des pathologies cardiaques, respiratoires, endocriniennes et autres doit être opportune.

Si un essoufflement pathologique survient, même avec une marche modérée, vous devez immédiatement contacter un médecin et découvrir sa nature.

Éducation: Diplôme de spécialité "Cardiologie" reçu au PMGMU du nom I.M.Schenov (2015). Ici, j'ai terminé des études de troisième cycle et reçu le diplôme "Cardiologue".

L'essoufflement lors de la marche provoque

La dyspnée lors de la marche survient le plus souvent chez les personnes âgées. Ce symptôme accompagne de nombreuses maladies.Par conséquent, les médecins de l'hôpital Yusupov, avant de commencer le traitement d'un patient, découvrent les causes de l'essoufflement lors de la marche. L'examen du patient est effectué à l'aide des derniers équipements de diagnostic des principaux fabricants européens et américains.

Pendant le traitement, les patients sont dans des salles avec un niveau de confort européen. Les médecins sélectionnent individuellement les médicaments les plus efficaces qui peuvent affecter la cause de l'essoufflement chez chaque patient. Les thérapeutes en réadaptation développent une série d'exercices individuels qui améliorent le bien-être du patient. Le personnel médical est attentif aux souhaits des patients et de leurs proches.

Pourquoi un essoufflement apparaît-il en marchant

Un essoufflement sévère et des palpitations lors de la marche chez les personnes âgées se produisent avec un effort physique excessif lors de la montée des escaliers ou de longues marches après un mode de vie sédentaire. Les spécialistes en réadaptation recommandent aux personnes âgées d'augmenter progressivement leur activité physique, de se reposer plus souvent.

Un essoufflement sévère lors de la marche chez les personnes âgées se produit avec un stress émotionnel accru, avec un excès de poids. L'essoufflement peut être causé par les maladies suivantes:

  • Anémie;
  • Insuffisance cardiaque;
  • L'asthme bronchique;
  • Ischémie cardiaque;
  • Bronchopneumopathie chronique obstructive.

Avec l'anémie, les patients se plaignent de vertiges, de faiblesse, de fatigue, d'essoufflement, qui augmente avec la marche. Leurs ongles et leurs cheveux deviennent cassants, des fissures apparaissent dans les coins des lèvres..

Chez les patients souffrant d'insuffisance cardiaque chronique, le cœur ne peut pas remplir pleinement ses fonctions, le sang ne fournit pas suffisamment d'oxygène aux organes internes. Le corps accumule une grande quantité de dioxyde de carbone, ce qui stimule le centre respiratoire. Pour cette raison, la fréquence des mouvements respiratoires et des contractions cardiaques augmente, un essoufflement apparaît, qui chez les personnes âgées augmente avec la marche.

L'asthme bronchique est une maladie qui commence rarement à un âge avancé. Les patients souffrent de dyspnée expiratoire, ce qui rend difficile l'expiration. Les crises d'étouffement conduisent à la panique, ce qui augmente l'étouffement.

La maladie coronarienne est causée par un apport sanguin insuffisant au myocarde en raison d'une maladie coronarienne. La maladie est initialement asymptomatique. Au fil du temps, des crises d'angine de poitrine se produisent, un essoufflement apparaît. Les personnes âgées peuvent développer un infarctus du myocarde.

La maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) est une cause fréquente d'essoufflement chez les personnes âgées. Il se développe à la suite de maladies respiratoires fréquentes chez les fumeurs. Les patients sont d'abord inquiets d'une toux persistante, puis un essoufflement se développe, qui augmente avec la marche.

La dyspnée peut se développer chez les personnes âgées souffrant de thyrotoxicose, de diabète sucré et d'obésité. Dans le premier cas, le métabolisme du patient s'accélère, le besoin en oxygène augmente, la fréquence des contractions du muscle cardiaque augmente et une hypoxie (manque d'oxygène) apparaît. Chez les patients atteints de diabète sucré, avec la progression de la maladie, les vaisseaux sanguins sont affectés, un manque d'oxygène dans le corps se produit, ce qui provoque un essoufflement. L'obésité rend difficile le fonctionnement des organes internes, entraînant un essoufflement chez les personnes âgées. En marchant, ça s'intensifie.

Chez les patients atteints de vascularite pulmonaire, les vaisseaux souffrent, les vaisseaux qui irriguent les poumons en sang. L'essoufflement est l'un des premiers symptômes de la maladie, car l'inflammation interfère avec la perméabilité normale des artères, ce qui provoque un manque d'oxygène.

Types d'essoufflement chez les personnes âgées

L'essoufflement est aigu et chronique. En cas d'essoufflement aigu, le patient ressent une sensation d'oppression dans la poitrine et un manque d'air. L'essoufflement se développe dans le contexte de la pneumonie, de l'asthme bronchique, de l'insuffisance ventriculaire gauche et de l'hyperventilation des poumons. Si le patient n'est pas traité avec une attention médicale immédiate, un arrêt respiratoire peut survenir. Une dyspnée aiguë chez les personnes âgées peut être causée par une embolie pulmonaire. La maladie se développe lorsqu'un caillot sanguin pénètre dans l'artère pulmonaire à partir des veines périphériques. Les patients ont une douleur aiguë dans la poitrine, un essoufflement sévère, une cyanose de la moitié supérieure du corps.

La dyspnée cardiaque, qui survient souvent chez les personnes âgées, est caractérisée par une évolution chronique. Il est constamment présent chez le patient, mais au début, il n'est pas assez fort pour être préoccupant. La respiration est un peu contrainte, l'oxygène pénètre dans l'organisme en quantité insuffisante. Lors de la marche, l'activité physique, la fréquence et la profondeur de la respiration augmentent en raison de la consommation accrue d'oxygène par les organes.

La dyspnée chez les personnes âgées est de trois types:

  • Inspiratoire;
  • Expiratoire;
  • Mixte.

Avec la dyspnée inspiratoire, l'inhalation est difficile, avec la dyspnée expiratoire - expiration. Avec un essoufflement mixte, il est difficile pour le patient d'inspirer et d'expirer. Il existe les degrés de gravité de la dyspnée suivants:

  • Zéro - apparaît uniquement avec un effort physique intense;
  • Le premier est que la respiration est perturbée lors de la marche rapide, de la course, de la montée;
  • Le second - l'essoufflement apparaît au rythme habituel de la marche;
  • Le troisième - en raison du manque d'air, une personne est obligée de faire constamment des arrêts;
  • Quatrièmement - la respiration est perturbée au repos et avec un effort physique mineur.

