Principal Trachéite

Comment traiter l'alvéolite après une extraction dentaire

Il arrive que le trou vide après l'extraction de la dent s'enflamme, que la température augmente et qu'une odeur désagréable se fasse entendre de la bouche. Et tout ce «bonheur» dure jusqu'à deux semaines. Si ces symptômes sont familiers, il est fort probable que vous ayez affaire à une alvéolite..

L'alvéolite est une paroi de trou enflammée avec des propriétés protectrices réduites qui peuvent survenir à la suite de la consommation d'alcool, d'une opération traumatique pour enlever une dent, ou de soins bucco-dentaires inappropriés, ou si le caillot sanguin du patient est endommagé. En outre, l'une des raisons peut être un processus inflammatoire résultant du développement d'une infection située dans l'alvéole d'une dent malade, surtout si elle est retirée en raison d'une exacerbation de la parodontite ou de complications de la parodontite. Dans ce contexte, un rôle négatif peut être joué par une baisse générale de l'immunité, caractérisée par l'âge du patient et des maladies antérieures..

Parfois, une alvéolite après une extraction dentaire peut entraîner une suppuration de la zone touchée et en même temps une nécrose des tissus affectés de la cavité buccale. Les signes d'alvéolite après extraction dentaire, de l'avis de la majorité absolue, sont très inoffensifs. Quelque chose comme de la catégorie "blesser et passer". Ce n'est pas le cas, sous sa forme négligée, cette maladie peut priver des dents au sens littéral du mot.

Alvéolite après des symptômes d'extraction dentaire

Pour la maladie, la présence de douleur dans l'alvéole de la dent extraite est claire, ce qui ne fait qu'augmenter au cours du repas, mais ne disparaît jamais. Le reste de l'état de santé, y compris la température corporelle, est tout à fait normal. Le puits lui-même peut être rempli d'un caillot de sang, il peut également y avoir des particules de nourriture, une sécrétion de salive. La membrane muqueuse de la gencive elle-même acquiert une couleur rouge enflammée et la toucher provoque une gêne.

Si, à ce stade de développement, vous ne demandez pas l'aide d'un spécialiste, à l'avenir, la douleur se déplacera vers l'oreille, la tempe et la partie de la tête sur laquelle se trouve la zone touchée. Dans le même temps, l'état de santé ne sera plus qualifié de normal, la température corporelle augmente, il devient plus difficile de manger en raison de la douleur de temps en temps et le trou lui-même sera recouvert d'un revêtement gris avec une odeur désagréable prononcée. Les ganglions lymphatiques sous la mâchoire gonflent et provoquent également des sensations douloureuses lorsque la mâchoire bouge, un œdème se forme sur le visage. En outre, l'alvéolite elle-même peut provoquer un certain nombre d'autres maladies non moins désagréables.

Traitement de l'alvéolite après extraction dentaire

Pour guérir cette maladie, une règle importante doit être rappelée: pas de performance amateur. Seul un médecin peut apporter une aide vraiment efficace, et personne d'autre. Les remèdes populaires élimineront les symptômes, mais la maladie n'ira nulle part.

Le médecin lui-même commencera le traitement directement - sous anesthésie locale, le traitement du trou commencera. À l'aide d'une seringue et d'un antiseptique, tout ce qui n'est pas nécessaire en est éliminé - salive, nourriture, caillots, pus. De plus, tout ce qui n'a pas pu être enlevé est retiré avec une cuillère chirurgicale. Après cela, le trou est à nouveau traité avec un antiseptique, séché et fermé avec une bande de gaze imbibée d'un antiseptique et d'un anesthésique. Si l'alvéolite est au stade initial, la douleur ne revient pas après le traitement et les lieux inflammatoires disparaissent après quelques jours. L'essentiel est de ne pas provoquer l'apparition de pus dans le trou, dans ce cas, même avec un traitement actif, la douleur n'ira nulle part.

Causes d'apparition et méthodes de traitement de l'alvéolite après extraction dentaire

Cet article vous expliquera ce qu'est l'alvéolite; aider à comprendre ses types et ses symptômes; vous apprendre à traiter la maladie à la maison.

  • Qu'est-ce que l'alvéolite ↓
  • Pourquoi cela peut-il survenir après une extraction dentaire ↓
  • Symptômes de la maladie ↓
  • Diagnostics ↓
  • Types d'alvéolite ↓
  • Traitement de la maladie à domicile ↓
  • Traitement hospitalier ↓
  • Caractéristiques du traitement de l'alvéolite après l'extraction d'une dent de sagesse ↓
  • Caractéristiques du traitement des enfants ↓
  • Complications possibles ↓
  • Mesures préventives ↓
  • Questions fréquemment posées ↓
  • Avis ↓

Qu'est-ce que l'alvéolite

L'alvéolite (code CIM-10: KB10.3) est une maladie de nature infectieuse, caractérisée par un processus inflammatoire dans les alvéoles alvéolaires, - des rainures dans l'os de la mâchoire, qui sont un lieu de fixation des dents.

1 - une dent malade, prête à être retirée, 2 - retrait en violation des règles des antiseptiques et infection du trou, 3 - développement d'une alvéolite.

Pourquoi cela peut-il se produire après une extraction dentaire

L'alvéolite est une complication fréquente après une extraction dentaire. Cela se produit si le processus d'extraction dentaire était difficile. Cela se produit lorsque:

  • racines de dents tordues;
  • sa fragilité (qui crée des difficultés dans l'utilisation des instruments médicaux);
  • en l'absence de dent au-dessus de la surface de la gencive: en cas de destruction dentaire jusqu'à la racine, ou si la dent n'a pas éclaté (pas complètement éclatée).

Dans les situations décrites ci-dessus, l'extraction d'une dent se produit à l'aide d'une intervention chirurgicale: le médecin coupe la gencive, la repousse de l'os et extrait la dent par parties (ou la découpe de la gencive).

De telles procédures sont très traumatisantes pour les tissus, de sorte que le risque d'infection devient plus élevé..

Les symptômes de la maladie

Le processus inflammatoire commence dans les couches supérieures recouvrant la cavité alvéolaire et «descend» progressivement vers les couches plus profondes, en augmentant. Ceci explique les manifestations insuffisamment fortes de l'alvéolite au stade initial et leur progression au cours du développement de la maladie..

Le stade initial a les manifestations suivantes:

L'absence de caillot après le retrait est l'un des symptômes de l'apparition de l'alvéolite..

douleur douloureuse, aggravée pendant les repas et disparaît complètement pendant le repos;

  • l'absence (complète ou partielle) à la surface des alvéoles d'un caillot sanguin, qui se forme après l'extraction dentaire, afin d'éviter la pénétration de l'infection dans les tissus;
  • la gomme autour du trou a une teinte rougeâtre et provoque une gêne lorsqu'elle est touchée;
  • il n'y a pas de changement dans l'état général du patient.
  • Au fur et à mesure que la maladie progresse, on observe ce qui suit:

    inconfort sévère et douleur aiguë dans l'alvéole alvéolaire;

  • «Retour» de la douleur dans la tempe ou l'oreille correspondant à l'alvéole enflammée sur le côté de la tête;
  • augmentation de la température corporelle à des lectures subfébriles;
  • augmentation de la douleur à la limite de la tolérance lors de la mastication des aliments;
  • une couche grisâtre et des traces de décomposition du caillot peuvent être trouvées dans l'alvéole;
  • la présence de pus dans les alvéoles;
  • mauvaise haleine (due à la décomposition);
  • gonflement des gencives enflammées, qui prend une couleur écarlate brillante;
  • une augmentation du volume et de la douleur des ganglions lymphatiques sous-maxillaires;
  • gonflement des joues du côté du trou enflammé;
  • faiblesse générale et malaise du patient.
  • Diagnostique

    Le diagnostic de l'alvéolite commence par un examen visuel par un dentiste et une anamnèse.

