Principal Expectorations

Inflammation des voies respiratoires

Les mois d'automne-hiver sont riches en infections virales et bactériennes des voies respiratoires, à cet égard, on peut dire que l'inflammation des voies respiratoires est de nature saisonnière et son pic se produit pendant la saison la plus froide. Au cours de l'année, selon les statistiques, un habitant sur quatre de la Terre est confronté à une inflammation des voies respiratoires supérieures ou inférieures. Ces affections comprennent les maladies suivantes:

  • angine,
  • rhinite,
  • sinusite,
  • pharyngite,
  • laryngite,
  • sinusite,
  • ARI,
  • trachéite, etc. [1]

Les principales causes de l'inflammation des voies respiratoires

  1. L'entrée de virus dans le corps humain, en règle générale, par des gouttelettes domestiques ou en suspension dans l'air (rougeole, adénovirus, grippe, rotavirus et bien d'autres).
  2. La nature bactérienne du développement du processus inflammatoire dans les voies respiratoires (les bactéries suivantes peuvent le provoquer: pneumocoques, microbactéries, staphylocoques, mycoplasmes, etc.).
  3. Maladies d'étiologie fongique, elle peut être causée par le candida, les actinomycètes, le champignon aspergillus fumigatus, ce qui conduit à une maladie telle que la pseudotuberculose. [2]

Presque tous ces micro-organismes peuvent être asymptomatiques dans le corps humain jusqu'à ce que le système immunitaire soit affaibli ou jusqu'à des situations de stress sévère. Une diminution de l'immunité déclenche un processus inflammatoire dans les tissus et les muqueuses des voies respiratoires et une personne tombe malade.

Après tout, la membrane muqueuse des voies respiratoires supérieures sert en quelque sorte de barrière pour protéger le système respiratoire.

Les adultes et les enfants sont sujets à une inflammation des voies respiratoires supérieures. Mais il existe des catégories particulières de citoyens qui peuvent être attribuées au groupe à risque pour l'incidence d'une telle maladie:

  • enfants de moins de 5 ans;
  • les personnes âgées de plus de 65 ans;
  • Les patients infectés par le VIH;
  • les personnes travaillant dans des conditions de froid extrême;
  • les personnes atteintes de maladies chroniques du système respiratoire;
  • les citoyens qui abusent de l'alcool et du tabac.

Symptômes d'inflammation des voies respiratoires

Les symptômes des maladies des voies respiratoires sont très similaires, mais il y en a les principaux auxquels vous devez faire attention en premier: l'essoufflement et la toux. [3]

Une toux est un réflexe, une réaction protectrice du corps, avec un processus inflammatoire dans les bronches, le larynx et la trachée, le mucus avec des micro-organismes pathogènes est lié. Avec les infections respiratoires, la toux peut être productive (humide) et non productive (sèche). Ainsi, par exemple, avec la laryngite ou la pleurésie, la toux sera sèche et avec la pneumonie, le patient sera confronté à une toux grasse. [4]

Il est important de noter que grâce aux examens microbiologiques des expectorations, le médecin peut diagnostiquer avec précision une maladie particulière et prescrire un traitement adéquat.Par conséquent, si des symptômes d'inflammation des voies respiratoires sont détectés, ne pas s'automédiquer, mais consulter un spécialiste..

L'inflammation des voies respiratoires peut être divisée en aiguë et chronique.

Les principaux symptômes de l'inflammation aiguë des voies respiratoires comprennent:

  • augmentation de la température corporelle;
  • la faiblesse;
  • douleur musculaire;
  • diminution de l'appétit;
  • nausées Vomissements;
  • trouble du sommeil.

Les maladies inflammatoires aiguës des voies respiratoires supérieures sont caractérisées par des symptômes catarrhales (toux, écoulement nasal, gonflement des muqueuses des voies respiratoires), mais elles dépendent de la lésion primaire de l'un ou l'autre organe des voies respiratoires supérieures. [5]

L'inflammation chronique des voies respiratoires est caractéristique de la BPCO (bronchopneumopathie chronique obstructive), de la bronchite chronique, de l'asthme bronchique, de l'allergie respiratoire, de l'hypertension pulmonaire. [6]

Prévention de l'inflammation aiguë et chronique des voies respiratoires:

  1. Mode de vie sain.
  2. Exercice régulier.
  3. Durcissement.
  4. Rejet des mauvaises habitudes.
  5. Respect du régime de température, éviter l'hypothermie. [7]

Maladies des voies respiratoires - symptômes, prévention, traitement

En hiver, avec l'arrivée du froid, de nombreuses personnes souffrent du rhume «aux pieds», ignorant le traitement opportun. Les maladies des voies respiratoires sont la conséquence d'affections respiratoires aiguës non traitées, de la négligence du repos au lit.

Cette attitude entraîne souvent de graves problèmes respiratoires. Souvent, en l'absence du traitement nécessaire, une infection virale "se lie" d'amitié avec la flore bactérienne, et ce tandem constitue déjà une menace importante, il peut fondamentalement ébranler les fondements de la santé humaine.

Si vous sautez l'apparition d'un nez qui coule, cette négligence contribuera à la pénétration de bactéries dans le nez, le pharynx, puis de plus en plus bas (larynx, trachée, bronches).

En conséquence, toute une dispersion de maladies respiratoires devient «disponible» pour une personne: trachéite, bronchite et bien d'autres.

En outre, la chaîne est similaire, la bronchite non traitée, permet à la flore microbienne de continuer à descendre, ce qui peut entraîner des lésions du tissu pulmonaire et la survenue d'une pneumonie.

Lorsqu'une personne est souvent atteinte de grippe, de rhume, son immunité dépense beaucoup d'énergie dans la lutte contre ces maladies..

Cette circonstance augmente considérablement les chances de la flore microbienne de rejoindre rapidement la maladie sous-jacente. Cela est particulièrement vrai pour les personnes âgées, les fumeurs, les travailleurs des industries dangereuses.

Symptômes des voies respiratoires

Voyons maintenant plus en détail la plus «populaire» de ces maladies..

Commençons par la trachéite, une lésion de la muqueuse trachéale, un organe tubulaire qui relie le larynx aux bronches. La rapidité du traitement est particulièrement importante ici, car le temps perdu permettra à la maladie de descendre de la trachée aux bronches à une vitesse fulgurante, parfois en une journée, puis le chemin vers les poumons est ouvert..

Une toux extrêmement forte qui ne disparaît pas même sous l'influence de médicaments, le réchauffement des fluides est un signe caractéristique de la trachéite. La force de la toux augmente surtout le matin, la nuit, provoquant une crise à chaque respiration. Tout cela s'accompagne de douleurs dans la gorge..

Lorsque l'infection éclate toujours de la trachée dans les bronches, il y a une inflammation, c'est-à-dire une bronchite. Pour cette maladie, similaire à la trachéite, le symptôme clé est la présence d'une toux. Cependant, sa structure est légèrement différente. Au début de la maladie, il est sec, puis, lorsqu'il y a des expectorations, il devient humide.

La conséquence d'un traitement inopportun est le débordement de la phase aiguë de la maladie dans la phase chronique, qui se caractérise par une fatigue corporelle élevée, une toux humide.