Évaluation des patients dyspnée

Lors de la première étape de l'examen d'un patient âgé avec suspicion de dyspnée chronique, les médecins de l'hôpital de Yusupov déterminent quel système d'organe est principalement affecté: cardiaque, pulmonaire, les deux ou aucun. Si le patient continue de souffrir d'essoufflement, malgré un traitement intensif, excluez la présence d'un facteur concomitant - une réaction émotionnelle à la maladie ou une détérioration de la condition physique générale. Les patients âgés atteints d'une maladie cardio-pulmonaire chronique peuvent progressivement restreindre l'activité physique, car l'essoufflement est associé à l'effort, ce qui entraîne un déséquilibre ultérieur du système cardiovasculaire et augmente encore l'essoufflement lors de la marche ou de l'exercice. L'analyse des antécédents médicaux, des résultats de l'examen physique et de la radiographie simple aide à établir un diagnostic précis.

Pour l'essoufflement chronique qui s'aggrave chez les personnes âgées lors de la marche, les médecins effectuent des tests de niveau 1:

  • Test sanguin général détaillé;
  • Indicateurs du métabolisme;
  • Radiographie thoracique ordinaire;
  • Électrocardiographie;
  • Spirométrie;
  • Oxymétrie de pouls.

Les tests du deuxième niveau comprennent l'échocardiographie, la détermination du niveau de peptide natriurétique cérébral, l'examen de la fonction pulmonaire, la surveillance Holter, les méthodes de recherche par radio-isotopes. Si le diagnostic n'est pas établi, après consultation de spécialistes lors d'une réunion du Conseil d'experts, une décision est prise sur la sécurité de la réalisation de tests de troisième niveau chez les patients âgés: examen du système cardiovasculaire à l'effort, bronchoscopie, biopsie pulmonaire.

Traiter les patients dyspnée

Si un patient âgé développe ou aggrave un essoufflement lors de la marche, les médecins prescrivent un traitement en fonction de la cause du dysfonctionnement respiratoire. Les médecins-psychothérapeutes dans le traitement de l'essoufflement qui survient ou s'aggrave lors d'un stress émotionnel, utilisent une approche intégrée utilisant des techniques et des mesures psychothérapeutiques, médicamenteuses, de physiothérapie.

Si les personnes âgées souffrent de dyspnée causée par l'anémie, les thérapeutes proposent un traitement personnalisé. Avec un taux d'hémoglobine de 109 à 90 g / l, un hématocrite de 27 à 32%, un régime alimentaire comprenant des aliments riches en fer, sel, composés polysaccharidiques de fer ferreux, fer (III) - complexe d'hydroxyde de polymaltose est prescrit. Lorsque le taux d'hémoglobine est inférieur à 90 g / l, l'hématocrite est inférieur à 27%, un hématologue est consulté, des composés salins ou polysaccharidiques de fer ferreux ou de complexe fer (III) -hydroxyde polymaltose à une posologie standard sont prescrits. En plus du traitement précédent, le complexe fer (III) -hydroxyde polymaltose ou fer III dextran est administré par voie intramusculaire. Les patients atteints de syndromes anémiques sévères et hypoxiques circulatoires reçoivent une perfusion de suspension érythrocytaire filtrée leucocytaire..

Si l'insuffisance cardiaque est la cause d'un essoufflement sévère lors de la marche, les médicaments suivants sont prescrits:

  • Les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine;
  • les β-bloquants;
  • Antagonistes des récepteurs d'aldostérone;
  • Diurétiques
  • Glycosides cardiaques;
  • Antagonistes des récepteurs de l'angiotensine II.

Les patients qui souffrent d'asthme bronchique comme cause de dyspnée, qui s'aggrave lors de la marche, se voient prescrire des médicaments qui dilatent les bronches en réduisant le tonus des muscles lisses des bronches et améliorent la perméabilité bronchique en réduisant l'inflammation de la paroi des voies respiratoires..

Si vous êtes préoccupé par un essoufflement sévère et des palpitations lors de la marche, prenez rendez-vous avec un thérapeute en ligne ou en appelant le centre de contact. Après avoir établi la cause de l'essoufflement, le médecin sélectionnera individuellement les médicaments les plus efficaces pour restaurer la fonction respiratoire.

Comment se débarrasser de l'essoufflement: médicaments, remèdes populaires

Tout le contenu iLive est examiné par des experts médicaux pour s'assurer qu'il est aussi précis et factuel que possible.

Nous avons des directives strictes pour la sélection des sources d'informations et nous ne relions que des sites Web réputés, des institutions de recherche universitaires et, si possible, des recherches médicales éprouvées. Veuillez noter que les chiffres entre parenthèses ([1], [2], etc.) sont des liens interactifs vers ces études.

Si vous pensez que l'un de nos contenus est inexact, obsolète ou douteux, sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

  • Indications pour l'utilisation
  • Formulaire de décharge

L'essoufflement est un symptôme extrêmement désagréable qui est une respiration laborieuse, forcée, parfois accompagnée d'une cyanose cutanée. Une personne confrontée à une pathologie similaire commence immédiatement à rechercher des médicaments et d'autres remèdes contre l'essoufflement. Cependant, il faut garder à l'esprit qu'il peut y avoir de nombreuses raisons à cette condition, il est donc important de découvrir cette raison et de choisir le bon traitement..

Comment se débarrasser rapidement de l'essoufflement?

Pour une récupération rapide du problème, vous devez déterminer pourquoi il est survenu. Sans connaître la raison, il est impossible de conseiller un remède miracle - il n'y a pas de remède universel contre l'essoufflement. Par conséquent, nous nous souvenons de la règle numéro un: nous identifions la maladie ou le problème qui a conduit à la dyspnée et nous l'éliminons. Par exemple, avec l'asthme bronchique, un médecin peut prescrire des inhalations spéciales pour soulager rapidement une crise. Et en cas de maladie cardiaque, vous devrez suivre un traitement médicamenteux complet..

Pour accélérer le processus de guérison, les recettes de la médecine traditionnelle, la thérapie par l'exercice, ainsi que l'homéopathie et la physiothérapie sont souvent liées au traitement principal. Encore une fois, seulement après avoir consulté un médecin.

Indications pour l'utilisation de médicaments pour l'essoufflement

La difficulté à respirer est le plus souvent diagnostiquée à la suite d'une maladie cardiaque ou pulmonaire. Cela permet de classer la dyspnée en cardiaques et pulmonaires.

