Principal Laryngite

Inflammation des sinus: symptômes et traitement. Toutes les thérapies

Les maladies ORL les plus courantes comprennent l'inflammation des sinus (sinusite), qui survient à la suite de formes plus complexes de maladies respiratoires..

L'inflammation des sinus est un danger pour le corps car ces organes ont de multiples fonctions. Parmi eux, la protection du cerveau et des globes oculaires contre les facteurs négatifs externes, assurant la respiration, le réchauffement et l'humidification de l'air entrant.

Avec l'inflammation des sinus paranasaux, une personne a des difficultés à respirer, une déficience visuelle peut survenir, le timbre de la voix peut changer et l'état moral et psychologique peut se détériorer.

Avec l'inflammation du labyrinthe ethmoïde, le patient développe un gonflement des paupières, une altération de l'odorat, ses sinus nasaux sont obstrués.

Une inflammation des sinus peut survenir en raison d'une dent, plus précisément à la suite d'une carie ou d'une stomatite. La douleur dans les sinus, provenant des dents, survient en raison de leurs changements pathologiques.

Dans certains cas, la sinusite est allergique. Dans le même temps, le patient développe un écoulement muqueux du nez, des éternuements sévères, des démangeaisons, des maux de tête et une faiblesse générale..

Pourquoi les sinus nasaux font mal: ce qui peut être?

Déterminer la cause de l'inflammation des sinus paranasaux est d'une importance primordiale, car les méthodes de traitement de la pathologie en dépendent. Les facteurs suivants doivent être mis en évidence:

Pathologies résultant de la pénétration de virus. Ceux-ci comprennent les ARVI, la grippe, l'herpès, la méningite, l'encéphalite. Les maladies provoquées par des virus sont toujours accompagnées de fièvre, de maux de tête, de faiblesse musculaire et d'une mauvaise santé générale..

Pénétration dans le contexte d'une immunité réduite des micro-organismes pathogènes qui provoquent toux, congestion et écoulement, maux de tête. La sinusite bactérienne peut se développer à la suite de dents non traitées.

La sinusite peut survenir comme une complication de maladies passées chez des patients âgés affaiblis, dans le contexte d'autres maladies chroniques telles que le diabète sucré, le SIDA.

L'inflammation des sinus survient à la suite d'interactions négatives avec un allergène spécifique.
Source: nasmorkam.net

Gonflement, douleur sous les yeux, maux de tête peuvent être des symptômes qui accompagnent des fractures et des ecchymoses dans le nez, ainsi que des opérations infructueuses dans le nez. et la maladie elle-même se déroule sans écoulement nasal.

La maladie peut se développer sous des formes aiguës et chroniques. Dans le premier cas, ses symptômes sont prononcés, en l'absence de traitement adéquat, la maladie prend des formes chroniques.

L'enfant a

La sinusite chez les enfants peut survenir pour les mêmes raisons que chez les adultes. Le plus souvent, il s'agit d'une complication de maladies virales et bactériennes, cela peut être une conséquence d'une amygdalite chronique, de végétations adénoïdes, de polypes.


Chez les enfants, une inflammation des sinus peut survenir lorsque des objets étrangers pénètrent dans les voies nasales. Chez les nourrissons, l'inflammation accompagne souvent le processus de poussée dentaire, lorsque le corps devient plus sensible et sujet aux maladies..

L'enfant a une détérioration de l'appétit et du sommeil, il devient agité, irritable, refuse de téter.

Gonflement des sinus

Le gonflement des sinus est causé par des vaisseaux sanguins dilatés et une augmentation du flux sanguin. Les muqueuses enflées interfèrent avec la respiration nasale normale, altèrent l'apport d'oxygène au cerveau.

En plus des irritants infectieux, l'œdème peut être déclenché par l'exposition à divers allergènes ménagers et industriels. Ceux-ci incluent les particules de poussière, les pesticides, les détergents.

L'utilisation à long terme de gouttes vasoconstricteurs affecte également négativement l'état des muqueuses. L'œdème est une conséquence obligatoire d'une rhinoplastie antérieure.

Chez les patients affaiblis, un gonflement du nez sans pus peut survenir lors d'un séjour prolongé dans une pièce avec une augmentation de l'air sec ou après une baignade dans l'eau froide, en marchant sans casque pendant la saison froide.

Quand voir un médecin?

L'inflammation dans la région nasale est souvent perçue comme une affection mineure qui disparaîtra sans traitement. Cette idée fausse conduit au fait que le patient se rend chez le médecin lorsque la maladie est retardée et devient chronique..

Afin d'éviter de graves complications, il est nécessaire de consulter un médecin pour tout symptôme négatif, en particulier lorsque du pus apparaît dans les sinus, de la fièvre, des maux de tête sévères.

Chez les enfants, la raison de consulter un médecin doit être le comportement agité du nourrisson, la respiration par la bouche, un mauvais sommeil et le refus de manger..

Quels diagnostics sont nécessaires?

L'inflammation des sinus est traitée par un thérapeute et un oto-rhino-laryngologiste. Lors du diagnostic, un examen général du patient est effectué, ses plaintes sont écoutées. Les autres mesures de diagnostic comprennent:

  • tests de laboratoire;
  • radiographie;
  • radiographie de contraste selon les indications;
  • ponction de la décharge du sinus et son analyse en laboratoire.

Après avoir établi la cause de l'inflammation, ils commencent le traitement.

Inflammation des sinus: traitement. Options de traitement

Les méthodes de traitement de la pathologie sont prescrites en fonction de la forme de la maladie, en tenant compte de l'état général du patient, de son âge, de la présence d'autres maladies chroniques.

Dans tous les cas, la thérapie doit être complète.. Il comprend la pharmacothérapie et diverses procédures thérapeutiques.

Un bon effet thérapeutique est donné en lavant la cavité nasale. En plus des préparations pharmaceutiques prêtes à l'emploi, une solution saline est utilisée, qui est facile à préparer à la maison. Lors du rinçage, vous devez suivre les règles.

Chaque narine doit être rincée séparément, le liquide s'écoulant de l'autre narine. À la fin de la procédure, vous devez bien vous moucher pour libérer les voies nasales de la solution restante.

Comment traiter la sinusite en plus des médicaments? Les procédures physiothérapeutiques donnent un bon effet thérapeutique. Ceux-ci incluent l'électrophorèse, UFO, UHF.

Comment traiter les sinus avec des médicaments?

Avec un nez qui coule, la présence de pus dans les sinus, les groupes de médicaments suivants sont indiqués:

  • antibactérien - un antibiotique correctement sélectionné élimine les symptômes de la sinusite bactérienne et favorise une récupération rapide (amoxicilline, ampicilline, Isofra, Bioparox);
  • gouttes nasales - soulagent les poches, améliorent la respiration, éliminent la congestion (Otrivin, Nazol, Nazivin);
  • solutions de rinçage - libérez les voies nasales du mucus accumulé (Aqualor, Aquamaris);
  • médicaments anti-inflammatoires - éliminent l'enflure et la douleur, améliorent la respiration (Erispal, Sinupret);
  • mucolytiques - liquéfie le contenu purulent, accélère son excrétion (acétylcystéine);
  • agents immunomodulateurs - améliorent l'état général du corps, renforcent le système immunitaire.