    Important: dès les premiers symptômes de la maladie, vous devez de toute urgence consulter un dentiste, car, avec un traitement intempestif, la maladie menace de lancer des processus purulents-nécrotiques irréversibles.

    Immédiatement après l'extraction dentaire, plusieurs examens dentaires doivent être effectués pour prévenir la maladie.

    Alvéolite aux rayons X

    Ensuite, une radiographie est nécessaire, ce qui aidera à détecter des fragments d'os, de dents ou d'objets étrangers dans les tissus..

    Types d'alvéolite

    VueSymptômes
    Douleur «ondulatoire», aggravée par l'alimentation, absence de caillot sanguin (due à l'action de la salive ou à des dommages mécaniques). L'état général du patient est satisfaisant. Ce type de maladie est le stade initial, dont les premiers signes peuvent être détectés 3 jours après l'opération. S'il n'est pas traité, il se transforme en une forme purulente.
    Douleur intense et constante irradiant vers la tempe ou l'oreille, présence de plaque grisâtre à la surface des alvéoles, gonflement et hyperémie des gencives, compactage de la crête alvéolaire, odeur de pourriture du site d'inflammation. Le patient présente une hyperthermie, une augmentation et une sensibilité accrue des ganglions lymphatiques sous-maxillaires, une pâleur malsaine de la peau.
    Forme chronique de la maladie. Le patient est en rémission: diminution de la température corporelle, diminution de la douleur, normalisation du volume des ganglions lymphatiques, la santé a tendance à s'améliorer.

    Malgré cela, un examen visuel révèle une croissance pathologique des tissus mous à partir de la cavité alvéolaire (les soi-disant granulations), des vides se forment dans l'espace à la frontière des os et des tissus mous, et des traces de nécrose tissulaire sont visibles. L'hyperémie et les poches continuent d'apparaître.

    Les patients atteints de diabète sucré de type 2 ont du mal à tolérer l'alvéolite, car les processus de régénération de leur corps sont considérablement ralentis.

    Traitement de la maladie à domicile

    1. Thérapie médicamenteuse générale

    Cela comprend les antibiotiques et les médicaments qui stimulent le système immunitaire. Ces médicaments ne peuvent être correctement prescrits par le médecin traitant que sur une base individuelle..

    1. Traitement médicamenteux local

    Qui inclut:

    • rincer la bouche avec des solutions antiseptiques (des solutions de chlorhexidine et de miramistine sont le plus souvent utilisées);
    • effectuer des applications locales d'action anesthésique et analgésique (pour minimiser la douleur);
    • pour soulager les symptômes et désinfecter le site de l'inflammation, on utilise également des onguents, des gels et des baumes (les plus couramment utilisés: gel et baume "Asepta", onguents "Streptocide" et "Levomekol").

    Pour effectuer la procédure médicinale à la maison, vous devez vous brosser les dents, vous débarrasser de l'excès d'humidité sur les gencives avec du coton, répartir le remède sur le site de l'inflammation et vous abstenir de manger pendant 40 minutes. Cet algorithme doit être effectué 2 à 3 fois par jour jusqu'à récupération complète (généralement environ 1,5 semaine)

    1. Méthodes traditionnelles

    En tant qu'alternative ou en complément de la médecine factuelle, si l'alvéole dentaire est enflammée, les remèdes populaires suivants peuvent être utilisés:

    • Infusions d'herbes dans l'eau pour se rincer la bouche

    Pour le rinçage, des infusions de camomille médicinale, de plantain, de sauge, d'origan, de millepertuis, de guimauve médicinale, de bardane sont utilisées. Ces herbes ont des effets antiseptiques et anti-inflammatoires.

    Pour préparer l'infusion, il est nécessaire de mélanger de l'herbe sèche et de l'eau bouillante dans un rapport de 5 ml / 250 ml. Avant de vous rincer la bouche, le liquide doit être refroidi à 38 degrés.

    Vous pouvez mélanger et utiliser une solution de soude dans les mêmes proportions - cela aidera à soulager l'inflammation.

    Attention: il est strictement déconseillé de déplacer brusquement la perfusion dans la bouche lors du rinçage, car cela peut endommager le caillot sanguin et augmenter le risque d'infection secondaire. Il vous suffit de garder le liquide dans votre bouche pendant 1 minute, puis de le recracher.

    Un intervalle de 20 minutes est nécessaire entre la procédure et le repas..

    • Compresses d'infusions aux herbes

    Les infusions aux herbes décrites ci-dessus peuvent également être utilisées comme compresses. Pour ce faire, vous devez tremper un coton-tige ou un bandage dans la perfusion et l'appliquer sur le site de l'inflammation pendant 15 minutes.

    • Prendre des teintures pour stimuler l'immunité

    Dans la pharmacie, vous pouvez acheter des teintures prêtes à l'emploi de radiola, d'échinacée et de ginseng. Ils doivent être pris quotidiennement par voie orale, quelques gouttes, selon les instructions..

    Important: si, pendant le traitement avec des remèdes populaires, l'état du patient s'est aggravé (la température augmente, l'inflammation s'intensifie), il est nécessaire d'arrêter la procédure et de consulter un dentiste.

    Traitement hospitalier

    1. Intervention chirurgicale.

    Une intervention chirurgicale peut être nécessaire si, lors de la radiographie en dentisterie, le médecin a révélé une dent incomplètement extraite ou des fragments osseux dans les tissus mous. De plus, le tissu de granulation formé est soumis à un retrait..

    1. Traitement de physiothérapie.

    Les éléments suivants sont utilisés en physiothérapie:

    • Magnétothérapie
    • Exposition au rayonnement laser
    • Électrophorèse
    • Irradiation ultraviolette
    • Fluctuorisation
    • Thérapie par micro-ondes

    Le traitement précoce comprend:

    1. L'utilisation d'analgésiques
    2. Rincer les alvéoles avec des solutions antiseptiques
    3. Élimination des particules étrangères du site de l'inflammation
    4. Rinçage répété
    5. Appliquer une lotion à effet anesthésique et anti-inflammatoire

    Le traitement avancé comprend:

    1. Rinçage et anesthésie de la cavité alvéolaire
    2. Bloc nerveux lidocaïne (répéter si nécessaire)
    3. Rinçage régulier de la bouche avec une solution de permanganate de potassium
    4. Introduction d'enzymes protéolytiques dans la plaie (pour se débarrasser des tissus morts)
    5. Thérapie antibiotique

    Caractéristiques du traitement de l'alvéolite après l'extraction d'une dent de sagesse

    L'extraction des dents de sagesse est une procédure très douloureuse et cause plus de traumatismes aux alvéoles que l'extraction d'une dent ordinaire. Cela est dû à la visibilité limitée de la dent due à des pathologies de croissance et au fait que souvent les racines des troisièmes molaires se développent dans les sinus maxillaires.

    Avec l'extraction d'une dent de sagesse, le risque d'attraper une alvéolite augmente 4 fois par rapport au risque après l'extraction d'autres dents. Cependant, le traitement ne diffère pas significativement du traitement standard de l'alvéolite. Ici, vous devez faire attention à la prévention de la maladie.

    Caractéristiques du traitement des enfants

    L'alvéolite survient chez les enfants uniquement lorsqu'une dent permanente est retirée. Les dents de lait ont des racines très courtes, ce qui rend physiquement impossible de tomber malade avec une alvéolite.

    Si l'enfant a une dent permanente enlevée et après le début de l'alvéolite, le traitement ne différera pas du traitement habituel de cette maladie.

    Complications possibles

    Les conséquences d'un traitement inapproprié ou intempestif de l'alvéolite peuvent être:

    • Empoisonnement du sang
    • Abcès
    • Ostéomyélite
    • Phlegmon
    • Périostite

    Comme mentionné précédemment, les patients atteints de diabète sucré ont un risque accru de complications en raison d'une faible capacité de régénération tissulaire..