Enfin, lorsque l'infection atteint les poumons et les infecte, provoquant une inflammation, la pneumonie de la maladie apparaît dans «toute sa splendeur». Ses symptômes sont déjà plus étendus: essoufflement, relevés de température élevée (jusqu'à 40,5), douleur thoracique lors de l'inhalation, ce ne sont que les principaux signes.

De plus, des douleurs musculaires, des frissons, une transpiration abondante, divers types de maux de tête et une faiblesse du corps sont possibles. Naturellement, les signes énumérés sont un signal clair pour demander de l'aide..

Prévention des maladies des voies respiratoires

Le processus thérapeutique sera beaucoup plus efficace avec une approche intégrée. Il faut activer les défenses, renforcer le système immunitaire. Le traitement des voies respiratoires implique l'utilisation d'une large gamme de physiothérapie: inhalation de vapeur, ultrasons, thérapie magnétique, massage avec des tasses.

Le repos au lit est obligatoire, et catégoriquement. De manière globale, en association avec un traitement médicamenteux symptomatique, les phytopréparations peuvent être utilisées pour le traitement, bien sûr, après accord avec le médecin. En fonction de la gravité de la maladie, la durée du cours d'admission varie, mais il est recommandé de ne pas dépasser deux semaines.

Afin d'éviter la répétition de tels problèmes avec le système respiratoire, vous devez toujours vous rappeler de la prévention des maladies respiratoires..

Toute la polyvalence du concept de mode de vie sain doit être soutenue: il est nécessaire d'utiliser raisonnablement toutes les méthodes de durcissement du corps, de nager, de faire des exercices de respiration, de se faire des amis avec de l'air frais et souvent de ventiler la pièce. Surveillez attentivement votre apport nutritionnel pour maintenir une alimentation équilibrée.

Il existe un certain nombre d'exigences préventives, et elles ne sont pas moins importantes: maintenir un équilibre entre le travail et le repos, un bon sommeil, le maintien de la santé du nasopharynx, cependant, ainsi que de l'ensemble du corps..

Le respect des recommandations ci-dessus contribuera à maintenir la santé du corps dans son ensemble et des voies respiratoires en particulier à un niveau élevé.

Méthodes traditionnelles de traitement

  • Ajoutez 4 ml de teinture d'alcool de propolis, une cuillère à soupe de miel naturel dans une casserole où l'eau bout. Ensuite, nous attendons que le liquide refroidisse à une température acceptable. Nous procédons à une inhalation pendant cinq minutes, avec précaution, sans brûlure. La toute première procédure peut considérablement faciliter le processus respiratoire, la toux s'affaiblira. Le nombre de procédures recommandé est de quatre. Une fois terminé, vous ne devriez pas beaucoup parler, sortir dans la rue. Cette recette a certaines contre-indications: inappropriée pour la pneumonie, températures élevées (plus de 37,5), lorsque la pression artérielle d'une personne est trop élevée, maladie cardiaque.
  • L'oignon finement râpé est mélangé avec du miel dans un rapport de 3 à 1, laissant le mélange mijoter pendant plusieurs heures. L'horaire recommandé pour prendre toutes les quelques heures, une cuillère à café, entre les repas. Une autre option est possible: faites bouillir l'oignon râpé avec un verre de lait bouillant, laissez-le infuser pendant quelques heures, ajoutez une cuillère à soupe de miel. Prendre après les repas 3 cuillères à soupe d'infusion.
  • Broyer les bananes avec un mixeur, diluer 1/3 avec de l'eau bouillante, ajouter une cuillerée de miel. A consommer à jeun, trois fois dans un demi-verre.
  • Les composants suivants sont nécessaires: bourgeons de pin (1 partie), racine de violette (2 parties), mousse d'Islande (4 parties). Nous mélangons tout, nous brassons une cuillère à soupe de la collection résultante dans 200 ml, insistons pendant la nuit, puis filtrons. Boire chaud, 1/2 tasse, deux fois par jour, avec l'ajout d'une cuillère à café de miel.
  • Mélangez 2 gouttes d'huiles de menthe poivrée, d'arbre à thé et de bois de cèdre. Nous diluons cette composition dans deux cuillères à café d'huile végétale. Nous nous frottons dans les zones à problèmes: poitrine, gorge.
  • Deux cuillères à soupe de réglisse nue sont mélangées avec 3 cuillères à café de l'une des herbes énumérées ci-dessous (thym, tilleul, plantain, origan, calendula). Une cuillère à café de la collection est brassée en ajoutant un peu de miel. Il est permis de boire jusqu'à 4 tasses par jour, chaque brassage à nouveau, chaud.
  • Mélanger les fleurs de camomille avec la racine de calamus à parts égales. Une cuillère à soupe du mélange est brassée avec 200 ml. Faites bouillir pendant dix minutes sous le couvercle, puis insistez pendant une heure. Vous pouvez rincer, faire des inhalations pendant 5 minutes, à la fin ne pas manger ni parler.
  • Maintenant, je vais décrire les exercices de massage. Avec un oreiller sous la poitrine, allongez-vous face contre terre sur le lit. La personne qui vous masse doit frotter vigoureusement votre dos du bout des doigts jusqu'à ce que la peau soit légèrement rouge. La phase suivante du massage consiste à masser le dos avec les poings, en effectuant des mouvements de rotation de la colonne vertébrale vers les côtes. Ensuite, continuez à tapoter avec les côtes des paumes: du bas du dos aux omoplates. La durée de toute la procédure est d'un quart d'heure, après l'avoir terminée pendant une heure, vous devez vous allonger, enveloppé dans une couverture chaude. Nombre possible de procédures requises 4-5. Il existe une limitation sous la forme d'une température élevée.
  • On lave les pommes de terre, on fait cuire dans la peau, on mnem, on ajoute une cuillerée d'huile végétale. Nous mélangeons soigneusement, déposons la masse de pommes de terre sur un chiffon, l'appliquons sur la poitrine et l'enveloppons avec du polyéthylène et une écharpe en laine. Nous nous couchons avec une telle compresse. Le matin, nous enlevons, lavons la peau à l'eau tiède. Après 3-4 procédures, il devrait se sentir beaucoup mieux.

En conclusion, je voudrais noter que les maladies respiratoires représentent une menace colossale pour la santé humaine et, sans traitement rapide, peuvent nuire considérablement au fonctionnement du système respiratoire..

Comment traiter les maladies respiratoires

Publication: 20 octobre 2018

De tous les systèmes de notre corps, c'est le système respiratoire qui est le plus sensible aux maladies infectieuses. La raison en est la pénétration directe de virus à travers les voies respiratoires lors de l'inhalation. On peut sans équivoque classer les maladies respiratoires comme l'une des maladies infectieuses les plus répandues et les plus répandues qui affectent à la fois les adultes et, en particulier, les enfants du 21e siècle. L'infection, en règle générale, se produit par des gouttelettes en suspension dans l'air, à la suite desquelles l'infection s'installe dans le système respiratoire. Par conséquent, l'incidence maximale se produit pendant la période automne-hiver, lorsque dans le bureau, l'école ou le jardin en contact étroit les uns avec les autres, le risque d'infection augmente plusieurs fois.