La dyspnée cardiaque est souvent inspiratoire. Pour elle, les crises nocturnes sont typiques, ou les troubles respiratoires dus au travail physique. Les causes d'un problème cardiaque peuvent être:

  • insuffisance de la fonction cardiaque;
  • cardiopathie;
  • hémopéricarde;
  • processus inflammatoires dans le myocarde, le péricarde;
  • cardiopathie;
  • syndrome coronarien.

La dyspnée pulmonaire survient à la suite de problèmes du système respiratoire, par exemple dans les maladies et affections suivantes:

  • obstruction des poumons;
  • l'asthme bronchique;
  • pneumonie;
  • l'emphysème pulmonaire;
  • pneumo ou hémothorax;
  • blocage de l'artère pulmonaire;
  • pénétrer dans les voies respiratoires inférieures lors de l'inhalation de l'air de divers corps étrangers, liquides, etc..

Parmi les causes les plus rares, on distingue des pathologies telles que la présence de liquide dans la cavité pleurale, des tumeurs et des abcès dans les poumons et la tuberculose. Pour identifier les maladies répertoriées, vous devez suivre un cours complet de procédures de diagnostic.

Formulaire de décharge

En cas de respiration difficile, comme pour toute autre condition pathologique, chaque patient utilise la forme de médicament qui lui convient le mieux. Pour de nombreuses personnes, il est particulièrement important que le médicament soit pratique à emporter, car l'essoufflement survient souvent à l'extérieur de la maison - par exemple, sur le chemin du travail ou en marchant..

Les pilules pour la dyspnée cardiaque, qu'il est important d'avoir avec vous à tout moment - en règle générale, ce sont No-shpa, Papaverine ou Euphyllin. Ils donnent un effet rapide, mais ils ne doivent être utilisés qu'après consultation d'un médecin..

En cas d'essoufflement sévère et sévère, proche d'une crise d'asthme bronchique, il est nécessaire d'inhaler des substances anti-asthmatiques spéciales. Un inhalateur pour l'essoufflement aidera à dilater les bronches, facilitera la ventilation pulmonaire. Parmi ces inhalateurs, le salbutamol et la ventoline sont particulièrement populaires..

Berotek fait partie des remèdes les plus puissants contre l'essoufflement, mais l'un des effets secondaires de son utilisation est les tremblements musculaires. D'autres remèdes - par exemple, Astmopent, Alupent - aident également presque immédiatement, mais ils augmentent la charge sur le cœur, ce qui peut avoir des conséquences désagréables.

Les pilules pour la dyspnée chez les personnes âgées contiennent souvent des corticostéroïdes. Il s'agit de médicaments tels que l'hydrocortisone, la prednisolone, etc. Dans les cas graves, ces médicaments sont administrés sous forme d'injections. En l'absence d'ischémie myocardique, le médecin peut utiliser une injection sous-cutanée de 0,5 ml d'épinéphrine.

Une injection pour essoufflement sera également pertinente en cas de processus allergique fort avec essoufflement. Dans de tels cas, des mesures doivent être prises très rapidement, car l'essoufflement peut se transformer en étouffement, avec un œdème pulmonaire supplémentaire..

Pour les allergies légères accompagnées d'essoufflement, les antispasmodiques et antihistaminiques courants peuvent aider..

Les sprays et les aérosols pour la dyspnée contiennent souvent de l'euphylline dans leur composition - cela fonctionne très bien pour l'essoufflement sévère avec suffocation paroxystique.

Avant d'utiliser tel ou tel remède pour l'essoufflement, vous devez absolument consulter un médecin.

Essoufflement des noms des médicaments

Compte tenu des causes possibles de l'apparition d'un symptôme, les remèdes contre l'essoufflement peuvent être grossièrement divisés en cardiaque et pulmonaire.

Les remèdes cardiaques pour l'essoufflement sont utilisés dans le contexte d'un régime alimentaire obligatoire, une routine quotidienne. Il est extrêmement important de se débarrasser des mauvaises habitudes et de mener une vie saine - c'est la clé pour se débarrasser rapidement des problèmes respiratoires.

Les médicaments contre la dyspnée sont prescrits en fonction de la maladie cardiaque spécifique. Les groupes de médicaments utilisés pour le traitement sont indiqués dans le tableau suivant..

Lasix, Diakarb, Furosémide, etc..

Réduit la teneur en liquide dans les tissus.

Ramipril, énalapril, captopril

Réduire la pression artérielle, faciliter la fonction cardiaque.

Candésartan, Irbésartan, Vasotenz

Réduire la pression artérielle, réduire le tonus vasculaire.

Bisoprolol, nébivolol, aténolol

Stabilise la fréquence cardiaque et la pression artérielle.

Verospiron, cancrénoate de potassium

Ils ont un effet diurétique, hypotenseur et épargnant le potassium.

Digitoxine, amiodarone, strofantine K, etc..

Améliorer les processus métaboliques dans le myocarde, normaliser l'activité cardiaque.

Stabiliser la fréquence cardiaque.

Les remèdes pulmonaires pour l'essoufflement sont sélectionnés, en fonction de la cause de son apparition, de la gravité de l'état du patient. En outre, ces médicaments doivent non seulement traiter, mais également prévenir les rechutes..

Terbutaline, indacatérol, formotérol - utilisés pour les maladies pulmonaires obstructives.

Tropicamide, pirenzépine - réduisent la sécrétion dans les bronches, abaissent le tonus musculaire lisse des bronches.

Théobromine, paraxanthine - élimine le bronchospasme et détend les muscles lisses des bronches. Souvent utilisé comme remède pour l'essoufflement dans la bronchite.

Pénicilline, fluoroquinolone, médicaments à base de céphalosporine - inhibent le développement de l'infection si les tests indiquent la présence de bactéries dans le système bronchopulmonaire.

Prednisolone, Hydrocortisone - arrêtez le processus inflammatoire, ont un effet immunosuppresseur et désensibilisant. Souvent utilisé pour l'asthme bronchique.

Le médecin peut prescrire d'autres médicaments à sa discrétion. Cela dépend des caractéristiques individuelles du corps du patient, ainsi que de la gravité et de la cause de la maladie..

Eufillin pour l'essoufflement peut être utilisé à la fois sous forme de comprimés et sous forme d'inhalation, en fonction de la gravité de la maladie. Ce médicament dilate presque instantanément les vaisseaux sanguins et améliore leur perméabilité: l'attaque recule et la décharge des expectorations est facilitée. Cependant, certains effets secondaires après Euphyllin ne peuvent pas être ignorés. Le médicament peut provoquer des étourdissements, une mauvaise coordination motrice, des vomissements et des rougeurs cutanées..