Comment soulager la congestion avec la sinusite allergique? Pour le traitement, des antihistaminiques sont prescrits - Loratadin, Cetrin, Zyrtec.

Procédures

La méthode de rinçage du nez en milieu hospitalier est appelée «coucou». Ce nom inhabituel est dû au fait que pendant la procédure, le patient est invité à répéter les mots «coucou». Ceci afin d'empêcher le liquide de pénétrer dans le nasopharynx..

Pour la procédure, une aspiration sous vide avec un réservoir est utilisée. Le liquide entrant par la seringue lave le mucus accumulé, les particules de poussière et de saleté, les caillots sanguins des voies nasales.

De nombreux patients, en particulier les enfants, n'aiment pas la procédure, le coucou est contre-indiqué chez les patients souffrant d'épilepsie, de troubles mentaux, de troubles de la coagulation.

Il n'est pas administré aux enfants de moins de 5 ans. Le coucou n'est pas efficace pour une inflammation sévère des sinus.

Une autre méthode de nettoyage des sinus paranasaux est le cathéter Yamik. Il est également utilisé pour une légère inflammation. Après avoir retiré le contenu, le médicament est administré.

Ceux-ci peuvent être des agents antibactériens ou mucolytiques. Pour consolider le succès, cette procédure doit être passée 5 à 6 fois.

L'utilisation du cathéter Yamik est interdite en cas de déviation de la cloison nasale, de saignements de nez fréquents, d'épilepsie, ainsi qu'en cas de vieillesse. La procédure n'est pas contre-indiquée pour les enfants, mais avant son exécution, l'enfant aura besoin d'une préparation psychologique.

Traitement opératoire

Que faire si l'antibiothérapie et les autres traitements n'ont pas donné les résultats escomptés? En règle générale, ces patients nécessitent une intervention chirurgicale. L'opération est effectuée dans les cas suivants:

  • l'inflammation s'est transformée en une forme chronique, le patient a souffert de plus de trois cas de sinusite au cours de l'année;
  • le scanner a révélé un blocage des sinus;
  • une cure d'antibiotiques et d'autres médicaments et procédures physiologiques n'a pas fonctionné;
  • la maladie est compliquée par la présence d'une courbure de la cloison nasale;
  • il existe un risque élevé de complications de la maladie.

Pendant l'opération, le chirurgien enlève les tissus infectés et enflammés, les polypes du nez et des sinus.

Les processus inflammatoires peuvent être causés par la présence d'une formation bénigne - un kyste. Dans ce cas, un traitement chirurgical est également effectué..
[ads-pc-1] [ads-mob-1] Les avantages du traitement chirurgical sont grands: il libère une personne d'une maladie chronique. L'odorat du patient s'améliore, le problème d'essoufflement est éliminé.

Si l'opération est abandonnée, la thérapie se poursuit avec l'utilisation de médicaments et de procédures de physiothérapie..

Traitement avec des remèdes populaires

La médecine traditionnelle dispose d'un certain nombre de remèdes efficaces qui éliminent avec succès les principaux signes d'inflammation des sinus. Cependant, un tel traitement ne sera efficace que dans les stades initiaux non compliqués du développement de la maladie..

Voici des exemples des remèdes populaires les plus couramment utilisés:

Il n'est pas non plus recommandé de s'appuyer pleinement sur l'efficacité des remèdes populaires, ils ne peuvent être utilisés que comme méthode de traitement supplémentaire en thérapie complexe.

Quelles complications peut-il y avoir? Ce qui est dangereux?

Si elle n'est pas traitée, la sinusite aiguë deviendra inévitablement chronique. Dans ce cas, le patient doit constamment respirer par la bouche, ce qui augmente le risque de développer des maladies telles que l'amygdalite, la pharyngite, la trachéite, la bronchite. La bronchite, à son tour, peut conduire à l'asthme.

Très souvent, la sinusite est compliquée par une otite moyenne. La maladie s'accompagne de congestion et de douleur dans l'oreille et, dans les cas graves, de décharge de pus.

D'autres complications comprennent la conjonctivite, la névrite optique, la périostite orbitaire. La complication la plus dangereuse de la sinusite est la septicémie. Avec un système immunitaire affaibli, un foyer purulent peut se propager à d'autres organes internes.

Tout processus inflammatoire dans les sinus nécessite un diagnostic immédiat et un traitement rapide. C'est le seul moyen d'éliminer à temps les inflammations dangereuses pour la santé et d'améliorer la qualité de la vie humaine..

Traitement de l'inflammation des sinus

La sinusite aiguë est une inflammation des sinus. Selon la localisation de l'inflammation, il existe: sinusite maxillaire, ou sinusite, ethmoïdite, sinusite frontale, sphénoïdite. Les agents responsables de la maladie sont des virus ou des bactéries.

Inflammation des sinus: diagnostic et traitement

Selon la localisation, la sinusite est:

  • maxillaire;
  • ethmoïdite (inflammation de la membrane muqueuse des cellules du labyrinthe ethmoïde);
  • sinusite frontale (inflammation du sinus frontal);
  • sphénoïdite (inflammation du sinus sphénoïde)

Si le processus inflammatoire a tout affecté, il est diagnostiqué comme une pansinusite aiguë. Si l'inflammation a capturé la moitié de la tête (sinus frontal et maxillaire droit ou gauche), cette condition est appelée hémisinusite. Si plus d'un est enflammé, mais pas tous les sinus paranasaux, ce processus est appelé polysinusite (poly - du mot plusieurs).

Les causes et l'évolution de la maladie

Selon le facteur étiologique, la sinusite est divisée en virale et bactérienne, selon le facteur physiopathologique - purulent et catarrhale. Le plus souvent, la forme catarrhale correspond à la forme virale et la forme purulente correspond à la forme bactérienne.

Les facteurs environnementaux défavorables, la diminution de l'immunité, le stress, le surmenage, la nourriture monotone et maigre, ainsi que les caractéristiques individuelles du corps sont des facteurs courants provoquant l'apparition de la sinusite.

Les causes locales comprennent une violation des fonctions de ventilation et de drainage dans les sinus «paranasaux». Ils peuvent survenir avec des allergies de la membrane muqueuse, une véritable hypertrophie (hypertrophie) des cornets inférieurs, des troubles vasomoteurs de la neurovégétatique des cornets inférieurs, une hypertrophie congénitale des cornets moyens ou moyens (bulllose de conque), la présence de crêtes et d'épines sur la cloison nasale, des polypes des fosses nasales et des sinus paranasaux ainsi que la courbure de la cloison nasale.

Mais néanmoins, en cas de sinusite aiguë, le rôle principal est joué par l'infection, principalement coccique (streptocoque, staphylocoque, pneumocoque).

Lorsqu'un processus inflammatoire aigu se produit, les fonctions des glandes de la membrane muqueuse sont perturbées. Cela conduit à un manque de sécrétion ou à son accumulation excessive. La direction du flux d'air inhalé et expiré change, ce qui entraîne une violation des échanges gazeux, la fonction de l'épithélium cilié est inhibée. La violation de la ventilation provoque un gonflement de la membrane muqueuse, des fistules naturelles se ferment et une stagnation des sécrétions se produit, le métabolisme est perturbé.