Quelles sont les maladies des voies respiratoires

Classiquement, toutes les maladies des voies respiratoires peuvent être divisées en infections des sections supérieures ou inférieures. Le premier comprend les maladies qui affectent les organes dits ORL (c'est-à-dire l'oreille, nous et la gorge). Les plus courants d'entre eux sont: la pharyngite, la laryngite, l'otite et la sinusite, diverses inflammations du pharynx, ainsi que des manifestations du rhume comme un écoulement nasal fréquent chez un enfant ou un adulte, etc. Les maladies les plus courantes des voies respiratoires inférieures comprennent les processus inflammatoires dans les poumons et la bronchite. De plus, certaines de ces maladies peuvent affecter à la fois les voies respiratoires supérieures et les voies respiratoires inférieures.

Médicaments prescrits

À ce jour, grâce aux efforts des pharmaciens nationaux et étrangers, de nombreux médicaments ont été développés afin de stopper les symptômes de toute maladie respiratoire. Dans tous les cas, les antibiotiques ne sont pas utilisés pour les maladies respiratoires. Dans le traitement, expectorant et antihistaminique, l'inhalation est efficace; assurez-vous de boire beaucoup de liquides, de ventiler et d'humidifier les locaux. En présence d'une température supérieure à 38 ° C, un antipyrétique est utilisé.

Il est important de ne pas manquer les premiers symptômes des maladies des voies respiratoires supérieures et de commencer un traitement immédiat. Dans un cas avancé, la maladie peut entraîner à la fois des maladies pulmonaires inflammatoires nécessitant une hospitalisation et des conditions de réanimation du patient. Dans la laryngite aiguë chez les enfants, des inhalations avec des médicaments hormonaux sont prescrites pour prévenir le laryngospasme.

Les maladies du système respiratoire supérieur sont également dangereuses car, si les bactéries rejoignent le virus, elles peuvent se transformer en maladies plus graves des voies respiratoires inférieures, qui diffèrent par leur évolution et leur traitement spécifiques..

Bronchite et pneumonie

Les maladies les plus graves affectant les voies respiratoires sont précisément la bronchite et la pneumonie. La première, dans le cas d'une cure de trois mois ou plus, peut être caractérisée comme une maladie respiratoire chronique. De plus, si un composant obstructif se joint à la bronchite (essoufflement, complication de l'expiration), on parle de maladies pulmonaires obstructives chroniques..

Dans le traitement de la bronchite aiguë non chronique, l'utilisation de médicaments expectorants et anticoagulants est efficace, ainsi que de bronchodilatateurs dilatant les bronches. Une forte fièvre et des expectorations purulentes nécessitent la prise de médicaments antibactériens.

La pneumonie est la maladie respiratoire la plus dangereuse. Dans le pire des cas, les conséquences de la maladie peuvent même entraîner la mort. Ce terme fait référence aux maladies inflammatoires des poumons causées par des bactéries ou des virus, qui sont survenues à la suite de l'incapacité du corps à faire face à l'infection qui les a pénétrés. Le traitement à domicile n'est possible que dans le cas d'une forme bénigne et à condition que le patient soit en parfaite santé avant l'infection.

Antibiotiques pour les maladies pulmonaires

La gamme de médicaments à traiter est assez large. Dans ce cas, il est efficace d'utiliser des antibiotiques, car le plus souvent la pneumonie est précisément de nature bactérienne, contrairement à d'autres maladies du système respiratoire.

Même lorsqu'ils sont traités à domicile, des antibiotiques correctement prescrits pour des maladies respiratoires telles que la pneumonie peuvent conduire à un rétablissement assez rapide du patient. Le soulagement des symptômes se produit quelques jours après le début de la prise des médicaments et, en une semaine, le corps se débarrasse complètement de l'infection. Il existe également des antibiotiques de courte durée assez sûrs et efficaces, conçus pour être pris dans les 3 jours..

Il convient de rappeler que les maladies pulmonaires inflammatoires peuvent causer des dommages irréparables à l'organisme, et si la prise de certains antibiotiques pendant plusieurs jours n'a pas conduit au résultat attendu, le patient est soumis à une hospitalisation obligatoire. Pour compliquer davantage la situation avec une évolution sévère de la pneumonie, des maladies respiratoires chroniques, le cas échéant, peuvent être présentes..

Tout d'abord, avant de commencer le rendez-vous de traitement, le médecin mène une série d'études et passe les tests nécessaires. Le patient se voit attribuer un examen radiographique obligatoire des poumons, du sang et des expectorations, qui permettent d'identifier l'agent causal immédiat de la maladie.

Certains micro-organismes responsables de maladies pulmonaires inflammatoires sont immunisés contre l'un ou l'autre groupe d'antibiotiques, par conséquent, ces études sont nécessaires afin de prescrire correctement un traitement avec certains médicaments..

Les virus sont le plus souvent à l'origine de telle ou telle maladie des voies respiratoires. Par conséquent, avec l'arrivée du froid, vous devez prendre soin de votre immunité afin d'éviter l'apparition de telle ou telle affection. Aujourd'hui, en particulier, il existe un certain nombre de vaccins visant à prévenir les maladies respiratoires dangereuses telles que la pneumonie et la grippe..

Trachéite aiguë

Co-auteur, éditeur et expert médical - Maksimov Alexander Alekseevich.

Date de dernière mise à jour: 22/10/2019.

La trachée est un tube cartilagineux creux entre le larynx et les bronches. Comme d'autres parties des voies respiratoires, il est tapissé de l'intérieur par une membrane muqueuse. Grâce à elle, la trachée conduit non seulement l'air, mais aussi la nettoie, la réchauffe et l'hydrate en plus.

L'inflammation de la muqueuse de la trachée est appelée trachéite. Cette maladie peut être aiguë ou chronique. L'aspect aigu est plus fréquent. Le pic d'incidence se produit pendant la saison froide, ce qui est associé à la prévalence des infections virales pendant cette période et à des conditions météorologiques défavorables.

La trachéite survient rarement de manière isolée. Il est généralement associé à un coryza, c'est-à-dire un écoulement nasal, une pharyngite (inflammation du pharynx), une laryngite (inflammation du larynx) ou une bronchite. Cela signifie que le traitement doit être complet et doit être planifié par un médecin. Seul un spécialiste sera en mesure de dresser un tableau réel de la maladie et de sélectionner le schéma thérapeutique optimal, en tenant compte des caractéristiques individuelles du patient.

Symptômes de la trachéite aiguë

La trachéite aiguë se manifeste principalement par des attaques de toux - sèche, douloureuse, plutôt rugueuse et intrusive. Il s'intensifie la nuit et le matin, ce qui est associé à l'accumulation de mucosités dans les voies respiratoires. Une attaque de toux avec trachéite peut être provoquée par d'autres facteurs: rires, cris, respirations profondes, température de l'air contrastée, odeurs fortes et fumée.