Médicaments vasodilatateurs pour l'essoufflement

Les vasodilatateurs sont conçus pour dilater et détendre les vaisseaux sanguins, réduisant ainsi leur résistance interne. Cette action abaisse la pression artérielle et améliore la circulation sanguine..

Avec la dyspnée, les médicaments vasodilatateurs ne sont pas toujours indiqués - en particulier, ces médicaments sont pertinents pour l'angine de poitrine. Ils sont très pratiques à prendre lors d'une crise d'angine de poitrine avec essoufflement - par exemple, il suffit de mettre un comprimé de nitroglycérine sous la langue ou d'utiliser un aérosol spécial.

Les patients ayant une tendance à l'hypotension ne doivent pas oublier que les vasodilatateurs peuvent abaisser la tension artérielle. Par conséquent, si un mal de tête ou des étourdissements surviennent, une nouvelle administration du médicament ne doit pas être effectuée: il est préférable de consulter un médecin pour un traitement avec d'autres médicaments alternatifs.

Comment se débarrasser de l'essoufflement à la maison?

Il est possible de guérir la dyspnée aux premiers stades du développement des maladies. Cependant, avant de commencer à traiter l'essoufflement à la maison, vous devez d'abord consulter votre médecin..

Vous pouvez traiter l'essoufflement avec des remèdes populaires en associant des exercices thérapeutiques et des exercices de respiration spéciaux. Nous parlerons de tout cela ci-dessous..

Il existe un certain nombre de recommandations générales que vous devez suivre pour vous débarrasser rapidement de l'essoufflement:

  1. Chaque jour, ou au moins 3 à 4 fois par semaine, vous devez faire des exercices de gymnastique. Il peut s'agir de mouvements légers et de membres oscillants, ou d'un complexe spécial d'exercices de physiothérapie, correspondant à votre maladie.
  2. Un repos et un sommeil de qualité jouent un rôle important dans la restauration du système nerveux et cardiovasculaire. Pour dormir, vous devez choisir un matelas de qualité (de préférence orthopédique), un oreiller confortable et du linge de lit. La chambre doit être ventilée avant d'aller se coucher, quelle que soit la saison..
  3. Pour stabiliser le travail du cœur et du système nerveux, l'aromathérapie peut être utilisée: les huiles aromatiques d'aiguilles de pin, de menthe, de lavande fonctionnent à merveille.
  4. Il ne faut pas oublier les promenades: l'air frais, les rayons du soleil, les sons de la nature sont un excellent médicament pour soigner tout le corps.
  5. Assurez-vous de surveiller votre alimentation. Il doit être complet, équilibré, avec une proportion suffisante de produits végétaux et laitiers. Vous ne pouvez pas trop manger et manger beaucoup de bonbons et de graisses: l'excès de poids aggrave toujours l'essoufflement et augmente la charge sur le cœur et les vaisseaux sanguins.
  6. Assurez-vous d'abandonner les mauvaises habitudes: l'alcool et le tabagisme n'aideront pas à éliminer le problème.

Remèdes populaires pour l'essoufflement, recettes pour l'essoufflement

Des recettes alternatives peuvent également être utilisées comme remèdes pour l'essoufflement. Cependant, cela ne peut être fait que lorsque la dyspnée n'est pas associée à des maladies potentiellement mortelles. Avec une manifestation bénigne d'un problème respiratoire, les remèdes populaires peuvent être utilisés comme traitement indépendant et, dans d'autres cas, en complément du traitement médicamenteux principal prescrit par un médecin.

  • Préparez une infusion de cinq cuillères à soupe de baies de canneberge et 0,5 litre d'eau bouillante. Après refroidissement, ajoutez 1 à 2 c. À thé à l'infusion. mon chéri. Toute la perfusion résultante doit être consommée tout au long de la journée..
  • Retirez, triez, lavez les plants de pommes de terre, puis broyez-les dans un mélangeur ou faites défiler un hachoir à viande. Versez la masse avec de l'alcool, laissez dans un endroit sombre pendant 10 jours. Ensuite, prenez une infusion de 1 à 3 gouttes. trois fois par jour.
  • Préparez une infusion de rhizome d'astragale: prenez 1 cuillère à soupe. l. rhizomes finement hachés, versez de l'eau bouillante (500 ml) et insistez 2 à 3 heures. Le médicament préparé est bu trois fois par jour pendant 3 c. l.
  • Pour tout type de dyspnée, l'infusion aide: mélanger un verre d'huile d'olive et de la vodka de haute qualité. Ils boivent 50 mélanges trois fois par jour pendant un mois.

L'ail pour l'essoufflement

L'ail peut être classé comme un complément alimentaire en raison du fait qu'il ne contient qu'une énorme quantité de composants utiles. Par exemple, l'une des principales substances de l'ail est la thiamine - ou vitamine B1. Cette substance stabilise le fonctionnement du système nerveux, améliore le traitement des sucres et facilite le déroulement des processus énergétiques intracellulaires. Certes, seul l'ail cru, qui n'a pas subi de traitement thermique, possède de telles propriétés..

L'ail est utile pour la prévention des ARVI, pour améliorer le fonctionnement des articulations et du foie. Mais l'ail aide-t-il aux difficultés respiratoires??

L'ail aide les patients hypertendus à normaliser l'hypertension artérielle: il dilate les vaisseaux sanguins et soulage l'état des patients. La masse de nutriments dans l'ail aide à éliminer le risque de caillots sanguins. Et la fluidification du sang est l'une des méthodes de prévention des accidents vasculaires cérébraux et des crises cardiaques. Les scientifiques ont également découvert que l'un des composants de l'ail, l'allicine, est un antioxydant et est capable de réduire le cholestérol sanguin, empêchant ainsi le développement de l'athérosclérose..

Il existe de nombreuses recettes dans lesquelles l'ail est utilisé spécifiquement pour l'essoufflement. Nous vous invitons à vous familiariser avec eux.

Citrons et ail pour l'essoufflement

Pour éliminer l'essoufflement chez les personnes âgées, une telle prescription est recommandée. Prenez quelques têtes d'ail moyennes, peler et broyer en bouillie. La masse résultante est versée dans 400 ml d'huile de tournesol noire, mélangée et placée au réfrigérateur pour la conservation. Vous n'avez pas besoin d'insister sur le remède contre l'essoufflement, il est déjà prêt à être utilisé. Et ils l'utilisent comme suit: prenez 1 cuillère à café. l'huile d'ail obtenue et combinée avec la même quantité de jus de citron fraîchement pressé. Prenez ce mélange trois fois par jour 30 minutes avant les repas, pendant un mois. Pour obtenir un effet durable, il est recommandé d'effectuer trois cures de traitement au cours de l'année.