    Mesures préventives

    • Essayez de garder un caillot sanguin dans l'alvéole de toutes les manières possibles.
    • Bien désinfecter les mains et les instruments avant tout contact avec une plaie ouverte
    • Éliminez les aliments chauds et épicés de l'alimentation, car cela endommage les tissus et augmente l'inflammation
    • Obtenez des examens réguliers avec votre dentiste dans les premières semaines après l'extraction dentaire.

    Questions courantes

    Combien de temps l'alvéole guérit-elle après une extraction dentaire??

    En l'absence de pathologie, la plaie est envahie en 2-3 semaines.

    Après une opération complexe ou une infection de l'alvéole alvéolaire, la plaie guérit en 1 à 2 mois et la réparation des tissus n'est terminée qu'en 4 ou 5 mois.

    À quoi ressemble l'alvéolite??

    Commentaires

    Ci-dessous, vous pouvez partager votre expérience dans le traitement de l'alvéolite; dites-moi si cet article vous a aidé à résoudre votre problème.

    Lisez les avis et trouvez des réponses à vos questions.

    2017-2020 © DantoLand - magazine en ligne sur la dentisterie. Tous les droits sont réservés. Lors de la copie des matériaux du site - un lien vers notre site, la source est requise.

    119334, Moscou, perspective Leninsky, 41/2, fl. 2

    Est-il possible de traiter une alvéolite après une extraction dentaire? Symptômes de l'orbite sèche

    Alvéolite (syndrome de l'alvéole sèche) - inflammation de l'alvéole après le retrait d'une molaire ou d'une dent de sagesse.

    En règle générale, le processus pathologique s'accompagne de douleur, l'état général du corps se détériore considérablement et une odeur de la bouche apparaît. Les symptômes de l'alvéolite peuvent s'aggraver sur plusieurs jours.

    Les causes de l'alvéolite après le retrait des dents de sagesse

    Les blessures aux parois du trou sont la cause la plus fréquente. Ces murs sont plutôt minces, de sorte qu'une intervention non professionnelle peut entraîner des dommages de gravité variable..

    Si une partie du tissu osseux pénètre dans une plaie ouverte pendant le traitement, cela peut également provoquer une infection. Le plus souvent, une alvéolite se développe après le retrait d'une dent de sagesse.

  • Violation de stérilité lors du retrait. Même avec des antiseptiques modernes, il n'y a aucune garantie de stérilité à 100%. Ce problème est le plus courant lorsqu'une extraction dentaire avec inflammation purulente est prescrite..
  • Une immunité affaiblie peut également affecter le développement de l'alvéolite. Après la procédure, il est strictement interdit aux personnes ayant une immunité affaiblie de contacter celles qui souffrent de maladies transmises par des gouttelettes en suspension dans l'air. Les patients âgés, les personnes atteintes de diabète ou d'immunodéficience doivent se voir prescrire un traitement antibiotique après la chirurgie.
  • Non-respect des recommandations que le médecin a prescrites.
  • Important! Parfois, il arrive que le patient lui-même soit responsable du développement de l'alvéolite. Le puits deviendra certainement enflammé si la personne ne se rince pas la bouche ou ne touche pas ses doigts sur le lieu de l'extraction dentaire.

    Symptômes

    En règle générale, le stade initial de la maladie passe sans aucun signe. Cependant, après deux à trois jours, l'alvéolite commence à se manifester comme suit:

    Sensations désagréables qui augmentent progressivement à mesure que la maladie progresse. Au début, ils pleureront, puis ils se développeront en tir.

    Le centre de son apparence sera initialement l'emplacement du trou. Et alors seulement la douleur se propage dans toute la mâchoire.

  • Sensations douloureuses à l'ouverture de la bouche.
  • Dans certains cas, la température corporelle peut atteindre 39 degrés. Il convient de noter que le plus souvent, l'alvéolite se déroule sans augmentation de la température..
  • L'intoxication, qui se manifeste sous forme de fatigue, faiblesse, maux de tête, douleurs articulaires et musculaires.
  • Absence totale ou partielle de thrombus dans le trou.
  • Saignement ou «trou sec».
  • Si le nerf facial est endommagé, le patient peut présenter une paresthésie.
  • A quoi ressemble un trou sec

    Dans le trou, qui est affecté par l'alvéolite, il y a des particules de tissus morts et des débris alimentaires. Alors qu'avec une guérison normale, un caillot de sang rouge foncé doit y être observé.

    Photo 1. Avec une forme séreuse, le caillot sanguin peut être complètement absent dans le trou ou sa taille peut être trop petite.

    Photo 2. Dans le trou, affecté par une alvéolite, il peut y avoir des particules de tissus morts et des débris alimentaires.

    Photo 3. Si après deux ou trois jours après l'opération, le saignement ne s'arrête pas, cela peut être l'un des signes d'alvéolite.

    Formes d'alvéolite

    Avant de commencer le traitement de l'alvéolite, vous devez déterminer sa forme.

    Séreux

    C'est la première étape. En règle générale, cette forme est caractérisée par une douleur, qui peut augmenter avec la prise de nourriture. Cependant, il n'y a pas d'augmentation de la température corporelle ni de détérioration de l'état de santé général..

    Le caillot sanguin peut être complètement absent du puits ou sa taille peut être trop petite. Les débris alimentaires s'accumulent dans le trou après avoir mangé. Cette forme se développe dans les trois premiers jours suivant l'opération. Des complications peuvent apparaître si vous ne commencez pas le traitement dans la première semaine après l'apparition.

    Purulent

    Le manque de traitement de qualité de l'alvéolite séreuse conduit à son débordement sous une forme purulente. Cette étape est caractérisée par une douleur intense, une mauvaise haleine, de la fièvre jusqu'à 38 degrés, de la léthargie.

    La peau devient plus pâle et en mangeant de la nourriture, la douleur augmente considérablement. La caractéristique est également l'asymétrie du visage, l'œdème qui en résulte, l'inflammation des ganglions lymphatiques. À l'examen, le médecin peut détecter une teinte grise, une hyperémie. En règle générale, la palpation est douloureuse.

    Hypertrophique

    Après le purulent se trouve la forme hypertrophique de l'alvéolite. Dans le même temps, les symptômes inflammatoires diminuent, l'état de la personne revient progressivement à la normale..

    Lorsque le médecin examine le patient, il remarque que la croissance des tissus mous dans le trou a commencé, un espace se forme entre la paroi osseuse et le tissu. Il y a un gonflement de la membrane muqueuse, qui peut être bleue. Le pus s'accumule dans le trou lui-même.

    Diagnostique

    Pour détecter la présence d'une inflammation, aucun examen complexe n'est requis. Cela peut être fait même à la maison..

    Important! Si, après l'extraction dentaire, vous ressentez une douleur, qui augmente progressivement, vous voyez un gonflement sur le site de l'opération, en plus, une faiblesse et une fatigue sont apparues et la température est montée à 38 degrés, alors vous devez immédiatement consulter un médecin.

    Dans un contexte clinique, le diagnostic est également assez simple à réaliser. Un spécialiste professionnel peut bien déterminer visuellement la présence d'une maladie. Parfois, un test sanguin est effectué pour établir un diagnostic précis. Certains spécialistes recourent à l'utilisation d'une caméra thermique, qui montre la température dans certaines zones de la cavité buccale..

    Traitement

    Pour élaborer un plan de traitement adéquat, il est important de consulter un professionnel spécialiste.

    Étapes du traitement de l'alvéolite en milieu médical:

    1. La zone touchée est anesthésiée sous anesthésie locale.
    2. Le puits est lavé de la salive et des restes d'un caillot sanguin à l'aide d'une aiguille à extrémité émoussée et d'une solution antiseptique chaude (furaciline).
    3. À l'aide d'une cuillère chirurgicale spéciale, les restes de tissu de granulation, de nourriture, de fragments d'os ou de racine dentaire sont retirés du trou.
    4. Le puits est à nouveau lavé avec une solution antiseptique.
    5. L'endroit est séché, après quoi une poudre anesthésique y est appliquée..
    6. Un bandage de gaze imprégné antiseptique est appliqué.