Au début de la maladie, l'exsudat (fluide transpirant des vaisseaux sanguins au site de l'inflammation) est séreux, puis muco-séreux. Et avec l'ajout d'une infection bactérienne, il devient purulent, un grand nombre de leucocytes y sont présents. Dans le même temps, les vaisseaux sanguins sont dilatés, les capillaires sont excessivement perméables, la membrane muqueuse est œdémateuse.

Image clinique

Les symptômes de la sinusite aiguë comprennent une faiblesse, des maux de tête et un malaise. Une condition fébrile peut survenir, il y a des changements inflammatoires dans le test sanguin général. Les manifestations locales de l'inflammation sont de la plus grande importance dans le diagnostic de cette maladie..

Copains! Un traitement opportun et correct vous assurera un rétablissement rapide!

Toutes les formes sont caractérisées par:

  1. Difficulté à respirer par le nez. Elle peut être constante ou intermittente, unilatérale ou bilatérale, peut survenir en raison d'une obstruction (chevauchement de la lumière) des ouvertures nasales par un œdème.
  2. Décharge du nez. Ils sont permanents et temporaires, sur deux ou un côté. En raison d'un œdème de la membrane muqueuse de la cavité nasale ou d'une anastomose, l'écoulement peut être absent. Il y a souvent une fuite de sécrétion dans le nasopharynx.
  3. Maux de tête.

Avec une évolution sévère de la maladie, un gonflement des tissus mous du visage dans la projection des sinus maxillaires et frontaux est possible. Dans certains cas, une périostite survient (inflammation du périoste).

Diagnostique

Dans le diagnostic de la sinusite aiguë, une rhinoscopie (examen de la cavité nasale), une endoscopie de la cavité nasale, un examen aux rayons X et, si nécessaire, une ponction diagnostique du sinus maxillaire avec examen bactériologique du contenu lavé sont effectués. Si nécessaire, prescrire des études utilisant l'échographie pulsée, l'imagerie thermique, la tomodensitométrie (TDM) et l'imagerie par résonance magnétique (IRM). Il est impératif de réaliser le diagnostic différentiel de la sinusite aiguë et de la distinguer de la névralgie des première et deuxième branches du nerf trijumeau.

Traitement

Le traitement de l'inflammation des sinus vise à éliminer le foyer d'infection, les phénomènes du processus inflammatoire et à évacuer la décharge. De plus, il est nécessaire de restaurer les fonctions de ventilation et de drainage. Ceci est important du point de vue de la prévention des rechutes (répétitions) de cette maladie..

Habituellement, la maladie est traitée en ambulatoire. Avec la rhinosinusite catarrhale, un traitement antibactérien et anti-inflammatoire local est prescrit. Il est nécessaire d'effectuer la thérapie dite de «déchargement» (rinçage par la méthode de transfert de fluide, cathétérisme YAMIK, rinçage du nez le long du col, ponction du sinus maxillaire). La prescription de médicaments sécréto-moteurs (expectorants) et sécrétolytiques (fluidifiant le mucus visqueux) doit être utilisée avec prudence et selon les indications.

Sous une forme sévère, ainsi qu'en cas de suspicion de développement d'éventuelles complications de la sinusite aiguë (il s'agit le plus souvent d'une méningite rhinogène), en présence d'une pathologie sévère concomitante, et s'il est impossible d'effectuer des manipulations ORL spécialisées en ambulatoire, le patient est référé pour traiter la sinusite aiguë dans le service ORL de l'hôpital.

Avec la sinusite purulente, des médicaments antibactériens doivent être prescrits simultanément avec des anti-inflammatoires. Assurez-vous d'effectuer l'une des méthodes de lavage. Avec une évacuation difficile de l'écoulement mucopurulent du sinus maxillaire, et cela se produit lorsque la jonction maxillaire est bloquée, une ponction est effectuée. Parfois, il est effectué plusieurs fois, jusqu'à ce que l'on appelle «l'eau de lavage propre».

Inflammation des sinus: symptômes et traitement

Causes de l'inflammation des sinus

Des difficultés respiratoires et un nez qui coule sont des causes courantes de malaise. Considérez dans l'article comment traiter l'inflammation de la cavité nasale.

Rappelons un peu l'anatomie scolaire pour comprendre ce que sont les sinus paranasaux et quel rôle ils jouent dans le corps humain.

Six sinus paranasaux sont concentrés dans les os maxillaires du crâne facial:

  • Deux dans la mâchoire supérieure (maxillaire).
  • Un dans la partie frontale (frontale).
  • Un dans l'os ethmoïde. Appelé un labyrinthe.
  • Deux dans l'os sphénoïde (principal).

Ils sont recouverts d'une membrane muqueuse, remplis d'air et communiquent avec le nez par des passages spéciaux. Une personne inhale de l'air et des micro-organismes, et des particules de poussière pénètrent avec elle dans la cavité nasale. Dans le même temps, il est considéré comme la norme que 60% des microbes meurent et sont excrétés avec le mucus. Mais lorsqu'un processus inflammatoire se produit, la muqueuse des sinus gonfle en raison de l'afflux de sang et de lymphe et bloque complètement ou partiellement les voies naturelles. Ensuite, un gonflement apparaît, rendant la respiration difficile pour le patient. Et à la fin, la membrane muqueuse sécrète une sécrétion aqueuse ou purulente du nez, ce qui indique une inflammation..
À quoi servent les sinus accessoires du nez? Ils jouent un rôle important dans la vie humaine:

  • Améliorer le son vocal.
  • Sont un airbag antichoc dans les situations traumatiques.
  • Protéger les organes les plus sensibles (racines des dents et globes oculaires) de l'influence des courants d'air froid et de la surchauffe.

Sur la photo, vous pouvez clairement voir à quoi ressemble une inflammation des sinus. Une telle maladie n'est pas seulement de nature esthétique, mais complique également considérablement l'exécution d'une fonction de base, telle que la respiration. Nous négligeons l'apparence d'un nez qui coule ou d'une congestion, mais les sinus sont situés à côté de l'organe le plus important - le cerveau. Si vous avez de l'eau ou des sécrétions purulentes, vous devez contacter un thérapeute ou un oto-rhino-laryngologiste pour obtenir de l'aide.

La cause la plus courante et principale du processus inflammatoire est une infection virale. Les agents responsables peuvent être des rhinovirus, des adénovirus, ainsi qu'une infection bactérienne (staphylocoque, pneumocoque, streptocoque). Les bactéries arrêtent d'abord la muqueuse nasale, mais 90% d'entre elles vont directement aux sinus. Cela se produit lorsque vous éternuez, vous mouchez ou toussez, puis la pression du patient augmente à cause de cela et les virus passent dans les profondeurs. Ensuite, les bactéries se multiplient à un rythme plus élevé et une surinfection apparaît (une nouvelle maladie se superpose à la précédente). Dans ce cas, la sécrétion aqueuse se transforme en une sécrétion épaisse après 5-7 jours et la couleur vire au jaune-vert. Le patient ressent alors un soulagement, l'enflure disparaît, la respiration se normalise et l'odorat revient. Si un tel écoulement nasal dure environ une semaine, cela indique la nature virale de la maladie..