Dans les premiers jours, les expectorations ne se forment presque pas ou restent si visqueuses qu'elles partent avec beaucoup de difficulté. Par conséquent, au début de la maladie, la toux est sèche, dure et n'apporte pas de soulagement. Au fur et à mesure que la trachéite se développe et que les bronches sont impliquées dans le processus inflammatoire, la sécrétion d'expectorations augmente, elle se liquéfie. Dans le même temps, la toux devient moite, plus productive et pas aussi épuisante, ses attaques se répètent moins souvent. Le bien-être du patient est considérablement amélioré.

En plus de la toux, d'autres symptômes sont souvent observés dans la trachéite aiguë:

  • douleur, douleur et sensation de brûlure derrière le sternum, particulièrement prononcées après une autre crise de toux;
  • changement de la fréquence et de la profondeur de la respiration;
  • augmentation de la température corporelle (généralement jusqu'à 38 ° C), qui est typique principalement de la trachéite infectieuse et compliquée;
  • maux de tête;
  • faiblesse générale, fatigue rapide, faiblesse et autres signes d'intoxication générale.

Il est important de savoir!

Le processus inflammatoire de la trachéite se propage souvent aux zones voisines du système respiratoire, car il n'y a pas de frontière claire entre elles, la membrane muqueuse passe en douceur d'une partie des voies respiratoires à une autre. Les expectorations qui s'écoulent ou les vomissent lors de la toux contribuent à l'irritation des tissus et à la propagation du pathogène.

Lorsqu'il est impliqué dans l'inflammation des bronches, une trachéobronchite se développe. Ceci s'accompagne d'une aggravation de l'état du patient: sa température corporelle augmente, les accès de toux deviennent plus fréquents, la douleur dans la poitrine devient plus forte, un essoufflement peut apparaître.

Si la trachéite est accompagnée d'une laryngite, vous devez vous préparer à un enrouement ou même à une perte de voix temporaire. Et avec l'œdème de l'espace de la muqueuse laryngée qui l'accompagne (il est situé approximativement sous les cordes vocales), une insuffisance respiratoire aiguë peut se développer avec des difficultés respiratoires et une sensation de peur.

Pourquoi une trachéite aiguë survient-elle??

Infection

Le développement de la maladie est le plus souvent causé par des infections virales - la grippe et d'autres virus qui affectent les voies respiratoires et le système respiratoire. Les bactéries peuvent également agir comme agents responsables: pneumo-, strepto-, staphylocoques et autres. Il y a souvent une soi-disant infection mixte, lorsque l'inflammation est causée par plusieurs agents pathogènes différents à la fois. De plus, le plus souvent l'infection bactérienne est secondaire, elle complique l'évolution des ARVI.

Facteurs non infectieux

La trachéite aiguë chez un adulte peut être non infectieuse, bien que ce soit moins fréquent.

  • Blessure mécanique. Une trachéite traumatique est possible lorsque des corps étrangers pénètrent dans les voies respiratoires, par exemple à la suite d'un examen endoscopique insuffisamment précis du système bronchique et d'une intubation trachéale pendant l'anesthésie opérationnelle.
  • Effets thermiques - inhalation d'air chaud froid ou (moins souvent) très sec. Dans ce cas, le moment clé du développement de l'inflammation n'est pas l'irritation des parois trachéales, mais le vasospasme qui s'y produit. Cela conduit à une perturbation du fonctionnement des glandes dans les parois de la trachée et à une diminution de la fonction protectrice de sa membrane muqueuse..
  • Brûlures chimiques qui surviennent lors de l'inhalation de vapeurs d'agents alcalins ou acides. Il peut s'agir de produits chimiques ménagers agressifs, de déchets industriels, de peintures et vernis, de produits pétroliers, de réactifs chimiques. Cette trachéite est particulièrement difficile..
  • Irritation de la membrane muqueuse des voies respiratoires avec de l'air pollué, poussiéreux ou excessivement sec. La fumée de tabac est d'une importance particulière, y compris lors de la fumée secondaire.
  • Réaction allergique en réponse à l'ingestion d'allergènes individuellement significatifs dans les voies respiratoires. Dans ce cas, la trachéite est généralement associée à une laryngite, une bronchite obstructive (violation complète de la perméabilité bronchique) ou même à un œdème pulmonaire.

Parfois, la trachéite devient une maladie professionnelle, c'est-à-dire que son apparence est associée à des facteurs nocifs au travail. Par conséquent, les travailleurs des ateliers chauds, des fermes, des raffineries chimiques et pétrolières, ainsi que les mineurs et les tailleurs de pierre sont en danger..

Ce qui contribue au développement de la trachéite?

La trachéite ne se développe pas chez toutes les personnes qui contractent des infections virales respiratoires aiguës, qui ont été en contact avec des substances irritantes ou qui sont congelées. Le risque de lésion trachéale est augmenté en présence de facteurs prédisposants.

Tout d'abord, ce sont des maladies de fond des voies respiratoires supérieures, accompagnées d'une violation de la respiration nasale. Un nez qui coule de toute nature, une sinusite, une courbure prononcée de la cloison nasale conduit au fait qu'une personne commence à respirer par la bouche. En conséquence, de l'air insuffisamment réchauffé et humidifié pénètre dans le larynx et la trachée, ce qui irrite la membrane muqueuse et augmente le risque d'inflammation pendant l'infection..

Les facteurs prédisposants comprennent les maladies cardiaques, accompagnées d'une insuffisance cardiaque chronique avec congestion de la circulation pulmonaire. Le gonflement de la membrane muqueuse qui en résulte entraîne une diminution de sa fonction de barrière.

Manque de vitamines et de nutriments, diminution de l'immunité, excès de toxines dans le corps - tout cela augmente également le risque d'inflammation de la trachée en réponse à l'introduction du pathogène ou à l'hypothermie.

Traitement de la trachéite aiguë

Il est nécessaire de traiter la trachéite aiguë sous la surveillance d'un spécialiste. Dans certains cas, un examen supplémentaire est nécessaire pour clarifier la cause et la nature de la maladie.

Les principales tâches sont:

  • impact sur la cause de la maladie. Cela comprend l'arrêt d'une réaction allergique, l'élimination d'une infection, l'élimination d'un corps étranger, en évitant l'action de facteurs provoquants;
  • soulagement de la toux, transfert de la toux sèche à humide;
  • réduire la gravité de l'inflammation;
  • élimination du fond et des conditions aggravantes de la trachéite: manque de vitamines, épuisement, immunité affaiblie;
  • une diminution de la gravité de l'intoxication et (si nécessaire) une diminution de la température corporelle. Il est important de se rappeler que la fièvre est un mécanisme naturel de lutte contre les infections. Par conséquent, vous ne devez pas abuser de médicaments antipyrétiques. Ils peuvent vous aider à vous sentir mieux, mais ils n'affectent pas l'évolution de la maladie..

Les formes non compliquées de trachéite peuvent être traitées en ambulatoire. Mais les cas graves de la maladie peuvent nécessiter une hospitalisation. Une attention particulière est portée au traitement des patients affaiblis et âgés, surtout s'ils ne sont pas capables de mouvement autonome pour des raisons de santé, car leur trachéite se transforme facilement en trachéobronchite et même en pneumonie.