    Le bandage protège le trou enflammé des irritants mécaniques ou biologiques, ainsi que des agents pathogènes.

    Avec une forme purulente et hypertrophique, un traitement avec des médicaments anti-inflammatoires et antibactériens sera nécessaire.

    Comment guérir à la maison

    Si, lorsque des symptômes d'alvéolite sont détectés, il n'est pas possible de consulter immédiatement un médecin, il est recommandé de se rincer la bouche avec une solution à 3% de peroxyde d'hydrogène ou de bicarbonate de soude (0,5 cuillère à café pour 1 verre d'eau). L'utilisation d'analgésiques est également acceptable..

    Ils utilisent également des méthodes folkloriques qui aideront à se débarrasser de l'alvéolite..

    La tisane est considérée comme un bon remède pour se débarrasser de l'inflammation..

    Pour préparer le bouillon, vous devrez prendre des parties égales de fleurs de mère et de belle-mère, de calendula et de sureau noir, de plantain, d'ortie, de feuilles de bouleau, de boutons de peuplier et de pin, de fruits d'anis et de coriandre, de racines de réglisse, de gingembre et de guimauve, ainsi que des gousses de gledichia.

    Versez de l'eau froide sur une cuillère à soupe du mélange obtenu et mettez le feu. Après ébullition, laissez languir encore dix minutes. Versez le bouillon obtenu dans un récipient, fermez bien le couvercle et filtrez après huit heures. Ajoutez ensuite l'élécampane, le calendula et la réglisse sous forme de teinture au liquide.

    Prenez le bouillon obtenu trente minutes avant les repas et avant le coucher, 100 millilitres.

    • Pour la deuxième méthode, vous aurez besoin d'une teinture de feuilles et de bourgeons de bouleau. Pour préparer le produit, vous devez prendre 40 grammes d'ingrédients (de préférence dans des proportions égales). Versez tout cela avec de l'eau chaude (500 millilitres) et portez à ébullition. Infusez la solution obtenue pendant une heure, puis filtrez. Il est recommandé de le prendre vingt minutes avant les repas..

    Important! Ne vous attardez pas sur l'automédication, car cela peut entraîner de graves complications..

    Prévention à domicile

    Après l'opération, certaines règles doivent être suivies qui réduiront considérablement le risque d'alvéolite:

    • ne vous rincez pas la bouche le jour de l'opération;
    • exclure le tabagisme;
    • exclure l'utilisation d'aliments chauds et épicés, ainsi que les aliments qui nécessiteront un effort à mâcher;
    • ne touchez même pas le trou avec votre langue;
    • exclure l'activité physique et une visite au sauna.

    Vidéo utile

    Regardez une vidéo détaillant les causes de l'alvéolite et comment la traiter.

    Ce qu'il ne faut pas faire?

    Si, après une extraction dentaire, une alvéolite s'est néanmoins formée, alors n'hésitez pas à consulter un médecin et à ne traiter que le traitement à domicile. Un rendez-vous opportun avec un spécialiste qualifié vous évitera d'autres conséquences graves.

    Alvéolite après extraction dentaire

    Qu'est-ce qu'une alvéole? Il s'agit d'une zone en forme de fosse dans laquelle se trouve la partie racine de la formation minérale. Ce sont des tissus mous, en cas d'inflammation, une alvéolite se produit. Et après le retrait de l'élément à mâcher et l'inflammation de la zone tenant la racine dans le trou, une alvéolite se produit après l'extraction de la dent.

    Comment se produit l'inflammation?

    La réponse de tout tissu corporel à leur irritation est naturelle, en particulier aux lésions tissulaires. Et si de mauvais micro-organismes pénètrent dans la cavité, qui était auparavant naturellement fermée, la réaction (alvéolite de l'alvéole dentaire) sera déjà de nature inflammatoire.

    Lorsque l'inflammation peut commencer à l'intérieur de la cavité radiculaire:

    • après une extraction dentaire difficile;
    • ou dans le contexte d'un affaiblissement des défenses de l'organisme;
    • ou d'avoir une infection à l'intérieur par la faute d'un patient ou d'un médecin.

    Chaque raison déclenche assez souvent une inflammation dans le trou. Ci-dessous vous pouvez voir quelles seront les alvéolites de la photo sous le texte.

    Considérons chaque raison séparément:

    • L'extraction dentaire sévère se produit plus souvent avec les dernières molaires, lorsqu'elles n'ont pas complètement coupé la gencive ou ne sont pas sorties du tout dans la rangée de mastication et sont restées à l'intérieur de la gencive (dents de sagesse).
    • Une extraction difficile, qui forme une alvéolite après l'extraction, peut être avec des dents en ruine pendant la procédure ou gravement détruites. Le médecin ne peut pas réparer complètement la dent avec une pince. Il doit repousser les structures molles qui maintiennent une partie de la couronne et de la racine et les endommager avec des instruments afin d'extraire les morceaux de la dent. Après une introduction aussi dommageable, il y aura une alvéolite de l'alvéole dentaire.

    La réaction de défense locale peut ne pas être prononcée ou, au contraire, prononcée. La blessure qui en résulte au parodonte (l'espace dans lequel la racine repose) et provoque une inflammation des tissus.

    Avec une forme de racine non standard, la situation est également plus compliquée. Il est beaucoup plus difficile de les extraire. Le médecin doit déchirer les tissus, les blesser. En conséquence, une réaction naturelle à l'invasion et aux blessures se forme - inflammation, après quoi le traitement dentaire de l'alvéolite est effectué après l'extraction dentaire.

    Comment les choses se passent localement

    Le coupable de l'infection de la membrane muqueuse dans le contexte de l'extraction de la formation minérale peut être à la fois la personne recevant elle-même des soins dentaires et le chirurgien-dentiste qui a effectué l'extraction de la formation minérale. Résultat: une réaction défensive agressive dans la zone où la partie invisible de l'élément à mâcher a été fixée.

    Symptômes d'alvéolite après extraction dentaire:

    • contenu purulent trouble dans l'alvéole;
    • mauvaise haleine;
    • état général douloureux;
    • hyperthermie dynamique du corps.

    Les bords du tissu gingival deviennent gris marécageux. Le système lymphatique réagit dans la région sous-maxillaire. Ces signes se manifestant indiquent que l'alvéolite de l'alvéole dentaire a commencé, le traitement est effectué immédiatement. Sinon, un œdème unilatéral apparaîtra sur le visage et après 10 à 14 jours, en appuyant sur la gencive œdémateuse, un exsudat sera libéré, dont la présence deviendra une indication pour une intervention chirurgicale.

    Alvéolite de l'alvéole dentaire

    L'alvéolite qui apparaît après une extraction dentaire, les symptômes décrits ci-dessus, doivent toujours être traités en dentisterie. Se rincer n'aidera pas. Les organismes pathogènes à l'intérieur de la plaie n'arrêteront pas leur activité, puis pénètreront dans les ligaments de la dent et dans l'os.

    Le gonflement des tissus parodontaux, provoqué par le processus inflammatoire, provoque des sensations douloureuses. Le processus d'inflammation progresse au fil du temps vers des structures osseuses dures. Et dans ce domaine, il est beaucoup plus difficile d'arrêter l'inflammation, même avec des médicaments..

    Qu'est-ce qui arrête le processus de récupération

    Dans le parodonte, comme dans d'autres tissus, il existe une fonction protectrice. En raison de dommages aux tissus parodontaux, cette fonction est réduite ou altérée. Des micro-organismes indésirables commencent à s'accumuler dans la fosse lésée. Ce sont de bonnes conditions pour la multiplication des bactéries négatives dans le trou, ce qui provoque l'activation de l'infection..