Miel, citron et ail pour l'essoufflement

De nombreux patients utilisent les remèdes suivants pour les problèmes respiratoires:

  • Prenez 1 cuillère à soupe. l. miel, une douzaine de citrons moyens et une douzaine de têtes moyennes (exactement les têtes, pas la ciboulette) d'ail.
  • Tordez l'ail dans un hachoir à viande, pressez le jus des citrons, mélangez le tout et ajoutez le miel.
  • Placer dans un récipient fermé pour infuser pendant une semaine, dans un endroit sombre.
  • Le remède résultant pour l'essoufflement est pris dans 4 c. à la fois, tous les jours, une fois par jour. Le produit n'est pas avalé immédiatement, mais se dissout progressivement dans la bouche..

La prescription stipule que la quantité de médicament reçue doit être suffisante pour environ un mois. Ce remède est particulièrement recommandé pour les personnes qui s'inquiètent de l'essoufflement lors de la marche..

Teintures pour l'essoufflement

La teinture d'aubépine améliore la fonction contractile du muscle cardiaque, tonifie et améliore le flux sanguin coronaire. Sous l'influence de cette teinture, la sensation de lourdeur et de douleur dans la poitrine disparaît et l'essoufflement est soulagé. Ce médicament peut être utilisé dans les premiers stades de l'hypertension, pour les arythmies cardiaques et les névroses..

Prenez la teinture d'aubépine avec précaution, sans dépasser la dose recommandée: de fortes doses du médicament peuvent entraîner exactement l'effet inverse.

Il est optimal de prendre 30 gouttes de teinture d'aubépine trois fois par jour, 30 minutes avant les repas.

Au lieu de la teinture d'aubépine, la teinture d'agripaume peut également être prise avec succès. Motherwort améliore l'efficacité du myocarde, apaise et soulage les névroses, stabilise la pression artérielle. La teinture d'agripaume pour les problèmes respiratoires est prise deux à quatre fois par jour, en diluant 10 à 30 gouttes du médicament dans un demi-verre d'eau. Le traitement ne peut pas être poursuivi plus de 3 mois consécutifs, après quoi vous devez faire une pause.

Essoufflement lors de la marche et de l'exercice: cause, diagnostic, traitement

Une personne vit dans un monde où un cinquième du monde qui nous entoure est de l'oxygène. Nous sommes habitués au fait que cela est nécessaire à la vie à un tel point que nous ne remarquons même pas notre propre respiration jusqu'à ce que des problèmes surviennent avec elle. Lorsque nous commençons soudain à manquer d'oxygène, nous pensons à son importance. Il existe plusieurs causes d'essoufflement lors de la marche et de l'exercice. Examinons ensemble les plus populaires d'entre eux afin de savoir exactement ce que c'est et ce que vous pouvez attendre de votre propre corps..

Lorsque l'essoufflement est normal: disponible sur le complexe

Pour commencer, il n'y a pas de mal à comprendre l'anatomie primaire si quelqu'un a suivi un cours d'anatomie scolaire. Malgré le fait que la respiration nous semble être quelque chose d'absolument naturel, simple et compréhensible, presque tous les systèmes de notre corps y sont impliqués. Le sang, les vaisseaux cardiaques, la bouche, le nasopharynx, les bronches et les vaisseaux sanguins, tout cela, d'une manière ou d'une autre, participe à la respiration.

Comment fonctionne le système respiratoire: comment se produit l'essoufflement

Mais c'est loin d'être un cycle complet, car les autres organes font un travail assez sérieux en même temps. Par exemple, le cœur augmente la pression dans la circulation pulmonaire. Les muscles du diaphragme permettent aux poumons de se contracter et de se dilater, libérant du dioxyde de carbone et reprenant l'air. Contrôler ce mécanisme complexe, que nous ne remarquons tout simplement pas, est le centre respiratoire du cerveau. Il est disposé de manière si fiable qu'il cesse de fonctionner principalement seulement après que presque tous les autres systèmes de survie sont désactivés..

Cependant, la respiration n'est pas toujours involontaire. Consciemment, vous pouvez également le conduire. Les commandes que nous donnons sont dirigées à travers la moelle épinière vers le diaphragme, provoquant l'expansion et la contraction de la cage thoracique. Lorsque même l'un des éléments de cette «machine» complexe est endommagé, divers troubles respiratoires peuvent survenir, tels que l'essoufflement. Le manque d'oxygène est immédiatement ressenti par les poumons, puis le cœur et le cerveau sont notés. Ensuite, le centre respiratoire donne un signal pour augmenter la fréquence d'inhalation et d'expiration afin de reconstituer les réserves d'air manquantes..

À la base, l'essoufflement (dyspnée) est une perturbation de la fréquence ou de la profondeur de la respiration. Il semblerait qu'il n'y ait rien de terrible, mais le corps perçoit le manque d'air très douloureusement. De plus, il peut y avoir plusieurs raisons à une diminution du taux d'oxygène dans le sang, c'est pourquoi les symptômes d'essoufflement apparaissent le plus souvent, à la fois complètement naturels et vraiment dangereux..

Pourquoi l'essoufflement ne devrait pas toujours être effrayant

Après l'exercice

La dyspnée à l'effort est tout à fait normale. Si les muscles travaillent activement, leur consommation d'oxygène augmente. Dans le même temps, ils "l'extraient" littéralement du sang, provoquant l'apparition de troubles respiratoires. Son taux augmente considérablement et un essoufflement naturel peut apparaître.

Expérience émotionnelle

Si une personne a peur ou se sent anxieuse à propos de quelque chose, le processus respiratoire peut également être perturbé. Toute expérience émotionnelle s'accompagne généralement de la libération d'adrénaline dans la circulation sanguine. Cette hormone permet au diaphragme de fonctionner plus activement et les poumons pompent rapidement de l'air à travers eux-mêmes..

Toux, nez qui coule ou autres problèmes similaires

Les virus, bactéries et autres micro-organismes peuvent provoquer de graves quintes de toux. La congestion nasale est également loin de contribuer à une respiration normale. En conséquence, malgré nos tentatives de tousser ou de nous moucher, la nourriture reçoit moins d'oxygène qu'elle ne le ferait normalement. Par conséquent, le cerveau envoie un signal pour respirer encore plus souvent, plus activement. Si vous passez toujours à tout, la situation est sérieusement compliquée, un essoufflement grave peut survenir.