Il existe également une infection fongique, c'est une forme rare de la maladie, et elle concerne les personnes ayant une immunité affaiblie: infectées par le VIH, diabétiques, cancéreux et patients après transplantation d'organes.

Les autres causes d'inflammation des sinus comprennent:

  • Stress constant et surmenage physique.
  • Changement brusque de la température ambiante.
  • Diminution de la fonction de défense immunitaire du corps.
  • Plongée et baignade pendant la saison estivale des plages.
  • Alimentation pauvre et monotone (manque de vitamines).
  • Caractéristiques individuelles du nez.
  • Allergie à la flore printanière, aux poils d'animaux, à certains types de médicaments.
  • Polypes et végétations adénoïdes dans la cavité nasale.
  • Courbure du septum et présence d'épines et de crêtes dessus.
  • La conchobullose est une hypertrophie congénitale des cornets moyens.
  • Dent douloureuse dans la mâchoire supérieure du visage.
  • Blessures au nez (ecchymoses et fractures, opérations infructueuses). La douleur prédomine ici et il n'y a pas de décharge des sinus..

Symptômes et traitement de l'inflammation des sinus

Les maladies ORL les plus prédominantes comprennent la sinusite consécutive à une maladie virale non traitée. Cela représente une grande menace pour le corps, car les sinus effectuent le travail de protecteur du cerveau, les globes oculaires des circonstances externes négatives, réchauffent et hydratent l'air entrant pour assurer une respiration normale.
Avec le processus inflammatoire, un trouble visuel se produit, le timbre de la voix peut changer et l'état moral et psychologique du patient s'aggrave. Les ballonnements, la constipation et les flatulences sont des précurseurs courants de la sinusite. Les crises d'angoisse et les picotements aux extrémités des mains et des pieds sont fréquents.

Selon la suppuration des sinus, il existe quatre types de maladies..

Sinusite

L'une des formes les plus courantes de sinusite, elle survient chez les enfants et les adultes. Le sinus maxillaire gauche ou droit devient enflammé. Cette maladie s'aggrave pendant la saison froide et les symptômes accompagnant la sinusite sont similaires à ceux d'un rhume:

  • Augmentation de la température de 37,2 à 38 degrés.
  • Mal de tête sévère qui ne s'améliore pas avec les analgésiques.
  • La respiration est très difficile, le patient respire par la bouche, tandis que le timbre de la voix change, un ton nasal apparaît.
  • Écoulement épais jaune-vert ou brun du nez avec une odeur purulente spécifique désagréable.
  • Détérioration de l'odeur et du goût.
  • Frissons, léthargie, faiblesse générale.
  • Gonflement de la joue.
  • Douleur pressant sur le front, les yeux et les tempes.
  • Congestion de l'oreille, perte auditive partielle.
  • Avec de légers tapotements avec les doigts sur la protection du nez sur les os du visage, la douleur prévaut
.

La photo montre une inflammation des sinus maxillaires.

Sphénoïdite

Le virus envahit l'os sphénoïde, qui est situé profondément à la base du crâne et est concentré près des artères carotides, de l'hypophyse et des nerfs optiques. Comme tous les types de sinusite, la sphénoïdite résulte d'une infection virale, bactérienne ou fongique et se présente soit sous une forme aiguë, soit sous une forme chronique. Peut être unilatéral ou bilatéral.
Symptômes de l'évolution de la maladie:

  • Aucune décharge du nez, car elle coule à l'arrière de la gorge.
  • Mal de tête douloureux à l'arrière de la tête qui ne disparaît pas avec l'utilisation d'analgésiques.
  • Trouble de l'odorat, manque d'appétit.
  • Une sensation persistante de pus dans la bouche et une odeur désagréable.
  • Chaleur.
  • Intoxication générale du corps.
  • Une légère diminution de l'acuité visuelle, vision double périodique.

Dans la forme chronique, le patient se plaint uniquement d'un mal de tête et il n'y a pas d'effets secondaires. Par conséquent, tous les thérapeutes ne peuvent pas identifier immédiatement les symptômes de l'inflammation des sinus et prescrire le traitement approprié. Les complications de la sphénoïdite sont:

  • méningite;
  • abcès cérébral;
  • névrite optique.

Les cas mortels surviennent rarement.

  • L'acide ascorbique active le lien humorale de l'immunité
  • Taux d'admission -
    seulement 4 jours
  • Effet clinique prouvé
  • La formule unique de Citovir-3® comprend le chlorhydrate de bendazole (dibazol)

Frontit

Infection dans l'un des sinus frontaux, qui fait partie du crâne antérieur, et est situé à côté du globe oculaire et de la fosse crânienne antérieure. Le principal symptôme est la congestion nasale et la douleur douloureuse dans la région des sourcils. Elle est particulièrement aggravée lorsque la tête est inclinée vers le bas ou pendant le sommeil. Dans certains cas également, il est présent:

  • Légère montée en température.
  • Faiblesse et léthargie.
  • Gonflement et rougeur de la paupière supérieure.
  • Écoulement épais ou nul du nez.
  • Douleur dans les oreilles et les dents (dans la mâchoire supérieure).
  • En de rares occasions, la bouche est douloureuse.
  • Diminution de l'odorat et du goût.

Ethmoïdite

Inflammation du labyrinthe ethmoïde, situé profondément dans le crâne à la base du nez. La plupart des nouveau-nés et des enfants d'âge préscolaire en sont malades. Mais cette maladie survient également chez les adultes. Les principaux agents responsables sont la grippe, les ARVI, les bactéries staphylococciques et streptococciques. Les cas d'infection sont courants lorsque plusieurs agents du microbe existent. Les micro-organismes pathogènes sont rarement transmis par contact, mais principalement par le sang. Il existe également un certain nombre de facteurs à l'origine de l'ethmoïdite:

  • Structure congénitale du nasopharynx: passage nasal étroit et ouvertures compactes des cellules du labyrinthe.
  • Polypes et végétations adénoïdes.
  • Courbure du septum et autres blessures au nez (fracture).
  • Maladies ORL chroniques (rhinite, sinusite, pharyngite).
  • Réaction allergique.

En fonction du foyer de l'inflammation, l'ethmoïdite peut être du côté gauche, du côté droit et bilatéral.

Les symptômes sont similaires à la sinusite, mais plus prononcés:

  • Mal de tête de pression sévère dans l'orbite et à la base du nez, en particulier lorsque la tête se penche.
  • Augmentation instantanée de la température à des chiffres fébriles.
  • Intoxication générale du corps (faiblesse, manque d'appétit, mauvais sommeil, léthargie et incapacité). Elle ne quitte pas le patient même pendant la rémission..
  • Difficulté à respirer et congestion nasale.
  • La sécrétion est mucopurulente.
  • Destruction des os par des masses purulentes et leur invasion des yeux. Une rougeur et un gonflement des paupières supérieures et inférieures apparaissent. Le globe oculaire commence à s'écarter de sa position naturelle vers l'extérieur (le nom médical est exophtalmie).