    Comment comprendre que l'alvéolite a commencé après les symptômes d'extraction dentaire

    La douleur dans la bouche apparaîtra après la fin de l'anesthésique analgésique et peut même être très intense après une extraction de racine difficile. Mais cela ne poussera pas. Pendant 3 jours, l'inconfort peut être sévère. Après 72 heures, les symptômes diminuent progressivement.

    L'option opposée, lorsqu'un traitement antibiotique est effectué avec une inflammation, une alvéolite: la douleur devient intolérable, la gencive fait mal pendant le mouvement de la mâchoire, sont des signes de l'apparition de l'inflammation. Une rougeur des gencives est notée, la cavité de la plaie est recouverte d'un contenu trouble. Le gonflement des gencives est faible, non prononcé. Une odeur désagréable se fait sentir dans la bouche. La température corporelle globale augmente. De plus, le stade avancé progresse.

    Alvéolite après une photo d'extraction dentaire

    Différences entre la récupération normale et l'inflammation:

    • Il est normal de restaurer les tissus parodontaux lorsque la gencive est légèrement plus brillante que la couleur de tous les tissus (rose ou clair).
    • Si la couleur est rouge et que la dépression ne se resserre pas ou ne se ferme pas, mais qu'une cavité reste à l'intérieur, avec une surface d'une teinte gris-jaune terne, c'est un signe d'alléolite.
    • Dans la partie profonde de la cavité molle, un morceau de sang épaissi peut également être présent, mais sous une forme de désintégration. Dans les formes les plus compliquées, le tissu de la mâchoire est visible. La mauvaise haleine est intensément ressentie.

    Comment traiter l'alvéolite après une extraction dentaire

    De graves complications surviennent sans traitement dentaire. La cavité est nettoyée du contenu trouble accumulé ou des corps étrangers présents dans le trou, en raison desquels l'inflammation est activée.

    Dans les premiers stades maladie, il suffira d'effectuer la procédure de traitement de la cavité avec des moyens qui détruisent le développement et l'activité vitale des micro-organismes négatifs.

    Dans les derniers stades l'exsudat inflammatoire formé est retiré ou la cavité est à nouveau nettoyée, dans le cas de restes de parties fracturées de la dent.

    La réponse diminue après quelques jours, et sinon, une composition de gel antimicrobien est régulièrement appliquée sur la zone touchée.

    Quelles sont les causes de l'infection et comment les alvéolites apparaissent-elles après une extraction dentaire?

    Il existe de nombreux coupables d'infection du tissu gingival blessé.

    • manipulation complexe, avec une incision dans la membrane muqueuse;
    • extraction de la formation minérale en pièces ou sciage en pièces.

    Les dommages aux structures molles activent l'alvéolite après l'extraction dentaire, le traitement, qui peut même être complété par des agents qui suppriment l'infection.

    La faute du patient: rincé sa bouche avec effort, mangé de la nourriture grossière.

    La faute du médecin: erreurs dans le respect des règles des antiseptiques, à la suite desquelles des micro-organismes indésirables ont pénétré dans la plaie. La procédure d'extraction des dents n'est pas terminée, des fragments restent à l'intérieur.

    Pour éviter que l'alvéolite ne commence après un traitement d'extraction dentaire n'a pas dû être effectuée dans un établissement médical, les mesures d'hygiène doivent être respectées.

    Si le médecin a effectué correctement la procédure d'extraction, le succès de la restauration dépend de la manière dont le patient lui-même traite la cavité buccale. Rincez-vous la bouche avec des agents antibactériens sans mouvements actifs. En plus du fait qu'un caillot sanguin peut être rincé (c'est nécessaire pour la fermeture naturelle de la cavité de la plaie dans le trou), la plaque dentaire peut pénétrer à l'intérieur de la plaie.

    Le lavage de la masse du trou plus tôt que 7 à 12 jours après le retrait de l'élément à mâcher entraîne une infection. Il provoque une alvéolite après extraction dentaire; les symptômes d'un traitement antibiotique ou d'un rinçage avec des antiseptiques sont déterminés après examen par le dentiste.

    Alvéolite

    • Classification
    • Les causes de l'inflammation
    • Symptômes d'alvéolite
    • Diagnostique
    • Traitement de l'alvéolite
    • La prévention
    • Traitement de l'alvéolite dans les cliniques STOMA

    L'alvéolite est une inflammation de l'alvéole (alvéoles) laissée après une extraction dentaire. Cette pathologie ne se développe pas toujours, son développement dépend de nombreux facteurs. La maladie se caractérise par une douleur intense dans la zone du trou formé après la chirurgie, une faiblesse générale, de la fièvre, des maux de tête, des ganglions lymphatiques sous-maxillaires élargis, une mauvaise haleine et d'autres manifestations désagréables.

    L'alvéolite est non seulement physiquement douloureuse, mais aussi une maladie dangereuse. En l'absence de traitement approprié pendant plusieurs jours, le processus inflammatoire peut entraîner une ostéomyélite limitée, une fusion purulente de l'os de la mâchoire, puis une intervention chirurgicale est à nouveau nécessaire.

    Avec le diagnostic opportun de la pathologie et la réhabilitation compétente du trou, le pronostic du traitement est favorable. L'essentiel est de détecter les symptômes de la maladie à temps et de commencer à la traiter..

    Classification

    En fonction de la nature de la cicatrisation du trou, les dentistes distinguent plusieurs formes principales d'alvéolite dentaire:

    • Séreux. Le stade initial de la maladie se manifeste généralement 2 à 3 jours après l'extraction dentaire. Cette forme est caractérisée par une douleur continue qui augmente avec la prise de nourriture. Bien que le patient ne se plaint pas encore de malaise, ses ganglions lymphatiques ne sont pas hypertrophiés, mais il sent déjà que la maladie progresse.
    • Purulent. En l'absence de traitement pour la forme séreuse de l'alvéolite, la maladie se transforme en une forme purulente. Le plus souvent, il est diagnostiqué 6 à 7 jours après l'extraction dentaire. Les sensations douloureuses ne peuvent plus être ignorées, la douleur s'intensifie, irradie vers l'oreille ou la tempe. L'examen de la zone touchée provoque également une douleur intense. L'alvéolite purulente est caractérisée par une plaque grise sale à l'intérieur du trou, un gonflement important autour de la plaie, une crête alvéolaire épaissie et d'autres problèmes. Le bien-être général du patient se détériore considérablement. Les ganglions lymphatiques s'élargissent, deviennent douloureux à la palpation. Souvent, le patient ne peut même pas manger ou ouvrir la bouche.
    • Hypertrophique. À ce stade, les symptômes de la maladie disparaissent. Le patient note une diminution de la température corporelle, une amélioration du bien-être et une diminution de la douleur. Cependant, au stade hypertrophique, une prolifération dangereuse des tissus se produit, ce qui est clairement visible à l'examen. Au toucher, le pus est libéré de la zone enflammée et la membrane muqueuse acquiert une teinte bleuâtre.

    Les causes de l'inflammation

    La maladie ne peut se développer qu'après une extraction dentaire. Le plus souvent, le trou formé après le retrait guérit dans la journée suivant l'opération et le patient se sent mieux. Mais si le caillot de sang qui recouvre la plaie ouverte bouge ou se déforme, une infection peut pénétrer dans le trou.Dans ce cas, une alvéolite gingivale se développe. En conséquence, la surface de la plaie guérit longtemps et le patient souffre d'un inconfort complexe.