Anémie

Avec cette maladie, l'absorption du fer par l'organisme, nécessaire à la vie, est perturbée. De plus, la chaîne logique est simple: l'hémoglobine devient également une quantité réduite, et c'est lui qui est responsable du transport de l'oxygène des poumons vers le cerveau et d'autres organes. S'il y a très peu d'oxygène, le corps active son premier mécanisme de défense - il commence à respirer plus souvent.

Travail sédentaire

Peu de gens prêtent attention à la façon dont ils s'assoient à la table. La plupart n'ont aucun contrôle sur leur posture, soutiennent souvent leur menton avec leur main, tirent leurs jambes sous eux, se recroquevillent et se plient. Cela peut conduire au fait qu'une partie des poumons est simplement «clampée», perdant temporairement sa fonctionnalité. Par conséquent, sous n'importe quelle charge, le cerveau envoie immédiatement un signal pour respirer plus souvent. Après tout, le volume d'air reçu ne lui suffit pas. En conséquence, les employés de bureau, qui ne sont pas assis correctement depuis des années, entraînent tellement leurs muscles qu'ils ne veulent plus du tout se détendre. Alors l'essoufflement peut devenir un compagnon éternel, mais on ne peut pas dire qu'il soit trop agréable.

Obésité et surpoids

Si nous parlons de surpoids, tout devient immédiatement clair. Plus il vous est difficile de bouger vos muscles, ce qui est très important avec une graisse corporelle importante, plus ils ont besoin d'oxygène. Étant donné que l'activité physique est considérée comme presque la principale cause d'essoufflement, tout mouvement d'une personne obèse provoque des épisodes d'essoufflement..

De plus, un excès de masse peut être non seulement un problème d'apparence, mais également profondément interne. La graisse viscérale peut s'accumuler sur les organes internes. Il enveloppe et serre également les organes internes. Cela comprend généralement le cœur et les poumons..

Encombrement, altitude et mauvaise ventilation

L'essoufflement peut survenir non seulement pour des raisons internes, mais également pour des raisons externes. Par exemple, s'il y a un manque d'oxygène dans l'environnement, vous ressentirez très probablement des symptômes désagréables avec la moindre activité. Un tel essoufflement après l'exercice est tout à fait normal dans une pièce étouffante, pendant la chaleur estivale, au-dessus du niveau de la mer..

Causes de l'essoufflement

Cependant, tout n'est pas aussi rose que cela puisse paraître. Les problèmes de respiration sécuritaire décrits ci-dessus ne devraient pas vous effrayer. Mais lorsque l'essoufflement et la transpiration apparaissent au moindre effort physique, par exemple avec une marche ordinaire à un rythme tranquille, cela peut indiquer de graves problèmes corporels. En aucun cas cela ne doit être négligé.

  • Hypertension artérielle.
  • Pneumonie (pneumonie).
  • Angine de poitrine.
  • Rupture d'anévrisme thoracique.
  • Asthme.
  • Choc anaphylactique.
  • Pneumothorax (dommages mécaniques au poumon).
  • La présence d'un objet étranger dans les voies respiratoires.
  • Perturbations hormonales, y compris les troubles thyroïdiens.
  • Diabète.
  • Embolie pulmonaire.

En aucun cas, vous ne devez ignorer de tels problèmes. Un essoufflement sans raison peut être le seul symptôme d'une crise cardiaque asymptomatique. Il est important de ne pas manquer le moment, de le remarquer afin de recevoir les soins médicaux nécessaires à temps..

Principaux symptômes: types d'essoufflement, diagnostic, traitement

Selon le type et le type d'essoufflement, dont nous parlerons ci-dessous, il peut également être de gravité. Autrement dit, il peut s'agir d'une dyspnée légère, modérée et également sévère. Dans le même temps, selon les principaux symptômes, toute personne peut même évaluer indépendamment son état..

  • Lourdeur dans la région de la poitrine.
  • Suffocation.
  • Manque d'air.
  • Fatigue dans la poitrine, faiblesse.
  • Sensation d'éclatement dans la poitrine.
  • Remplissage incomplet des poumons avec de l'air.

Dans certains cas, même une douleur intense peut survenir au niveau de la poitrine. Et parfois, ils le sont, et parfois ils peuvent augmenter avec l'inhalation ou l'expiration. Les médecins distinguent l'essoufflement compensé et décompensé. Dans le premier cas, une respiration rapide «aide», c'est-à-dire que la respiration est rétablie avec le temps. Dans le second, très probablement, le corps ne peut plus faire face, puis l'hypoxie (suffocation) s'installe. De plus, extérieurement, le deuxième cas peut paraître beaucoup plus inoffensif que le premier, il vaut donc la peine d'être extrêmement attentif à tous les signes que le corps nous donne..

Classification

Pour la plupart, le type d'un tel phénomène indique la direction de la pathologie, le cas échéant. Chez une personne ordinaire à l'âge adulte et au repos, la fréquence respiratoire ne dépasse pas dix-huit fois en une minute..

  • La tachypnée est une respiration rapide et superficielle, atteignant plus de 20 respirations. Ce phénomène peut souvent être observé avec le développement de maladies cardiovasculaires, d'anémie, de fièvre, de maladies du sang. Lors d'une crise d'hystérie, la fréquence respiratoire peut même atteindre quatre-vingts respirations en soixante secondes. Les médecins ont appelé cette pathologie le souffle de la «bête chassée».
  • La bradypnée est des respirations excessivement lentes et prolongées (moins de 12 par minute). Le plus souvent, quelque chose comme ça peut se manifester dans des processus inflammatoires dans les membranes du cerveau, ainsi que dans ses autres lésions, le coma diabétique, l'acidose et d'autres pathologies d'un plan similaire.

Pour juger s'il s'agit d'un essoufflement normal ou s'il vaut toujours la peine de consulter un médecin, vous ne pouvez que bien étudier votre corps. Si la dyspnée apparaît dans un état complètement calme, sans effort physique, dans un état émotionnel normal ou avec un effort minimal, comme un pas normal, alors il y a lieu de s'inquiéter. Idéalement, consultez immédiatement votre médecin.

Types d'essoufflement

En plus de ces types de dyspnée, il existe également des types qu'il serait bon de comprendre. Nous n'entrerons pas dans les indicateurs et les termes médicaux, nous ne passerons que par des définitions simples et accessibles à tous.