Le symptôme de la sinusite est un écoulement nasal prolongé et prolongé, dans lequel la sécrétion est mise en évidence dans une couleur jaune-verte. N'essayez pas d'instiller vous-même des gouttes vasoconstricteurs. Ils ne font que mal, perturbant la motilité de la membrane muqueuse et altérant son approvisionnement en sang. Seul un oto-rhino-laryngologiste vous dira comment soulager l'inflammation des sinus.

Méthodes de traitement médicamenteux

Lors du diagnostic de la sinusite, le médecin examine visuellement le nez (rhinoscopie), fait une endoscopie et un examen aux rayons X. Il peut en outre envoyer le patient pour examen à l'aide de l'imagerie par résonance magnétique, des ultrasons pulsés ou de l'imagerie thermique. En outre, le patient passe une analyse générale de l'urine et du sang pour identifier une image complète d'un certain type de maladie.

Après toutes ces manipulations, l'oto-rhino-laryngologiste, ayant des antécédents de la maladie, prescrit un traitement antibactérien et antiviral local en ambulatoire:

  • L'utilisation d'antibiotiques pénicilline ou de macrolides sous forme de comprimés ou d'injections. La durée de leur traitement est de 7 à 10 jours..
  • Les antihistaminiques sont prescrits pour soulager le gonflement du nez et des voies naturelles.
  • Médicaments antipyrétiques et anti-inflammatoires.
  • Médicaments sécrétomoteurs (expectorants) et sécrétolytiques (fluidifiant le mucus visqueux).
  • Gouttes vasoconstricteurs utilisées pendant les quatre premiers jours.
  • Lavage nasal par fluide en mouvement selon la méthode de cathétérisme Pass ou Yamik.
  • Dans des cas particuliers, une ponction des sinus est prescrite. La ponction est effectuée pour éliminer le liquide purulent et débloquer la jonction maxillaire. Parfois, il est effectué plusieurs fois de suite, jusqu'à ce que de l'eau parfaitement claire coule..
  • Dans les formes sévères de sinusite, si une méningite est suspectée, le patient est admis au service ORL.
  • La maladie en cours ne peut pas être traitée efficacement sans immunomodulateurs. Le médecin prescrira certainement des médicaments pour améliorer et soutenir le système immunitaire.

Lorsque l'immunité est normale, elle aide à détruire les microorganismes pathogènes étrangers qui pénètrent dans le corps. Les cellules immunocompétentes combattent les virus et les bactéries, les agents pathogènes et produisent de nouveaux.

Le médicament immunostimulant domestique "Tsitovir-3" se recommande excellemment en médecine depuis plus de 10 ans, aidant les patients à être traités dans des formes sévères de maladies et renforçant le système immunitaire de l'organisme. La pratique a montré que de bons résultats sont obtenus par trois composants qui composent le «Cytovir-3»: le bendazole, l'alpha glutamyl-tryptophane, l'acide ascorbique. Des études ont montré les avantages de ce médicament par rapport aux autres immunomodulateurs; il combat les virus et les bactéries deux fois plus efficacement. Le patient, prenant des pilules dès le premier jour de la maladie, déjà le deuxième jour ressent un soulagement.

Il est incroyablement difficile de donner des médicaments solides aux jeunes enfants, et Cytomed a travaillé dur sur cette tâche. Elle a sorti le sirop sucré "Citovir-3" aux saveurs d'orange, de fraise et de canneberge.

Si vos sinus sont enflammés, seul un établissement médical vous dira comment traiter la sinusite.

Mesures préventives

Toute maladie est plus facile à prévenir qu'à guérir. Pour la sinusite, cela est d'une importance directe. Les principaux points de la prévention du processus inflammatoire:

  • Portez un pansement protecteur lors d'une épidémie d'infections virales. Essayez de rester moins dans les lieux publics où il y a beaucoup de monde.
  • Habillez-vous en fonction de la météo pour éviter l'hypothermie.
  • Gardez vos pieds au sec et au chaud.
  • Traitez les maladies infectieuses en temps opportun.
  • Essayez d'identifier l'allergène provoquant le gonflement de la muqueuse nasale.
  • Renforce le système immunitaire, en particulier à l'automne et au printemps.
  • Gardez votre maison propre et bien rangée, nettoyez à l'eau plus souvent et aérez la pièce.
  • Éliminez les végétations adénoïdes et les polypes en temps opportun.
  • Correction chirurgicale d'un septum nasal dévié.
  • Réorganisez vos dents tous les six mois.
  • Gardez la température optimale dans la maison - 18-20 degrés.
  • Mangez beaucoup de fruits et légumes pendant la saison froide. L'ail, les oignons et les agrumes sont particulièrement bénéfiques.

Dans notre article, nous avons essayé de donner des réponses aux questions: qu'est-ce que l'inflammation des sinus paranasaux, quels sont les types de maladie, les symptômes et le traitement. Afin de ne pas tomber malade, utilisez nos conseils sur la prévention de la maladie et prenez "Tsitovir-3" deux à trois fois par an.

Inflammation des sinus. Symptômes, traitement chez un adulte, un enfant avec des médicaments, des remèdes populaires

L'inflammation des sinus paranasaux est fréquente. Ses symptômes peuvent apparaître à tout âge et à tout moment de l'année. Vous devez les connaître afin de rechercher rapidement une aide médicale..

Causes de l'inflammation des sinus

L'inflammation des sinus paranasaux peut être causée par:

  • des infections virales, une sinusite, peuvent survenir dans le contexte d'infections virales respiratoires aiguës, d'herpès, d'inflammation des membranes du cerveau et de la moelle épinière, de la grippe;
  • infections bactériennes pouvant survenir dans le contexte d'une diminution de l'immunité, en raison de caries carieuses non traitées;
  • allergie;
  • blessure au nez;
  • saignement de la cavité nasale;
  • inhalation d'air sec et de fumée de tabac;
  • courbure de la cloison nasale.

Chez les enfants, il peut apparaître pour des raisons telles que:

  • maladies infectieuses;
  • végétations adénoïdes;
  • les polypes;
  • pénétration de corps étrangers dans la cavité nasale;
  • dentition.

Types de conditions pathologiques

En fonction de la localisation de l'inflammation des sinus, les types de maladie suivants sont distingués:

  • Sinusite. Avec ce cours de pathologie, l'inflammation commence dans le sinus maxillaire ou maxillaire..
  • Ethmoïdite. Un tel diagnostic est posé lorsque la muqueuse de l'os ethmoïde devient enflammée..
  • De face. Dans ce cas, le processus pathologique commence dans la zone des sinus frontaux..
  • Sphénoïdite. Cette pathologie est comprise comme une inflammation du sinus paranasal sphénoïde..

Lorsque l'inflammation se propage à tous les sinus du nez, une pansinusite aiguë est diagnostiquée. Lorsqu'une moitié de la tête est impliquée dans le processus pathologique, ils parlent d'hémisinusite. Avec cette évolution de la maladie, une inflammation peut être observée dans le sinus frontal et maxillaire droit ou gauche..