    Facteurs prédisposant au développement de l'inflammation:

    • Traumatisme chirurgical lors d'un retrait complexe. Plus l'opération était difficile, plus l'inflammation postopératoire du tissu osseux était prononcée et plus la libération d'activateurs directs du plasminogène était probable..
    • Extractions complexes associées à la segmentation dentaire, à l'ostéotomie, à l'exfoliation du lambeau mucopériosté. Les opérations complexes multiplient par 10 les chances de développer une alvéolite.
    • Extraction des dents de sagesse. L'os plus dense et moins vascularisé près des «huit» a tendance à former des alvéoles sèches.
    • Maladies générales du patient. Souvent, l'alvéolite se produit dans le contexte de maladies concomitantes. Par exemple, les patients atteints de diabète sucré ou les patients immunodéprimés sont plus sensibles à l'alvéolite en raison de troubles du processus de guérison dans les tissus..
    • Prendre des contraceptifs oraux. L'œstrogène contenu dans ces médicaments peut indirectement améliorer le processus fibrinolytique, provoquant la dégradation du caillot sanguin.
    • Fumeur. Le lien direct entre le tabagisme et l'alvéolite a été prouvé cliniquement à plusieurs reprises. Selon des études, le risque d'inflammation de l'alvéole chez les fumeurs a augmenté de 4 à 5 fois par rapport aux non-fumeurs. L'incidence de la maladie a augmenté de plus de 20% chez les patients qui fumaient 1 paquet par jour et de 40% chez les patients qui fumaient immédiatement avant et après la chirurgie.
    • Luxation du caillot. Avec une manipulation imprécise du trou et une pression négative (par exemple, en raison de boire avec une paille), le développement d'une alvéolite est possible.
    • Infections bactériennes. Les dentistes conviennent que les infections bactériennes sont le principal facteur de risque d'alvéolite sèche..
    • Mauvaise hygiène bucco-dentaire. L'incidence des alvéolites est significativement augmentée avec une mauvaise hygiène bucco-dentaire.
    • Surutilisation des anesthésiques locaux. Selon certaines études, l'utilisation excessive d'un anesthésique à forte concentration de vasoconstricteur peut provoquer une ischémie et rendre difficile le remplissage du puits de sang. Cette condition augmente également le risque d'alvéolite..

    En fait, l'alvéolite est une maladie assez rare. Selon les statistiques, environ 3% des patients qui ont subi une chirurgie d'extraction dentaire en souffrent. Le plus souvent, le trou ne se forme pas correctement lors du retrait des incisives et des molaires de la rangée inférieure.

    Mais l'alvéolite est particulièrement fréquente lors de l'ablation des dents de sagesse inférieures: selon les experts, dans environ 20% des cas, l'ablation des «huit» avec une dentition difficile est compliquée par une alvéolite. De plus, on pense que le risque de développer la maladie est inextricablement lié à l'âge. Cela est dû au fait que le métabolisme ralentit, que l'immunité est affaiblie et que les capacités de régénération du corps se détériorent..

    Symptômes d'alvéolite

    En règle générale, le patient laisse les premiers symptômes de l'inflammation sans attention appropriée, les considérant comme la norme après l'opération. Après l'extraction dentaire, comme déjà noté, les sensations douloureuses sont considérées comme la norme pendant la journée. Au fur et à mesure que le trou guérit, la douleur disparaît et disparaît complètement après quelques jours.

    Si le patient développe un processus inflammatoire, l'inconfort ne disparaît pas dans un jour ou deux, et 3-5 jours après l'opération, il y a une forte douleur lancinante dans le trou, qui s'intensifie à mesure que l'infection se développe..

    Avec l'alvéolite, les patients peuvent se plaindre de douleurs à la fois insupportables et modérées. Les pulsations et les douleurs sont généralement concentrées uniquement dans la zone d'élimination. Cependant, dans de rares cas, la douleur irradie sur la moitié du visage..

    Les autres symptômes caractéristiques de l'alvéolite sont:

    • une forte augmentation de la température corporelle;
    • sensibilité des dents aux aliments chauds / froids;
    • hypertrophie des ganglions lymphatiques sous-maxillaires;
    • diminution de l'appétit;
    • augmentation de la salivation.

    Dans de rares cas, dans le contexte de la maladie, une faiblesse, une fatigue accrue apparaissent et des foyers infectieux secondaires apparaissent sur la membrane muqueuse de la cavité buccale.

    Diagnostique

    Le principal symptôme de la maladie est l'apparition de douleurs aiguës, qui ne disparaissent pas après 24 heures ou 2-3 jours après l'extraction dentaire. Parfois, le dentiste peut identifier une alvéolite chronique lors d'examens préventifs de la cavité buccale. Dans ce cas, une alvéole vide sans tissu de granulation apparaît sur le site de la dent incluse. L'os est déjà visible au fond du trou.

    Le dentiste sera en mesure de déterminer la présence de modifications tissulaires lors de l'examen; des rayons X et une radiovisiographie de la zone touchée peuvent également être prescrits.

    Traitement de l'alvéolite

    Avec l'inflammation du trou, l'essentiel est d'éliminer le foyer d'infection, de prévenir le développement de l'inflammation et de préserver la dentition. Afin de soulager l'état du patient, le dentiste utilise les méthodes thérapeutiques suivantes:

    • Nettoyage mécanique du puits, lavage des résidus purulents avec une solution de nitrofural ou de peroxyde d'hydrogène.
    • Anesthésie du trou. Le syndrome douloureux est soulagé par des applications locales d'anesthésiques et d'analgésiques. Pour ce faire, le médecin applique une lotion pendant une demi-heure, puis la retire pour éviter la multiplication des microbes dans la zone. Le dentiste conseillera au patient de répéter la procédure plusieurs fois par jour. La prise d'analgésiques par voie orale n'est pas recommandée.
    • Prendre des antibiotiques. En présence de maladies concomitantes, l'alvéolite est traitée avec des antibiotiques.

    Avec la bonne approche, les signes d'alvéolite disparaissent 2-3 jours après le début du traitement. Si le traitement n'a pas été commencé à temps, la douleur résiduelle peut être retardée de 2 à 3 semaines.

    Avec l'autorisation du dentiste, un traitement supplémentaire de l'alvéolite avec des remèdes populaires est possible:

    • Sage se gargarise. Pour préparer la solution, vous devez préparer une grande cuillerée de sauge sèche dans 250 ml d'eau bouillie, infuser le mélange pendant une heure, en enveloppant le récipient avec une serviette. Après cela, le liquide doit être filtré et utilisé pour le rinçage..
    • Se gargariser avec des fleurs de camomille. Pour préparer la composition, vous devez préparer une grande cuillerée de fleurs de camomille dans un verre d'eau pendant 15 minutes, en chauffant le récipient avec une serviette. Filtrez la perfusion et rincez-vous la bouche jusqu'à 12 fois par jour..
    • Bourgeons de peuplier. Pour la préparation, prenez un demi-verre de reins, versez dans un récipient en verre et versez 500 ml de vodka. L'outil doit être infusé pendant 10 jours dans l'obscurité et au frais, puis filtré, humidifié avec des cotons-tiges et appliqué sur la zone enflammée.
    • Le rinçage à la soude peut également être un complément efficace dans le traitement de l'alvéolite. Dans un verre d'eau tiède, prenez une grande cuillerée de poudre ou mélangez du soda avec de l'eau jusqu'à obtention d'une masse pâteuse, dont vous avez ensuite besoin pour traiter le trou.
    • Feuilles de bardane. Pour préparer une décoction médicinale à partir de feuilles de bardane, vous devez verser 20 grammes de matières premières avec 2 verres d'eau, puis laisser mijoter le mélange à feu doux pendant environ 40 minutes. La solution résultante doit être refroidie et filtrée, puis utilisée pour le rinçage..
    • Écorce de tremble. Versez 1 cuillère à soupe d'écorce de tremble hachée avec un verre d'eau bouillante. Il est important d'insister sur la solution dans un récipient scellé pendant 3 heures, puis d'utiliser 100 ml de liquide chaud filtré au moins 3 fois par jour.
    • Infusion d'anis. Pour préparer l'infusion, versez 1 cuillère à soupe d'anis avec 200 ml d'eau bouillante, puis conservez dans un thermos pendant 50 minutes. Le liquide doit être filtré et utilisé pour le rinçage 3 fois par jour.