Le traitement est effectué de manière globale, en utilisant des médicaments et des méthodes non médicamenteuses. Il n'est pas nécessaire d'interrompre le traitement après l'amélioration de l'état, il est nécessaire d'observer les conditions de prise des médicaments recommandés par le médecin.

Médicament pour la trachéite

Le schéma de traitement médicamenteux de la trachéite aiguë est établi en tenant compte de la nature de la maladie et de la gravité des symptômes du patient.

Impact sur la cause

Si un virus particulier est devenu l'agent causal, des agents antiviraux sont généralement utilisés, ainsi que des immunostimulants (par exemple, des médicaments à base d'échinacée). En cas de trachéite sévère et prolongée de nature bactérienne, le médecin peut introduire des antibiotiques dans le schéma thérapeutique. Si la maladie évolue sans complications, il est généralement possible d'y faire face sans ces fonds. Mais la décision sur la rationalité et la durée de l'antibiothérapie ne doit être prise que par un médecin..

Dans certains cas, avec la trachéite, un examen bactériologique des expectorations est effectué avant de commencer le traitement avec des agents antimicrobiens. Il est semé sur des milieux nutritifs pour déterminer le type d'agent pathogène et sa sensibilité aux principaux groupes de médicaments. Cela vous aidera à choisir l'antibiotique le plus approprié..

Traiter la toux et dégager les voies respiratoires

Dans le traitement de la trachéite aiguë, une grande attention doit être accordée, bien sûr, à la toux - le principal symptôme de la maladie. Avec une toux sèche et débilitante improductive, des médicaments sont utilisés pour supprimer le réflexe de toux. Une telle mesure est nécessaire dans les premiers jours de la trachéite..

Au stade suivant de la maladie, la tâche principale du traitement est de dégager les voies respiratoires du mucus résultant. Pour ce faire, il est nécessaire de faciliter son passage à l'aide de médicaments mucolytiques et expectorants. Mais ils ne peuvent pas être utilisés simultanément avec des médicaments antitussifs. Il est également inacceptable de supprimer une toux grasse. Ceci est lourd de stagnation des expectorations et de transition de l'inflammation vers les parties inférieures du système respiratoire, jusqu'au développement de la bronchopneumonie.

Thérapie de soutien

Les herbes peuvent être utiles pour soulager les symptômes de la trachéite. Avec la trachéite, ils peuvent être utilisés sous forme de décoctions et d'infusions. Mais un moyen de traitement plus pratique et plus fiable consiste à utiliser des remèdes à base de plantes prêts à l'emploi avec une composition soigneusement sélectionnée et équilibrée. Par exemple, dans le schéma de thérapie complexe de la trachéite, vous pouvez inclure le sirop contre la toux Doctor MOM ®, qui contient des extraits de réglisse nue, d'élécampane, de wasiki adatoda, de morelle indienne et d'autres plantes médicinales - 10 plantes médicinales au total. Il convient aussi bien aux adultes qu'aux enfants de plus de 3 ans. Ce remède aide à fluidifier les mucosités et à les éliminer des voies respiratoires, et soulage également l'inflammation.

Pour les adultes, il existe également les pastilles contre la toux aux herbes Doctor MOM ® à base d'extraits de réglisse, de gingembre et d'emblème médicinal. Ils adoucissent également la toux, ont des effets anti-inflammatoires et expectorants. De telles pastilles peuvent être utilisées comme adjuvant dans le traitement de la trachéite. Ils aident à faire face aux crises de toux et à faciliter l'évolution de la maladie..

Mesures non liées aux drogues

Pour réduire la gravité du processus inflammatoire, des procédures de physiothérapie sont prescrites. Mais l'échauffement ne peut être démarré que s'il n'y a pas de fièvre..

Conseils généraux sur la façon d'aider le corps à faire face à la maladie

Pour toute maladie des voies respiratoires, y compris la trachéite, il convient de suivre quelques règles simples.

  • Boire plus de liquide chaud: boissons aux fruits et eau minérale chauffée sans gaz, décoctions de rose sauvage, framboise et fleur de tilleul. Cela aidera non seulement à soulager l'intoxication, mais aidera également à fluidifier les expectorations..
  • Mangez des aliments riches en calories et en vitamines. Pendant la maladie, le corps a besoin de nutriments pour réparer les tissus et maintenir le système immunitaire..
  • Arrêtez de fumer et demandez aux membres de la famille de ne fumer qu'à l'extérieur de la maison.
  • Élimine les irritants tels que la fumée, la poussière, les odeurs fortes. Pendant la période de maladie, il est conseillé de ne pas utiliser de produits chimiques ménagers, d'arrêter temporairement d'utiliser des parfums et de l'eau de toilette.
  • Aérez la pièce et gardez-la humide. L'air sec irrite la membrane muqueuse des voies respiratoires et provoque des quintes de toux.

Avec le début du traitement en temps opportun, la trachéite est résolue en 10 à 14 jours, ne laissant aucune conséquence et sans limiter par la suite la capacité de travailler.

La trachée fait mal et l'inflammation des voies respiratoires supérieures du pharynx - traitement

La trachée, ou trachée, est une section des voies respiratoires située entre les poumons et le pharynx et a une longueur moyenne de 15 cm. Elle est constituée de semirings cartilagineux et jouxte l'oesophage avec sa paroi postérieure. De l'intérieur, la trachée est recouverte d'une membrane muqueuse dont l'inflammation est appelée trachéite..

Définition de la maladie

Le processus inflammatoire peut se dérouler sous une forme aiguë et chronique, et en fonction de cela, les types de trachéite sont distingués:

  • Aiguë - avec un traitement correctement sélectionné, l'inflammation de la trachée répond bien au traitement, se déroule sans complications et disparaît complètement en 3 semaines;
  • La trachéite chronique, en règle générale, est le résultat d'un traitement incorrect de l'inflammation aiguë. En conséquence, le traitement est retardé pendant une longue période (parfois à vie), avec des périodes alternées de rémission et d'exacerbation.

Avec la trachéite chronique, des changements profonds se produisent dans la trachée dans deux directions:

  • Hypertrophique - la membrane muqueuse devient plus épaisse, plus de mucus et d'expectorations sont produits, une vasodilatation se produit;
  • Atrophique - la couche de mucus sur les parois de la trachée devient plus mince, la surface prend un aspect lisse et brillant, des croûtes sèches se forment constamment dessus, à cause desquelles le patient a des accès de toux douloureuse.

Très rarement, la maladie survient de manière isolée. Dans la plupart des cas, la trachéite survient en conjonction avec d'autres maladies des voies respiratoires: rhinopharyngotrachéite, laryngotrachéite, trachéobronchite.

Causes d'occurrence

La proximité de la trachée par rapport aux voies respiratoires supérieures la rend très vulnérable aux infections virales et bactériennes se développant dans les organes ORL. Souvent, l'infection, après avoir pénétré dans le pharynx, les amygdales ou la cavité nasale, se propage à travers les voies respiratoires sans réponse rapide et affecte la trachée. Beaucoup connaissent la maladie lorsqu'une toux sèche et douloureuse commence après un mal de gorge et une toux..