Si des changements pathologiques sont observés dans plusieurs sinus du nez, mais pas dans tous, dans ce cas, une polysinusite est diagnostiquée. Selon la forme de la maladie, la sinusite peut être aiguë ou chronique..

L'inflammation des sinus, dont les symptômes sont prononcés dans la période aiguë, avec un traitement opportun et adéquat, passe rapidement et ne provoque pas de complications. Dans la forme chronique de la maladie, ses signes sont flous et il est difficile à traiter.

Forme fongique de la maladie

Les infections fongiques des sinus sont couramment diagnostiquées. Habituellement, il est provoqué par des champignons du genre Mucor, Candida.

Souvent, cette forme de maladie se développe après une antibiothérapie prolongée, un long traitement avec des glucocorticoïdes locaux, elle est souvent diagnostiquée chez les patients atteints de diabète sucré et d'infection par le VIH..

La forme fongique a les mêmes caractéristiques distinctives que la maladie de nature bactérienne, il est donc problématique de faire un diagnostic par vous-même. Pour son traitement, des antimycotiques sont utilisés comme agents auxiliaires. La principale méthode de traitement est la chirurgie, au cours de laquelle les masses fongiques et les polypes sont retirés des sinus nasaux..

Maladie chronique

La forme chronique se caractérise par une longue évolution, elle peut apparaître chez les enfants et les adultes. Habituellement, les sinus maxillaires sont impliqués dans le processus pathologique, moins souvent la maladie affecte les sinus frontaux.

L'évolution chronique présente les symptômes suivants:

  • écoulement nasal aqueux, muqueux ou mixte;
  • violation de la respiration nasale;
  • toux;
  • douleur et mal de gorge causés par du mucus coulant à l'arrière de la gorge;
  • bourdonnements et congestion dans les oreilles;
  • difficulté à sentir;
  • maux de tête, qui sont le plus souvent localisés autour des yeux, du nez et du front.

Il arrive qu'en raison de la chronicité de la maladie, les polypes se développent et remplissent toute la cavité nasale. Habituellement, une telle évolution du processus pathologique est observée chez les personnes ayant une immunité affaiblie, ainsi que chez les patients présentant des problèmes de dents et de cavité buccale ou des caractéristiques anatomiques de l'emplacement de la bouche des sinus nasaux.

En outre, une inflammation aiguë peut se transformer en une forme chronique si elle n'est pas traitée à temps..

Avec cette évolution de la maladie, une ponction des sinus paranasaux est souvent nécessaire, dans laquelle un processus pathologique est observé. Il est également nécessaire d'élargir la bouche des canaux nasaux et d'excision de la zone muqueuse dans laquelle les modifications se sont produites. À partir des médicaments, le médecin peut prescrire des antibiotiques, des glucocorticoïdes, qui réduisent le gonflement de la membrane muqueuse et éliminent le mucus du nez.

Symptômes

L'inflammation des sinus (les symptômes peuvent être légèrement différents) a des signes communs pour toutes les formes de la maladie:

  • écoulement jaune et vert abondant et épais de la cavité nasale avec une odeur désagréable, parfois mélangée avec du pus et du sang;
  • maux de tête qui s'aggravent lorsque la tête est inclinée;
  • toux;
  • gonflement de la membrane muqueuse;
  • chaleur;
  • détérioration du bien-être général.

Avec la sinusite, en plus des symptômes généraux de la maladie, des symptômes supplémentaires apparaissent, tels que:

  • congestion nasale bilatérale;
  • déficience auditive;
  • changement de voix qui devient nasillard;
  • détérioration de l'odeur;
  • douleur dans la mâchoire supérieure.

La frontite est diagnostiquée moins souvent que la sinusite, elle se caractérise par les symptômes suivants:

  • gonflement et inconfort dans la région du nez et des yeux;
  • photophobie;
  • douleur au niveau des sourcils, du front, des yeux;
  • déplacement du globe oculaire;
  • trouble respiratoire.

Avec l'ethmoïdite, les symptômes suivants apparaissent également:

  • douleur à l'arête du nez;
  • rougeur des coins intérieurs des yeux;
  • gonflement des paupières;
  • violation de l'odorat;
  • insomnie et fatigue oculaire, observées sous la forme chronique de la maladie.

La sphénoïdite est souvent chronique et difficile à traiter.

En raison de son apparition, une personne peut être gênée par des signes tels que:

  • douleur dans la région occipitale et pariétale;
  • inconfort dans le nasopharynx;
  • affaiblissement de la vision;
  • diplopie;
  • écoulement nasal abondant.

Avec la sinusite de genèse allergique, une personne peut être dérangée par les symptômes suivants:

  • écoulement de mucus par le nez;
  • éternuements;
  • démangeaison;
  • impuissance;
  • maux de tête.

Quand voir un médecin?

Si des sensations douloureuses apparaissent, vous ne devez pas reporter la visite à l'hôpital, sinon la maladie peut entraîner des complications dangereuses. Vous devez en particulier consulter un médecin en cas d'écoulement de pus par le nez, de température élevée, de maux de tête inhabituels.

Lorsque l'inflammation est chez un nourrisson, les symptômes nécessitant une attention médicale immédiate peuvent être les suivants:

  • capriciosité;
  • pleurs constants;
  • violation de la respiration nasale;
  • trouble du sommeil;
  • refus de manger.

Diagnostique

Pour poser un diagnostic, le médecin est aidé en examinant le patient, en collectant l'anamnèse et en menant un certain nombre d'études:

  • un test sanguin, qui peut montrer une augmentation du nombre de leucocytes, en règle générale, la leucocytose est caractéristique du stade aigu de la maladie;
  • la tomodensitométrie, qui vous permet de bien évaluer l'état des sinus paranasaux, avec son aide, vous pouvez détecter les polypes, l'accumulation de liquide;
  • La radiographie, y compris avec l'utilisation d'agents de contraste, est généralement effectuée dans la période aiguë de la maladie, dans d'autres cas, la tomographie est considérée comme une méthode plus informative;
  • ponction du contenu des sinus paranasaux et son examen de laboratoire.

De plus, si nécessaire, il est possible de réaliser une imagerie par résonance magnétique. Pour évaluer l'efficacité du traitement, le médecin peut envoyer une échographie.

Complications de l'inflammation des sinus

L'inflammation des sinus paranasaux, soumise à un traitement intempestif ou incorrect (uniquement sur la base de symptômes externes), entraînera une maladie chronique des sinus et, éventuellement, entraînera un certain nombre de complications dangereuses, telles que:

  • gonflement et inflammation des paupières;
  • phlegmon de l'orbite;
  • inflammation du nerf optique et du périoste des os du crâne;
  • perte totale ou partielle de la vision;
  • inflammation thrombotique du corps caverneux, dans laquelle, selon les statistiques, un patient sur trois meurt;
  • ostéomyélite (inflammation purulente de la moelle osseuse qui se propage aux os et au périoste);
  • une diminution de l'amplitude des mouvements du cou en raison de lésions du système nerveux;
  • gonflement et abcès du cerveau;
  • inflammation des méninges, de l'oreille et de la conjonctive;
  • trouble respiratoire;
  • état septique;
  • changer le timbre de la voix.