    La prévention

    La meilleure prévention de la pathologie après extraction dentaire sera une attitude attentive envers vous-même et la mise en œuvre de toutes les recommandations du chirurgien. Pendant la guérison du trou, abandonnez les mauvaises habitudes, utilisez des aliments trop chauds, épicés et sucrés, si possible, passez à la purée. Et si vous soupçonnez une inflammation, consultez votre dentiste dès que possible..

    En aucun cas, vous ne devez ignorer les premiers symptômes de l'alvéolite. Dans le contexte de l'inflammation, des problèmes plus graves peuvent survenir:

    • Phlegmon - inflammation purulente diffuse aiguë.
    • Abcès - inflammation purulente des tissus avec leur fusion.
    • L'ostéomyélite est un processus purulent-nécrotique qui peut se développer dans l'os et la moelle osseuse, ainsi que dans les tissus mous environnants.
    • Périostite - inflammation du périoste.
    • Sepsis, une réponse inflammatoire systémique sévère.
    • Nécrose tissulaire - mort tissulaire locale.

    Les méthodes modernes de traitement de l'alvéolite vous permettent d'arrêter rapidement les symptômes de l'inflammation et d'éviter les conséquences complexes de la maladie. Plus tôt le patient cherche un médecin, moins il est susceptible de développer des complications..

    Traitement de l'alvéolite dans les cliniques STOMA

    Les chirurgiens des cliniques STOMA examinent obligatoirement les patients et donnent des recommandations pour le soin du trou formé après l'extraction dentaire. En cas de problèmes après l'extraction, le patient peut toujours appeler la clinique et clarifier si l'inflammation a vraiment commencé et que faire pour réduire la douleur.

    A tout moment après le retrait, le patient peut contacter nos cliniques. Le chirurgien traitant l'examinera et prescrira une thérapie compétente.

    N'hésitez pas à nous appeler à tout moment et à vous renseigner sur votre état. Plus le traitement de l'alvéolite commence tôt, plus le risque de complications est faible..

    Causes, symptômes et traitement de l'alvéolite après extraction dentaire

    Tout comme les autres types d'opérations, l'extraction dentaire peut provoquer des complications, qui nécessitent un traitement spécial pour être éliminées. Les conséquences possibles d'une intervention chirurgicale infructueuse comprennent une alvéolite après une extraction dentaire. Il s'agit du processus d'inflammation dans le trou, qui ne peut pas être guéri seul à la maison en raison du risque de complications graves telles que l'ostéomyélite.

    Qu'Est-ce que c'est

    L'alvéolite est une condition qui peut se développer après l'extraction d'une dent de l'alvéole, lorsqu'un caillot sanguin censé remplir la plaie s'écoule ou ne sort pas du tout. La membrane muqueuse sèche expose les nerfs qu'elle contient, provoquant une douleur intense.

    L'alvéolite typique est une douleur lancinante qui n'apparaît que 2 à 4 jours après le retrait. Ils sont souvent accompagnés d'une odeur désagréable de la bouche et d'un inconfort sévère. La guérison ne va évidemment pas bien.

    L'alvéolite est une condition où l'inflammation osseuse se développe après l'extraction d'une dent. La pathologie est autrement appelée ostéite alvéolaire, elle ne se développe pas si souvent - dans seulement 2% des cas. Mais lorsque les troisièmes molaires (dents de sagesse) sont retirées de la mâchoire inférieure, les risques augmentent jusqu'à 20%.

    Symptômes

    Après le retrait, un trou sec sans sang peut commencer à s'infecter après 2 jours. Au début, la douleur n'est pas vive, mais douloureuse, à peine perceptible, mais devient plus intense lors de la mastication.

    Des restes de nourriture et de salive peuvent pénétrer dans le trou. Les bords des gencives deviennent rouges et, lorsqu'ils sont touchés, une douleur intense survient. Le bien-être général du patient reste satisfaisant, la température ne monte pas.

    Au fur et à mesure que l'infection continue de se propager, un tableau clinique caractéristique de la maladie se développe:

    • douleur persistante sévère sur le site de retrait;
    • irradiation de la douleur dans les zones voisines - de la mâchoire et du visage à la tête et à l'occiput;
    • une élévation de la température à des niveaux élevés, des frissons, des courbatures, une sensation de malaise;
    • odeur putride de la bouche;
    • plaque purulente-séreuse dans la plaie due à la suppuration;
    • absence de caillot de sang dans la plaie;
    • ganglions lymphatiques hypertrophiés sous la mâchoire;
    • écoulement de pus de la plaie, surtout après avoir appuyé sur la gencive.

    Les raisons

    L'alvéolite est l'une des complications les plus courantes qui se développe après une chirurgie d'extraction dentaire complexe.

    Cela se produit sous l'influence des raisons suivantes:

    • courbure des racines de la dent;
    • fragilité de la dent lorsqu'il devient nécessaire d'utiliser divers instruments;
    • absence de dent au-dessus de la gencive - cela se produit lors de la destruction de la racine ou si la dent n'a pas complètement éclaté;
    • alvéole sèche après extraction dentaire.

    Dans ces cas, le retrait est effectué en coupant la gencive, en la détachant de l'os et en extrayant la dent par parties. Ce sont des manipulations traumatiques, donc la probabilité d'infection augmente..

    Il existe d'autres raisons de complications après la chirurgie, le risque est particulièrement élevé lorsqu'elles sont exposées simultanément:

    • destruction d'un caillot sanguin, nécessaire pour protéger une plaie ouverte, tandis que les agents pathogènes pénètrent facilement dans le trou, les ligaments et les os;
    • inflammation chronique des gencives;
    • accumulation de plaque molle ou de tartre - l'introduire dans la plaie provoque une infection;
    • caries sur les dents adjacentes;
    • mauvaise immunité;
    • manger de la nourriture dure après le retrait;
    • la partie du kyste restant dans le trou;
    • traitement insuffisant avec des solutions antiseptiques.

    Variétés

    Conformément à la nature de la pathologie et au taux de progression de l'inflammation, l'alvéolite est de plusieurs types.

    En dentisterie, il existe trois principaux types de maladies:

    1. Séreux. Elle se caractérise par une douleur constante, qui est encore aggravée par la mastication. La température et la taille des ganglions lymphatiques ne changent pas. Les symptômes deviennent perceptibles 3 jours après l'opération, persistent encore une semaine, puis, en l'absence de traitement, la pathologie se transforme en purulente.
    2. Purulent. L'inflammation se manifeste plusieurs jours après l'opération, si le traitement nécessaire de l'alvéolite séreuse n'est pas effectué. Les symptômes de forme purulente sont plus intenses - il s'agit d'une douleur intense, d'un œdème qui affecte le visage, d'une odeur putride.
    3. Hypertrophique. Les signes d'inflammation sévère s'atténuent progressivement, la température et la taille des ganglions lymphatiques sont normalisées, mais le processus pathologique continue de progresser, devient chronique, une granulation et une accumulation de tissus morts se produisent. Le pus n'arrête pas de sécréter, la plaie devient bleue, sévèrement œdémateuse.

    Un autre type de pathologie isolé séparément est le fibrosage toxique. Une telle alvéolite se produit en raison de la prise de médicaments qui altèrent les fonctions du système immunitaire, ainsi que de sulfamides. Cette forme affecte souvent les personnes atteintes de maladies auto-immunes..

    Diagnostique

    Le processus de diagnostic de la maladie commence par un examen du dentiste, en interrogeant le patient. Dès les premières manifestations pathologiques, vous devez consulter un médecin, car lorsqu'une violation est commencée, des processus purulents-nécrotiques irréversibles peuvent survenir et progresser activement.