Un certain nombre des facteurs suivants peuvent également provoquer la survenue d'une trachéite:

  • Inhalation: air très chaud ou trop froid, vapeurs contenant des produits chimiques qui irritent la muqueuse, air gazé ou poussiéreux;
  • Abus d'alcool et de tabac;
  • La présence de maladies allergiques, puis de trachéite allergique est diagnostiquée;
  • La présence de pathologies des poumons, du cœur, des reins.
  • Graves dommages au système immunitaire.

Le plus souvent, la trachéite survient à la suite de rhumes des voies respiratoires supérieures pendant la période automne-hiver et pendant les épidémies.

Symptômes

Le principal symptôme d'un processus inflammatoire de la trachée est une toux paroxystique sèche qui s'aggrave la nuit et le matin. Une caractéristique de la trachéite est la douleur derrière le sternum qui survient après une crise. De plus, le patient présente les symptômes suivants:

  • Respiration superficielle, peur de provoquer une attaque;
  • Une toux peut survenir en pleurant, en riant, en criant - toute action avec une respiration profonde;
  • La température corporelle est élevée, avec le développement de la maladie, elle peut augmenter encore plus;
  • Le flegme, initialement maigre et visqueux, devient abondant et mucopurulent en 3-4 jours;
  • Les ganglions lymphatiques sont hypertrophiés, une faiblesse et une somnolence sont observées.

Si les voies respiratoires inférieures sont impliquées dans le processus, alors l'intensité des symptômes augmente: la température augmente, les crises de toux deviennent plus fréquentes, une respiration difficile et une respiration sifflante apparaissent dans les poumons.

Le processus inflammatoire dans les organes respiratoires se développe très rapidement et afin de prévenir les complications, particulièrement dangereuses chez les personnes âgées et dans l'enfance, aux premiers signes de trachéite, il est nécessaire de consulter un médecin.

Complications possibles

Avec un traitement opportun et correct, la trachéite est complètement guérie. Ignorer les symptômes, en particulier pendant une longue période, peut provoquer un certain nombre de conditions pathologiques graves:

  • Le développement du processus inflammatoire d'une forme aiguë à une forme chronique, qui nécessite de grands efforts pour une guérison complète;
  • La bronchite ou la pneumonie est le résultat d'une perte de temps, qui n'est traitée que dans un hôpital. Les patients dont l'immunité est affaiblie sont particulièrement sensibles;
  • Faux croup chez les enfants, résultant des particularités de la structure anatomique. L'œdème qui se propage au larynx peut provoquer une crise d'étouffement, dans laquelle une ambulance doit être appelée immédiatement;
  • L'asthme bronchique survient à la suite d'une présence prolongée de trachéite allergique.

Avec la transition de l'inflammation vers les bronches et les poumons, l'état du patient s'aggrave: la température augmente, tous les signes d'intoxication sont observés, une respiration sifflante sèche se fait entendre dans les poumons, des douleurs peuvent survenir non seulement lors de la toux, mais aussi lors de la respiration.

Si les symptômes de la trachéite deviennent plus intenses, chaque heure de retard, en particulier pour les patients affaiblis, peut être décisive pour changer la condition pour le pire. Par conséquent, l'augmentation des signes de la maladie nécessite un appel immédiat au médecin ou à une «ambulance».

Traitement

Pour élaborer le schéma thérapeutique correct et diagnostiquer les maladies concomitantes, des études sont prescrites:

  • Un test sanguin général, qui peut révéler des changements dans la composition qui sont de nature inflammatoire;
  • La laryngotrachéoscopie peut indiquer une nature hypertrophique ou atrophique des modifications de la trachée, détecter la présence d'hémorragies pétéchiales;
  • Écouvillons de la cavité buccale et du nez, aidant à déterminer la nature de l'agent pathogène et, si nécessaire, à sélectionner le médicament approprié;
  • Si une nature allergique de la maladie est suspectée, les tests allergiques nécessaires et la consultation d'un allergologue sont effectués;
  • Si nécessaire, une consultation avec un phthisiatre (diagnostic de tuberculose) ou un pneumologue (maladies broncho-pulmonaires) est prescrite.

En plus du traitement médicamenteux, un certain nombre de procédures de physiothérapie sont effectuées:

  • Inhalations ultrasoniques, par lesquelles le médicament pénètre dans la trachée sous la forme de minuscules gouttes;
  • La thérapie UHF sur la poitrine aide à réchauffer le corps à un niveau profond, fournissant simultanément un effet anti-inflammatoire et soulageant le bronchospasme;
  • L'inductothermie normalise la quantité de mucus produite, soulage l'inflammation et les douleurs thoraciques;
  • Une électrophorèse utilisant du chlorure de calcium et de l'iodure de sodium est réalisée afin d'améliorer l'effet expectorant.

Thérapie médicamenteuse

En fonction de la cause de la maladie (allergique, infectieuse) et de la nature de l'agent pathogène (viral, bactérien), des médicaments peuvent être prescrits:

  • Antibiotiques pour la trachéite: Augmentin, Amoxiclav, Flemoxin, Suprax, Fortum, Zinnat, Cefixim, Azithromycin. Le choix du médicament est fait en tenant compte de la sensibilité des bactéries à celui-ci;
  • Antiviral: Arbidol, Isoprinosine, Viferon, Grippferon, Amiksin, Remantadin, Aflubin. Ils ne sont utilisés que si la nature virale de l'infection est établie. La plus grande efficacité d'application est obtenue lors de l'utilisation de médicaments dès le premier jour de la maladie;
  • Antihistaminiques: Fenkarol, Lratadin, Suprastin, Tavegil, Peritol, Zaditen, Claritin, Zyrtec, Ketotifen. Prescrit en cas de détection de la nature allergique de la toux; Parallèlement à la prise de médicaments, les efforts visent à éliminer le contact avec l'allergène;
  • Mucolytiques et expectorants: Mukaltin, Bronholitin, Pertussin, Gedelix, Ambroxol, Lazolvan, Ascoril, Bromhexin. Prescrit pour liquéfier et soulager les expectorations;
  • Symptomatique: antipyrétique (Panadol, Paracetamol, Ibufen), analgésiques (Analgin, Ketanov), mal de gorge (Grammidin, Strepsils, Hexoral).

Parallèlement au traitement de la trachéite, le traitement des maladies qui l'ont provoquée est effectué: rhinite, amygdalite, sinusite, etc..

Lors du traitement de la trachéite à domicile, une attention particulière doit être portée aux mesures générales: boire beaucoup de boissons contenant des vitamines et maintenir une humidité élevée dans la chambre du patient. La pièce doit être régulièrement ventilée et nettoyée à l'eau. S'il n'y a pas d'humidificateur dans la pièce, placez un chiffon humide et de la vaisselle avec une grande surface d'évaporation, remplie d'eau.