La respiration nasale étant perturbée chez un patient atteint de sinusite, il développe souvent des maladies des organes ORL et du système bronchopulmonaire, notamment:

  • angine;
  • l'asthme bronchique;
  • pharyngite;
  • inflammation de la trachée et des bronches;
  • pneumonie.

Avec l'inflammation chronique des sinus paranasaux, se développe une privation d'oxygène, dont souffrent tous les organes, mais surtout le tissu cérébral, à cause duquel les symptômes suivants apparaissent:

  • l'efficacité diminue;
  • la mémoire est affaiblie;
  • la concentration de l'attention et de la pensée est altérée.

Beaucoup de ces pathologies réduisent non seulement considérablement la qualité de vie d'une personne, mais peuvent également provoquer sa mort..

Plusieurs facteurs augmentent la probabilité de complications, notamment:

  • affaiblissement de l'immunité;
  • pathologie des os de la base du crâne;
  • résistance des microorganismes aux antibiotiques et antimycotiques, leur virulence accrue.

Règles générales de thérapie

Si des signes d'inflammation apparaissent, les recommandations suivantes doivent être suivies:

  • Le traitement de la maladie doit être débuté le plus tôt possible, ce qui évitera la transition de la maladie vers une forme chronique, le développement de complications.
  • Le médecin doit sélectionner le schéma thérapeutique pour chaque patient individuellement, en fonction de la gravité du processus pathologique, de l'âge du patient, s'il présente des contre-indications au début du traitement et de sa tolérance.
  • Si la maladie est causée par des bactéries, des antibiotiques sont prescrits.
  • Si la maladie est provoquée par des champignons, des antimycotiques sont recommandés.
  • Les analgésiques et antipyrétiques peuvent être utilisés pour améliorer le bien-être du patient..
  • Si la température corporelle est normale, vous pouvez faire une inhalation de vapeur.

Médicament

Avec une inflammation des sinus, le traitement doit être complet..

Pour les enfants

Pour le traitement des enfants, les groupes de médicaments suivants peuvent être utilisés:

  • antibiotiques et antiseptiques;
  • Les AINS;
  • antipyrétiques et analgésiques;
  • médicaments vasoconstricteurs;
  • lavages nasaux.

Pour adultes

Pour le traitement des adultes, les mêmes remèdes peuvent être utilisés que pour les enfants. Seule la forme de libération et les changements de dosage. Étant donné que les jeunes enfants ne peuvent pas avaler les comprimés et les gélules, ils sont des médicaments recommandés sous forme de suspensions et de sirops..

Utilisation d'antibiotiques

Si l'inflammation des sinus est causée par des bactéries, des antibiotiques doivent être prescrits. De nature virale, ils sont inutiles et si le processus pathologique est causé par des champignons, une antibiothérapie aggravera l'évolution de la maladie.

S'il était possible d'identifier l'agent causal de la maladie et de déterminer sa sensibilité aux agents antimicrobiens, un médicament spécifique est prescrit.

Lorsqu'il n'est pas possible de connaître la sensibilité aux antibiotiques, des médicaments à large spectre d'action sont prescrits.

Les symptômes de l'inflammation des sinus sont traités avec des antibiotiques

Des pénicillines sont prescrites, telles que l'amoxicilline, Flemoxin Solutab, Augmentin, Amoxiclav. Ces médicaments sont disponibles dans le commerce sous forme de comprimés conventionnels et solubles, granulés pour la préparation de suspensions. Vous devez les emmener à l'intérieur. Ils n'ont pas de limite d'âge et à une dose appropriée peuvent être utilisés pour traiter les enfants dès la naissance.

Au lieu des pénicillines, des céphalosporines telles que Cefazolin, Suprax, Zinnat peuvent être prescrites. Les préparations de ce groupe se trouvent non seulement sous forme de comprimés et de suspensions, mais également sous forme de poudres à partir desquelles une solution injectable est préparée. En injections, la céfazoline peut être administrée dès la naissance. En suspension, les céphalosporines sont contre-indiquées chez l'enfant de moins de six mois.

En cas d'intolérance aux pénicillines et aux céphalosporines, les macrolides sont recommandés. Ce groupe comprend les médicaments à base d'azithromycine, qui sont utilisés en pédiatrie sous forme de formes posologiques orales. Pour les adultes, ils peuvent être administrés en injections..

Leurs principaux avantages par rapport aux pénicillines et aux céphalosporines sont une fois par jour et un traitement de courte durée, qui ne dure que 3 à 5 jours (le traitement par antibiotiques de la pénicilline et des céphalosporines doit être d'au moins 1 semaine).

En plus des formes orales et injectables, des antibiotiques sous forme de sprays nasaux, tels que Isofra, Polydexa, peuvent être utilisés dans le traitement de l'inflammation des sinus. Le premier médicament n'a pas de limite d'âge, le second est contre-indiqué chez les enfants de moins de 2,5 ans.
Antiseptiques

En cas d'inflammation des sinus paranasaux, les médecins prescrivent souvent un rinçage avec une solution antiseptique. Pour qu'ils fonctionnent mieux, avant la procédure, vous devez goutter ou vaporiser dans le nez des vasoconstricteurs et nettoyer les voies nasales du mucus.

Le lavage doit être effectué 1 ou 2 fois par jour, en utilisant les médicaments suivants:

NomCaractéristique
MiramistinLe médicament est produit en solution. Les champignons, les bactéries et les virus sont sensibles aux antiseptiques. La seule contre-indication à son utilisation est l'intolérance individuelle à la composition du médicament.
FuracilineLes bactéries Gram-positives et Gram-négatives sont sensibles à la furaciline. Le médicament peut déjà être sous la forme d'une solution prête à l'emploi ou de comprimés. Ce dernier doit être dissous dans de l'eau chaude puis refroidi à température ambiante. Le cours de la thérapie pour eux peut varier de 5 à 10 procédures.

Médicaments anti-inflammatoires

Votre médecin peut vous prescrire des anti-inflammatoires pour vous aider à vous sentir mieux. Ils arrêtent l'inflammation et la douleur. Ce groupe comprend les médicaments contenant du nimésulide comme composant principal. En vente, ils appartiennent à différents noms commerciaux Nimika, Nise, Nimesil.

Ils peuvent être produits en comprimés réguliers et linguales, en poudre pour suspension. Vous devez les boire à l'intérieur, pour les adultes, la posologie est de 100 mg deux fois par jour. Le traitement avec eux ne doit pas dépasser 5 jours, sinon le risque d'effets indésirables augmente.
Antipyrétiques et analgésiques

L'inflammation des sinus (les symptômes d'une évolution sévère de la maladie peuvent se manifester par une augmentation de la température et un syndrome douloureux) sous une forme compliquée permet une thérapie complexe avec l'utilisation de médicaments antipyrétiques et d'analgésiques. Pour normaliser une forte fièvre et soulager la douleur, des médicaments à base d'ibuprofène et de paracétamol peuvent être utilisés.