  1. Expiratoire. Ce type d'essoufflement peut être caractérisé par le fait que des difficultés ne sont pas observées lors de l'inhalation, mais lors de l'expiration de l'air. Ceci est possible avec l'emphysème ou une lésion obstructive..
  2. Salle inspiratoire. Dans ce cas, la personne ressent un inconfort évident lors de l'inhalation d'air. Le plus souvent, une sensation similaire apparaît avec la bronchite et d'autres maladies respiratoires..
  3. Mixte. Dans le cas de maladies pulmonaires graves, une affection peut apparaître lorsqu'il est déjà assez difficile d'inhaler et d'expirer..

Diagnostic d'essoufflement: où courir

Il est clair que les symptômes d'essoufflement n'apparaissent pas d'eux-mêmes, pour leur apparition, il doit y avoir une raison. Le fait même de l'essoufflement indique qu'il existe des processus pathologiques dans les tissus ou organes qui doivent être calculés et arrêtés à temps. La tâche du médecin est de clarifier où mènent les traces de «dysfonctionnements» dans le corps, puis de prescrire le traitement correct.

Pour diagnostiquer la dyspnée, les médecins prescrivent un certain nombre d'études et de tests..

  • Numération globulaire détaillée.
  • Détermination du volume thoracique.
  • Échocardiogramme.
  • Tomodensitométrie.
  • Analyse d'urine générale.
  • Imagerie par résonance magnétique.
  • Évaluation de l'électrocardiogramme sous stress et au repos.
  • Radiographie pulmonaire.
  • Bronchoscopie.

Dans certains cas, l'électroencéphalographie calculée, la numérisation duplex et l'échographie sont également utilisées. Seul un médecin peut prescrire les options nécessaires. Vous ne devez pas vous diagnostiquer vous-même, et encore moins prescrire un traitement, ce qui peut non seulement ne pas aider, mais aussi aggraver les choses..

Traitements de l'essoufflement à l'effort ou à la marche

Si un essoufflement survient à l'effort, les causes et le traitement, comme nous l'avons déjà mentionné, devront être discutés avec votre médecin. Mais si des problèmes respiratoires vous dérangent dans votre vie de tous les jours, se manifestent avec le moindre effort physique, ou même sans raison du tout, alors c'est une raison d'être sérieusement inquiète. Pour arrêter efficacement les symptômes de la dyspnée, vous devez éliminer la racine même du problème. Autrement dit, vous devez d'abord diagnostiquer une maladie qui provoque de telles incohérences, la guérir.

  • Si la cause est l'asthme ou une autre maladie incurable, le médecin élabore généralement des méthodes de traitement complexes qui minimiseront la gravité des symptômes..
  • Lorsque des problèmes du système cardiovasculaire en deviennent la cause, la pharmacothérapie est le plus souvent prescrite en dehors de l'hôpital. Mais ici, tout dépend directement du type, du type et aussi de la gravité de la maladie..
  • Avec l'anémie, les médecins se concentrent sur l'arrêt maximal du développement, la progression de la maladie.
  • Les maladies du sang sont le plus souvent traitées avec des médicaments, des procédures, une correction du régime alimentaire.
  • Avec l'obésité, tout d'abord, vous devez vous débarrasser de l'excès de poids, ce qui peut être fait même sans restrictions alimentaires strictes et sans musculation exténuante..
  • Si le problème réside dans une insuffisance pulmonaire ou toute autre maladie de l'appareil respiratoire, il est recommandé d'abord d'éliminer complètement tous les facteurs provoquants. Tout d'abord, cela s'applique aux mauvaises habitudes - tabagisme et abus d'alcool.

De nombreuses méthodes médicales sont applicables au traitement de la dyspnée. Dans les cas les plus avancés et les plus graves, même une intervention chirurgicale est possible. Les plus couramment utilisés sont la thérapie physique et manuelle, la réflexologie, l'acupuncture, le massage thérapeutique, la pharmacopuncture.

ethnoscience

Lorsque le problème ne se situe pas dans le plan des maladies graves, dans lesquelles un traitement médical doit être présent, vous pouvez faire face au problème avec plusieurs méthodes alternatives..

Exercices de respiration

Une respiration douce et lente avec l'abdomen (ventre) peut aider à contrôler les symptômes de l'essoufflement. Allongez-vous sur le dos, les bras croisés sur le ventre. Respirez très profondément par le nez, tout en élargissant non seulement la poitrine, mais surtout l'abdomen. Ensuite, retenez votre souffle pendant quelques instants et expirez avec la bouche..

Inhalation

L'humidité, ou plutôt la vapeur chaude, aidera à améliorer la respiration et à éliminer les symptômes de la dyspnée. De plus, la chaleur et la vapeur ramollissent les mucosités dans les poumons, ce qui aide également à respirer. Pour cela, toute option d'inhalation convient. Par exemple, le moyen le plus simple de remplir un bol d'eau chaude est d'y ajouter quelques gouttes d'huile essentielle d'eucalyptus ou de menthe. Vous devez vous pencher sur le bol, recouvert d'une grande serviette ou d'un drap.

Il est important de laisser l'eau refroidir légèrement afin de ne pas brûler les voies respiratoires avec la vapeur trop chaude. Il est possible de réaliser de telles inhalations non seulement au moment de l'exacerbation, mais simplement de prendre l'habitude de les faire plusieurs fois par semaine. Cela vous aidera à ne pas vous soucier des futures attaques par suffocation..

Gingembre frais et mariné

Tout le monde ne sait pas que la racine de gingembre ordinaire peut aider à faire face à l'essoufflement. Il peut être simplement ajouté à l'eau, ce sera un agent prophylactique tonique général contre de nombreuses maladies. De plus, cela se marie bien avec de nombreux plats, il n'y a donc pas de mal à introduire un produit aussi sain dans votre alimentation. De plus, cela aidera non seulement à faire face à la dyspnée.

Tasse de café noir

Tous les amateurs de la boisson aromatique seront ravis de ce fait, et il y en a pas mal dans notre pays. Une seule petite tasse de café peut littéralement faire des merveilles. La caféine qu'elle contient peut soulager la fatigue des muscles respiratoires. De nombreux scientifiques affirment que cela peut même aider à arrêter une véritable crise d'asthme à un stade précoce..

Cependant, gardez à l'esprit qu'une consommation excessive d'une telle boisson peut provoquer un dysfonctionnement du cœur, par conséquent, soyez extrêmement prudent. Mieux vaut ne pas boire plus de trois tasses par jour, alors tout ira bien.