Remèdes populaires

Le traitement ambulatoire peut être complété par l'utilisation de remèdes populaires, en complément de la pharmacothérapie:

  • Faites bouillir 250 ml de lait pendant 15 minutes., après y avoir mis 1 cuillère à soupe. l. sauge. Puis filtrez, ajoutez 1 cuillère à soupe. l. miel et boire 1 cuillère à soupe. trois fois par jour;
  • Prenez 1 cuillère à soupe. l. racine de guimauve séchée écrasée, faire bouillir pendant 15 minutes., filtrer et prendre 50 ml avant les repas trois fois par jour;
  • Les bourgeons de pin, l'origan, la racine d'élécampane sont brassés de la même manière, se gargarisent avec les mêmes infusions;
  • Faites des inhalations avec des décoctions d'herbes médicinales (camomille, calendula, millepertuis) 2-3 fois par jour, pendant 15-20 minutes, en ajoutant éventuellement quelques gouttes d'huile essentielle (pin, sapin, eucalyptus);
  • En l'absence de température, des pansements à la moutarde sont placés sur la trachée;
  • Faites une compresse sur la poitrine à partir de deux pommes de terre en purée avec l'ajout d'huile végétale;
  • Frottez la poitrine avec un mélange de 10 ml de miel avec 3 gouttes d'huile essentielle;
  • Ils boivent du jus de radis noir avec du miel trois fois par jour dans un rapport de 1: 1;
  • Les huiles essentielles de thym apaisent la toux trachéite. Un oreiller est bourré d'herbe séchée et placé à la tête;
  • Des infusions d'écorces d'oignon, de framboises, d'eucalyptus sont utilisées pour se rincer la gorge;
  • Broyez 5-6 gousses d'ail, faites bouillir dans un verre de lait et buvez 1 c. plusieurs fois par jour.

L'utilisation de remèdes populaires, ainsi que de médicaments, doit être coordonnée avec le médecin traitant. Dans ce cas, la posologie et la durée d'admission doivent être indiquées..

La prévention

La trachée est située à la jonction des voies respiratoires supérieures et inférieures, ce qui détermine la dépendance de la survenue d'une trachéite à partir d'infections respiratoires aiguës et d'infections virales respiratoires aiguës. Par conséquent, pour prévenir la maladie, il faut tout d'abord éviter les rhumes et les infections virales des voies respiratoires..

Adénotomie endoscopique chez les enfants - cet article vous dira tout sur l'opération.

Parmi les mesures nécessaires pour la prévention de la trachéite figurent:

  • Maintien du niveau d'humidité dans les locaux d'habitation, nettoyage humide et ventilation;
  • Promenades régulières au grand air et hors de la ville;
  • Éviter l'hypothermie, à la fois locale et générale;
  • Durcissement progressif et éducation physique;
  • Rejet des mauvaises habitudes;
  • Renforcer le système immunitaire avec des immunostimulants naturels et l'apport de complexes vitaminiques.

Une attention particulière doit être accordée aux personnes ayant une prédisposition aux maladies des voies respiratoires supérieures. Les premiers symptômes de la trachéite devraient être la raison de contacter un pneumologue ou un oto-rhino-laryngologiste.

Vidéo

conclusions

La trachéite, comme toute maladie, nécessite une certaine attention. Il est important de ne pas oublier que le diagnostic opportun et les mesures prises peuvent vous éviter de nombreux moments désagréables. Et bien que l'inflammation de la trachée ne soit pas une maladie grave, ignorer les symptômes ne passe pas inaperçu. Comme dans tout processus en cours, les conséquences peuvent être imprévisibles..

Pendant ce temps, il est assez simple d'éviter l'apparition de la trachéite - il vous suffit de traiter les rhumes les plus légers qui sont apparus à temps ou de ne pas les autoriser du tout. Et puis l'infection n'atteindra pas la trachée, ce qui signifie que l'inflammation n'aura pas une seule chance..

Inflammation de la trachée: causes de lésions des voies respiratoires, traitement

La défaite des voies respiratoires supérieures par infection se manifeste très souvent par une trachéite. De plus, cette maladie survient le plus souvent lors d'épidémies de grippe et de SRAS..

La trachéite se manifeste par une inflammation de la muqueuse trachéale et peut survenir sous des formes aiguës et chroniques. Selon les médecins, les infections sont la principale cause du développement de l'inflammation de la trachée..

La structure de la trachée

La trachée ressemble à un tube cartilagineux, composé d'une douzaine et demie de segments - anneaux. Tous les segments sont reliés par des ligaments de tissu fibreux. Les muqueuses de ce tube sont représentées par un épithélium cilié. Les glandes muqueuses sont présentes en grand nombre sur les membranes..

Avec l'inflammation de la trachée, ses muqueuses gonflent. Il y a une infiltration tissulaire et la libération d'une grande quantité de mucus dans la cavité trachéale. Si la source de la maladie est une infection, vous pouvez voir à la surface de la membrane muqueuse des hémorragies ponctuées clairement visibles. Lorsque la maladie devient chronique, la membrane muqueuse de l'organe s'hypertrophie d'abord, puis s'atrophie. Avec l'hypertrophie, il y a une décharge d'expectorations mucopurulentes. Avec l'atrophie, il y a très peu de crachats. De plus, les muqueuses se dessèchent et peuvent même devenir croûteuses. Dans ce contexte, le patient développe une toux sèche persistante..

Causes de la trachéite

L'inflammation de la trachée peut se développer pour les raisons suivantes:

  1. Mode de développement infectieux. Divers virus et bactéries pénètrent dans les voies respiratoires supérieures et provoquent une inflammation, qui se propage ensuite à la trachée. La maladie peut être causée par le virus de la grippe, les pneumocoques, les streptocoques, les staphylocoques et les champignons.
  2. Chemin de développement non infectieux. Une inflammation de la trachée peut se développer en raison d'une hypothermie des voies respiratoires supérieures ou d'une exposition à la poussière, à la chimie, à la vapeur.

La probabilité de contracter une trachéite est beaucoup plus élevée si une personne est exposée aux facteurs suivants:

  • Conditions climatiques: froid, humidité élevée et vent.
  • Immunité abaissée.
  • Maladies chroniques du système respiratoire.
  • Avoir de mauvaises habitudes.

L'infection, à la suite de laquelle se développe une inflammation de la trachée, se produit généralement par contact avec une personne malade ou un objet infecté. À propos, le porteur de l'infection peut même ne pas soupçonner qu'il est infecté. Il peut ne présenter aucune manifestation clinique de la maladie..

L'infection peut se produire par le biais de gouttelettes en suspension dans l'air et par contact domestique. Pour cette raison, presque toutes les personnes dans leur vie sont au moins une fois confrontées à une inflammation trachéale..

Les symptômes de la maladie

La trachéite peut être aiguë ou chronique. Chaque forme de la maladie a ses propres symptômes et caractéristiques..

Inflammation aiguë de la trachée

La maladie se manifeste le 3ème jour après l'apparition des symptômes d'inflammation du nasopharynx et de lésions du larynx. Le premier symptôme de la trachéite aiguë est l'hyperthermie subfébrile. Moins fréquemment, la température corporelle peut atteindre 38,5 ° Celsius. Des signes d'intoxication suivent. Le patient commence à se plaindre de faiblesse, de douleurs dans tout le corps, de transpiration. Souvent, le patient a le nez bouché.

Le symptôme caractéristique de la maladie est une toux sèche sévère qui n'apporte pas de soulagement la nuit et une toux matinale avec une grande quantité de mucosités.