Pour les enfants, ces médicaments sont disponibles en sirops et suspensions pour administration orale ou en suppositoires insérés dans l'anus. Pour les adultes, ces médicaments sont disponibles sous forme de comprimés, y compris solubles ou de gélules à prendre par voie orale..

Recommandations pour l'utilisation de gouttes

Pour le traitement de l'inflammation des sinus nasaux, des gouttes vasoconstricteurs sont utilisées, qui comprennent des adrénomimétiques. Ces médicaments stimulent les récepteurs α-2-adrénergiques, ce qui provoque un vasospasme de la muqueuse nasale, diminue la quantité d'exsudat, l'œdème disparaît et l'inflammation disparaît.

Il existe les groupes d'agents vasoconstricteurs suivants:

  • Préparations à base de naphazoline, commercialisées sous les noms commerciaux Naphtizin et Sanorin. Vous devez les égoutter toutes les 3-4 heures, car ces médicaments ont un effet court.
  • Médicaments contenant de la xylométazoline comme composant principal. Ce sont des moyens tels que Tizin, Dlyanos. L'action d'eux dure jusqu'à 8 heures, ce qui leur permet de s'égoutter trois fois par jour.
  • Médicaments à base d'oxymétazoline (Nazol, Nazivin). Ils se distinguent par une action à long terme. Leur effet dure jusqu'à 12 heures, ce qui leur permet de s'égoutter deux fois par jour.

Tous ces médicaments ne doivent pas être utilisés pendant plus de 5 jours, car ils peuvent provoquer une atrophie muqueuse et une congestion nasale permanente..

Produits de lavage

Les agents de rinçage contiennent de l'eau de mer, qui maintient la muqueuse nasale dans un état physiologique. Il liquéfie le mucus et normalise sa production par les cellules caliciformes, localisées sur la muqueuse nasale..

Les préparations à base de celui-ci éliminent les micro-organismes pathogènes, les allergènes et la poussière des voies nasales. Les minéraux contenus dans l'eau de mer arrêtent le processus inflammatoire local, améliorent la fonction de l'épithélium cilié.

Les médicaments d'eau de mer suivants peuvent être utilisés pour rincer la cavité nasale:

  • Aqua Maris;
  • Marimer;

Aqualor Baby pour lavage nasal

  • Aqua Lor.
  • Procédures

    La procédure "coucou" est réalisée à l'hôpital. Il tire son nom du fait que le patient dit «peek-a-boo» pendant cela, cela évite que du liquide ne pénètre dans le nasopharynx. La procédure est indolore et a un bon effet thérapeutique, mais pas pour les formes sévères de la maladie. De plus, il présente un certain nombre de contre-indications..

    Il est interdit aux enfants de moins de 5 ans, ainsi qu'en présence de problèmes de santé tels que:

    • épilepsie;
    • problèmes de coagulation sanguine;
    • maladie mentale;
    • allergie aux solutions antiseptiques administrées.

    Pendant la procédure, le liquide qui pénètre dans les sinus nasaux avec une seringue en élimine les micro-organismes pathogènes, les allergènes, le mucus, le pus et les caillots sanguins..

    Après cela, il y a des signes de la maladie tels que:

    • congestion nasale;
    • gonflement de la membrane muqueuse;
    • nez qui coule;
    • pus dans les sinus paranasaux.

    Traitement opératoire

    Lorsque le traitement conservateur échoue, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

    En règle générale, une intervention chirurgicale est nécessaire dans les cas suivants:

    • la maladie est devenue chronique, surtout s'il y a eu plus de 3 cas d'exacerbation par an;
    • une inflammation s'est produite dans le contexte de la courbure de la cloison nasale;
    • il y a une forte probabilité de complications.

    Lors d'une intervention chirurgicale, les tissus dans lesquels des modifications pathologiques se sont produites, ainsi que les kystes, les polypes situés dans la cavité nasale elle-même et les sinus paranasaux peuvent être enlevés.

    L'opération vous permet de vous débarrasser de l'inflammation chronique, normalise la respiration, améliore l'odorat.

    Récemment, un traitement chirurgical a été réalisé sans ponction des sinus maxillaires à l'aide d'un cathéter yamik. La procédure est réalisée sous anesthésie, elle ne provoque donc pas de douleur. Un cathéter souple est inséré dans le nez et de l'air est injecté avec un ballon, et le pus et le mucus sont éliminés avec une seringue.

    La procédure ne peut pas être effectuée pour les enfants de moins de 5 ans, les personnes du groupe d'âge plus avancé, ainsi qu'en présence des maladies suivantes:

    • polypose nasale, car le polype au cours de la procédure peut se détacher et entraîner des lésions de la membrane muqueuse;
    • épilepsie;
    • courbure de la cloison nasale;
    • angiite chronique
    • saignements fréquents de la cavité nasale.

    Traitement avec des remèdes populaires

    L'inflammation des sinus (les symptômes au stade initial peuvent être légers) peut être traitée avec des remèdes populaires.

    En tant que fonds supplémentaires, ou de base pour un stade bénin de la maladie, après avoir consulté un médecin, vous pouvez utiliser la médecine traditionnelle:

    • Ajoutez 3 cuillères à café dans 0,5 l de Cahors. jus d'aloès et miel, alors tout doit être mélangé jusqu'à une consistance homogène. Mettez le mélange résultant dans un endroit sombre et chaud pendant 10 jours. Après ce temps, buvez-le pendant 2 c. 3 fois par jour. Vous devez prendre le mélange quel que soit le repas. Avec cet outil, vous pouvez augmenter la résistance du corps aux maladies infectieuses..
    • Vous pouvez arrêter l'inflammation et soulager les poches si vous instillez de l'huile d'argousier jusqu'à 8 fois par jour. Ses composants constitutifs ont un effet antiseptique. L'huile de rose musquée peut être utilisée à la place..
    • L'huile de moutarde contient des phytostérols, des phytoncides, des chlorophylles, de la sinegrine, qui ont un effet antimicrobien. C'est pourquoi il leur est conseillé de lubrifier leur nez tous les jours de l'extérieur en cas d'inflammation des sinus..
    • Avec la sinusite, vous pouvez respirer la vapeur qui provient des pommes de terre bouillies dans leur peau. À terme, la procédure devrait durer 20 minutes. Après cela, vous devez nettoyer le nez du mucus et vous coucher en vous couvrant le visage avec une serviette..
    • Il est recommandé de réchauffer la zone des sinus maxillaires avec un œuf dur. Au lieu de cela, vous pouvez utiliser du sel de mer ou du sable chauffé, qui doit être placé dans un sac de chiffon.
    • Hachez quelques gousses d'ail et respirez dessus pendant quelques minutes.
    • Une pastille peut être appliquée sur les sinus. Pour le préparer, vous devez mélanger du miel avec de la farine de seigle..
    • Le jus de radis noir peut être instillé dans le nez. Pour l'obtenir, vous devez couper la pointe de la plante-racine, retirer un peu de pulpe et remplir le vide résultant avec du miel. Le jus obtenu doit être instillé jusqu'à 8 fois par jour..

    Si des symptômes d'inflammation des sinus apparaissent, consultez un médecin dès que possible. Sinon, vous pouvez démarrer le processus pathologique.

    Articles À Propos Pharyngite