Ventilateur ou ventilateur

Si le premier peut être attribué en toute sécurité à des remèdes populaires connus depuis longtemps, alors le "don du progrès" moderne ne rentre pas légèrement dans ce tableau. Néanmoins, cette méthode pour arrêter l'essoufflement a été inventée par le peuple, nous allons donc l'exprimer également.

Tout est extrêmement simple - pendant quelques minutes, soufflez votre visage avec un ventilateur ou un ventilateur de tout type. Le flux d'air directionnel vous permet d'inspirer et d'expirer plus facilement, de sorte que les symptômes désagréables disparaissent. Il doit être entendu qu'en présence de toute maladie, une telle méthode sera inefficace..

Miel, ail et citrons

Le célèbre remède populaire pour le traitement de l'essoufflement est un mélange d'un produit de la ruche avec des agrumes acides. Pour préparer le médicament, les ingrédients suivants sont nécessaires.

  • Miel naturel, de préférence à base d'herbes - 1 kilogramme.
  • Citrons mûrs - 10 pièces.
  • Ail - 10 têtes.

Pressez les citrons et mélangez avec le miel avec le zeste. Broyez l'ail dans un hachoir à viande, envoyez-le dans un récipient général, idéalement dans un verre. Banque. Mélangez bien tout cela, fermez le couvercle en nylon. Placer dans un endroit sombre pendant exactement sept jours. Après cela, buvez exactement quatre cuillères à café du médicament reçu quotidiennement. Vous pouvez le faire à tout moment, le matin, le midi ou le soir, quand cela vous convient le mieux. L'essentiel est de ne pas essayer de tout avaler à la fois. Vous devez boire une cuillère à la fois, vous pouvez la boire avec de l'eau ou même du thé.

Citrons et racine de raifort

Une autre recette merveilleuse pour un remède populaire, qui est appelé efficace par la plupart de ceux qui l'ont essayé. Pour la cuisson, vous aurez besoin d'exactement 300 grammes de raifort râpé, ainsi que de cinq morceaux de gros citrons. Envie de prendre des fruits à peau épaisse, ils ont plus de vitamines et d'autres avantages.

Mélangez tous les ingrédients dans un bol et le zeste du citron pressé à l'avance peut y être envoyé. Transférer la masse résultante d'un bol dans un bocal en verre, couvrir avec un couvercle et réfrigérer. Vous devez le boire trois fois par jour, une demi-heure avant les repas, une cuillère à café pour les adultes et un tapis pour les enfants de sept à seize ans. Le cours devrait durer aussi longtemps que nécessaire, il n'y aura aucun mal à ce médicament.

Citrons, miel et noyaux d'abricots

Un autre remède efficace est également très simple à réaliser. Prenez 0,5 kilogramme de miel et de citrons. Retirez les grains de 20 noyaux d'abricot. Broyer tous les ingrédients dans un hachoir à viande et mélanger dans un bol. Retirez à l'avance les graines des agrumes, elles seront inutiles ici.

La masse résultante doit être très bien mélangée et laissée à température ambiante pendant une nuit, recouverte d'un chiffon propre ou d'une gaze. Après cela, fermez le récipient et conservez-le au réfrigérateur..

Prévention de l'essoufflement lors de la marche et de l'exercice

Mesures simples

Pour vous protéger à l'avenir de la manifestation de symptômes d'essoufflement, vous pouvez prendre des mesures préventives. Il est beaucoup plus facile d'appliquer la prévention que d'arrêter les symptômes désagréables plus tard..

  • Tout d'abord, vous devez faire attention à tous les phénomènes effrayants en temps opportun, ainsi que traiter à temps les maladies qui peuvent provoquer une dyspnée.
  • Refuser de prendre des stupéfiants et de substances psychotropes, de fumer et de boire de l'alcool.
  • Choisissez une alimentation équilibrée. C'est le seul moyen de donner à l'organisme toutes les substances nécessaires: macro et micro-éléments, vitamines, minéraux, acides aminés, etc..
  • Restez mince, en forme. Pour ce faire, vous devrez suivre clairement tous les changements de votre poids corporel, pratiquer modérément du sport, mener une vie saine..
  • Refusez l'automédication si vous n'êtes pas sûr de son efficacité.
  • Essayez d'éviter les substances qui peuvent déclencher une réaction allergique.
  • Dès que vous développez des symptômes respiratoires inquiétants, vous devez immédiatement consulter un médecin..
  • Dormir ne fera pas mal dans la bonne position lorsque la tête est à un angle de 40 degrés par rapport au corps.
  • Essayez d'éviter un stress excessif. De plus, si vous en avez régulièrement.

Pour la prévention, faire des exercices de respiration ne fait pas de mal, vous pouvez même suivre des cours de yoga et de méditation, cela ne fait pas de mal non plus. Presque toutes les pratiques orientales sont basées sur une respiration correcte, qui est directement liée à l'essoufflement. Il est également recommandé d'éviter les forts bouleversements émotionnels, les situations stressantes, l'immersion dans un état dépressif.

Une série d'exercices pour éviter l'essoufflement

Exercice 1

Debout, les pieds à la largeur des épaules, respirez longuement par le nez en gonflant votre estomac. Après cela, expirez avec votre bouche, retenez votre souffle pendant 5 à 10 secondes si possible. Dans ce cas, l'estomac doit être aspiré autant que possible. Répétez 3-6 fois.

Exercice 2

Asseyez-vous confortablement sur une chaise avec un dossier, les jambes confortablement écartées pour que la pose soit semi-détendue, stable. Étirez vos bras librement le long du corps. Soulevez vos épaules en essayant de contracter tous les muscles autant que possible. Ensuite, détendez à nouveau les muscles. Répétez tout depuis le début. Vous pouvez répéter 6 à 10 fois.

Exercice n ° 3

En continuant à vous asseoir dans la même position que dans l'exercice précédent, pliez les coudes. Ouvrez vos paumes et pointez vers le haut. Serrez vos poings avec force tout en prenant une respiration courte mais puissante. Expirez rapidement, recommencez 8 fois. Cet exercice peut être divisé en séries, après chaque bloc de 8 respirations, baissez les bras et détendez vos muscles. Les approches peuvent être de 5 à 10.

Exercice 4

Allongez-vous sur le dos sur un tapis de gymnastique, pliez vos jambes au niveau des genoux et appuyez fermement vos pieds sur le sol. Lorsque vous expirez, soulevez votre bassin tout en contractant votre estomac jusqu'à ce que vous vous teniez sur vos omoplates et vos pieds. Pendant que vous inspirez, abaissez-vous à la position de départ..

Articles À Propos Pharyngite