Chez les enfants, l'inflammation de la trachée se manifeste par des quintes de toux, qui peuvent être déclenchées par le rire, un mouvement brusque, une bouffée d'air froid.

Quel que soit son âge, une personne atteinte de trachéite commence à ressentir un mal de gorge et une douleur dans le sternum. En raison du fait que les respirations profondes provoquent des quintes de toux douloureuses, le patient commence à respirer peu profondément.

Lorsque le larynx est impliqué dans une inflammation aiguë de la trachée, le patient a une toux aboyante.

En écoutant la respiration du patient avec un phonendoscope, le médecin peut entendre une respiration sifflante sèche et humide.

Trachéite chronique

La maladie se transforme en cette forme dans le cas où le patient n'a pas reçu de traitement en temps opportun pour la trachéite aiguë. Cependant, il existe des cas où une inflammation chronique de la trachée se développe sans stade aigu. En règle générale, une telle pathologie est notée chez les personnes qui fument beaucoup et consomment de grandes quantités d'alcool. Cela peut également se produire avec des patients souffrant d'autres maladies chroniques du système respiratoire, du cœur et des reins. Ces maladies peuvent provoquer une stagnation du sang dans les voies respiratoires supérieures, ce qui provoque le développement d'une trachéite chronique..

Le principal symptôme de la trachéite chronique est la toux. Dans la forme chronique de l'évolution de la maladie, elle est douloureuse et se présente sous la forme d'attaques sévères. Pendant la journée, une personne peut ne pas tousser du tout, mais la nuit, les crises l'empêcheront de s'endormir. Les expectorations avec une telle toux sont souvent purulentes..

L'inflammation chronique de la trachée se poursuit toujours par des périodes d'exacerbation, au cours desquelles ses symptômes deviennent similaires à ceux de la trachéite aiguë.

Complications de l'inflammation trachéale

Dans la plupart des cas, dans une évolution isolée, cette maladie n'entraîne aucune complication. Cependant, si la maladie est combinée, diverses complications plutôt dangereuses peuvent se développer. Par exemple, la sténose laryngée. On le trouve généralement chez les jeunes patients atteints de laryngotrachéite. Une obstruction des voies respiratoires supérieures peut se développer chez les adultes atteints de trachéobronchite.

Si vous commencez à traiter la trachéite à temps, vous pouvez y faire face en seulement quelques semaines..

Diagnostic de la maladie

Le diagnostic est fait sur la base de l'anamnèse et des méthodes de recherche instrumentale. Dans un premier temps, le médecin écoute les plaintes du patient, identifie les maladies concomitantes et découvre les conditions de vie du patient. Après une auscultation supplémentaire, le médecin peut déjà poser un diagnostic primaire, mais pour clarifier, il mène plusieurs études supplémentaires. En particulier, il fait de la laryngoscopie. Avec une telle étude, il peut déterminer le degré de modification de la muqueuse trachéale: présence de mucus, hémorragies, infiltrats.

Le patient peut recevoir une radiographie des poumons, la délivrance d'expectorations pour des analyses bactériennes et une spirométrie.

Une numération formule sanguine complète le diagnostic de l'inflammation trachéale.

Traitement de la maladie

Ils commencent à traiter avec des médicaments. Le fait est que dans la plupart des cas, cette maladie est causée par une infection. Par conséquent, les médicaments peuvent éliminer rapidement la cause de la maladie. Dans la plupart des cas, avec un traitement médicamenteux, des antibiotiques à large spectre sont prescrits. Les meilleurs médicaments se présentent dans le groupe des pénicillines naturelles.

Si la trachéite est compliquée par une bronchite, des antibiotiques semi-synthétiques de dernière génération sont ajoutés aux pénicillines naturelles.

Dans les cas où la trachéite infectieuse n'est compliquée par rien, les médicaments suivants sont utilisés dans le traitement de la maladie:

  • Antitussifs.
  • Antiviral.
  • Immunomodulateurs.
  • Antihistaminiques.

Il est plus efficace d'utiliser les préparations ci-dessus sous forme d'aérosols. Dans ce cas, ils pénètrent rapidement dans toutes les parties de la trachée et des bronches..

Avec la trachéite, les médicaments les plus efficaces sont:

  • Sumamed.
  • Lazolvan.
  • Berodual.
  • Sinekod.
  • Bioparox.

Si le patient souffre d'hyperthermie, des antipyrétiques sont prescrits pour le traitement. Mais il ne peut les utiliser que sous la surveillance d'un médecin..

La trachéite peut également être traitée par inhalation. Pour ce traitement, vous devez utiliser un nébuliseur. Cet appareil pulvérise des médicaments, mais il fournit un effet concentré directement sur la zone touchée.

Selon les médecins, l'inhalation est le remède à la maison le plus efficace contre la trachéite..

À la maison, la trachéite peut être traitée avec les médicaments suivants:

  • Solution saline normale. Il assure une bonne hydratation des muqueuses du nasopharynx et de la trachée. Vous pouvez le respirer dans les pores sans restrictions. De plus, il est recommandé d'en faire l'inhalation avant de consulter un médecin..
  • Traitement avec une solution de soude. Il dilue parfaitement les mucosités et aide à bien tousser..
  • Eau minérale ordinaire. Il permet une bonne élimination des expectorations dans la trachéite.
  • Inhalation avec Lazolvan et Mukolvan. Ces médicaments sont à base d'ambroxol. Par conséquent, le traitement ne peut être effectué qu'après une dilution préliminaire avec une solution saline..
  • Berodual. Le traitement avec ce médicament est le plus efficace pour ouvrir les bronches. Dans une évolution sévère de la maladie, les médecins combinent souvent Berodual avec des hormones.

Les antibiotiques dans le traitement de l'inflammation trachéale sont utilisés dans les cas suivants:

  • Il y a des signes de développement d'une pneumonie.
  • La toux ne disparaît pas dans les 14 jours.
  • L'hyperthermie survient pendant plusieurs jours.
  • Agrandissement des amygdales et des ganglions lymphatiques du nez et des oreilles.

Les remèdes populaires se montrent assez bien dans le traitement de la trachéite. Ils peuvent être combinés avec des traitements traditionnels, mais ne peuvent pas être utilisés comme thérapie autonome..

Pour la trachéite, une boisson chaude composée de lait et de miel est très efficace. Pour le préparer, vous devez chauffer un verre de lait et y ajouter une cuillère à café de miel, et ajouter un peu de soda au prêt.

En outre, le traitement de l'inflammation de la trachée peut être effectué avec des solutions de rinçage à base de décoctions de sauge, camomille et calendula.

Avec la trachéite, le traitement physiothérapeutique peut lutter efficacement. Il comprend l'UHF, le massage et l'électrophorèse.

La prévention

Pour ne jamais faire face à la trachéite, vous devez respecter des règles simples:

  • Visez un mode de vie sain.
  • Tempérer le corps régulièrement.
  • Essayez de ne pas trop refroidir.
  • Refuser des mauvaises habitudes.
  • Traiter en temps opportun les maladies des voies respiratoires supérieures.
Articles À Propos Pharyngite