    Immédiatement après le retrait, plusieurs visites préventives chez le médecin sont nécessaires. Habituellement, pour identifier l'alvéolite, il suffit d'interroger le patient sur les plaintes et l'imagerie, moins souvent une radiographie supplémentaire, une tomodensitométrie, une électromyographie sont effectuées. Lorsqu'une maladie survient, le médecin découvre une plaque avec une teinte verte ou jaune dans la cavité buccale. Un caillot de sang peut rester dans le trou, mais il a déjà commencé à se décomposer. Dans les lésions sévères, le tissu osseux est exposé, une odeur désagréable est ressentie de manière aiguë en raison de la suppuration.

    L'examen différentiel n'est pas difficile, car le tableau clinique de l'alvéolite est spécifique. Il est important de le distinguer uniquement de la névrite alvéolaire. Mais avec la névrite, la température n'augmente pas, les ganglions lymphatiques restent normaux, il n'y a pas d'inflammation. La thérapie se déroule plus rapidement et la pathologie elle-même n'est pas dangereuse si l'assistance appropriée en temps opportun est fournie.

    Traitement obligatoire

    Avec le développement des signes décrits et l'incapacité d'obtenir les conseils d'un dentiste, vous pouvez légèrement soulager la condition à la maison. Pour cela, des rinçages avec des solutions spéciales sont effectués, des compresses peuvent être faites. Ces remèdes ne soulageront que temporairement la douleur, mais ne guériront pas la maladie..

    Il est strictement interdit d'utiliser une solution de peroxyde avec de la soude. Ce composé provoque une inflammation générale des muqueuses. Mais un antiseptique naturel efficace, autorisé dans cette situation, est considéré comme une infusion ou une décoction de sauge à la camomille.

    Les principales règles d'utilisation de ces fonds sont:

    1. Ne pas vous rincer la bouche trop souvent ou trop vigoureusement peut aider à éliminer le caillot sanguin. Pour un effet thérapeutique, il suffit de maintenir le bouillon en bouche pendant quelques minutes.
    2. Lorsqu'il y a une odeur désagréable, il est interdit d'aspirer ou de ramasser le caillot.
    3. Jusqu'au moment où vous vous sentez mieux, effectuez des bains oraux jusqu'à 12 fois par jour.

    En cas de douleur intense, un analgésique est autorisé avant de consulter un médecin. Il soulage non seulement la douleur, mais ralentit également l'inflammation. Certains médicaments sont recommandés par le médecin lui-même - ce sont Korsodil, Eludril. Il est permis d'appliquer le gel Metrogyl Denta sur les gencives.

    Dans les premiers stades

    Une fois que les premiers soins ont été fournis au patient, vous devez prendre rendez-vous avec le médecin. Avant de commencer le traitement, le dentiste doit s'assurer que la suppuration n'est pas devenue chronique.

    Une thérapie efficace peut être difficile. Le médecin doit avoir une vaste expérience en chirurgie afin de développer correctement le schéma du processus de traitement ultérieur, pour le mettre en œuvre.

    La thérapie comprend les étapes suivantes:

    1. Anesthésie avec anesthésie locale, moins souvent.
    2. Laver les morceaux de nourriture, la salive, les caillots de sang du trou à l'aide d'une seringue avec une aiguille émoussée. Des antiseptiques chauds sont utilisés - peroxyde, furaciline, permanganate de potassium, chlorhexidine.
    3. Les particules de tissu, les fragments, les débris alimentaires, la granulation après le lavage sont éliminés avec une cuillère chirurgicale pointue. Toutes les manipulations sont effectuées avec prudence, car il est interdit d'endommager les murs dans le trou.
    4. Re-laver le puits avec des antiseptiques.
    5. Séchage du puits avec un coton-tige stérile.
    6. Épousseter avec de l'anesthésine.
    7. Application d'un bandage de gaze imbibé d'iodoforme ou d'un composé antiseptique anesthésique.

    Les tampons antiseptiques, une éponge hémostatique avec de la kanamycine, de la gentamycine, des agents pâteux avec des antibiotiques dans la composition sont également utilisés comme bandage..

    Le bandage est nécessaire pour protéger contre les irritants et les micro-organismes infectieux pénétrant dans le trou enflammé.

    Avec une forme séreuse d'alvéolite, après le traitement décrit, la douleur disparaît à jamais. Après 2-3 jours, l'inflammation disparaît. En cas de formes purulentes, accompagnées de douleurs intenses, une bande de gaze anesthésique et antiseptique est introduite dans le trou. Ceci est une teinture de propolis sur alcool, liquide de camphorophénol. Le blocage anesthésique fonctionne efficacement avec la lincomycine. La solution de Traumeel peut être administrée selon le principe d'une injection conventionnelle.

    Les enzymes protéolytiques sont utilisées pour nettoyer le puits, elles éliminent les zones de nécrose. De la gaze imbibée de solution est introduite dans le puits. Les enzymes commencent à décomposer les tissus morts, nettoyant la plaie.

    Lors de la correction des violations d'un ensemble de mesures, la physiothérapie est nécessairement impliquée.

    Les principales méthodes de physiothérapie sont:

    • thérapie par micro-ondes;
    • laser infrarouge;
    • fluctuation;
    • irradiation ultraviolette.

    En plus des analgésiques, le patient peut se voir prescrire des complexes vitaminiques et des sulfamides. En cas de risque de développer une infection bactérienne, un traitement antibiotique est prescrit.

    Les activités suivantes sont effectuées quotidiennement jusqu'à guérison complète:

    • traitement antiseptique;
    • blocus;
    • changement de bandage.

    Habituellement, après environ une semaine, la guérison commence, le trou est recouvert de tissu muqueux, mais l'inflammation n'a pas encore complètement reculé. Après 2 semaines, l'œdème disparaît, la membrane muqueuse redevient normale à l'extérieur.

    Au plus tard

    Si une alvéolite est débutée et entraîne des complications, un traitement actif avec divers médicaments est nécessaire.

    Dans ce cas, les règles de base pour la mise en œuvre du processus de traitement seront les suivantes:

    1. Le puits est nécessairement nettoyé et lavé, traité avec des solutions antiseptiques. Ensuite, un tampon contenant des médicaments est placé dans la plaie, ce qui soulagera l'inflammation et normalisera la microflore. Après cela, la douleur est déjà considérablement réduite..
    2. Avec une pénétration profonde de l'infection, un blocage à la lidocaïne est prescrit. Le nombre d'injections dépend de la progression de la pathologie. Si ça ne s'améliore pas la première fois, l'injection est répétée.
    3. En présence de tissus morts, ils sont éliminés avec des agents protéolytiques, déposant le médicament sur de la gaze dans le trou.
    4. Une fois la prévalence de l'infection évaluée, des antibiotiques oraux et topiques peuvent être prescrits. Le rinçage avec des antiseptiques à domicile est obligatoire.
    5. Avec un processus inflammatoire actif, il est permis de boire des analgésiques, mais le dentiste doit choisir le médicament. L'auto-administration et un traitement trop long peuvent contribuer à des complications graves.
    6. En cas de négligence grave, une intervention chirurgicale est nécessaire. Avant l'opération, des méthodes supplémentaires de diagnostic de l'état de la mâchoire peuvent être prescrites afin d'établir l'étendue de la propagation de l'inflammation, la localisation du site de suppuration.

    Thérapie complémentaire

    Pour accélérer la guérison après une inflammation, en particulier avec le développement supplémentaire de modifications du tissu nécrotique, une récupération supplémentaire est prescrite.

    Votre dentiste recommande certaines des méthodes suivantes:

    • cours complet de thérapie par micro-ondes;
    • traitement infrarouge;
    • balnéothérapie;
    • procédure de lissage - en cas d'exposition osseuse;
    • prendre des préparations vitaminées.

    Méthodes traditionnelles

    Les méthodes de médecine traditionnelle ne permettent d'atténuer la maladie que pendant un certain temps, il ne sera pas possible d'éviter une visite chez le dentiste. Sinon, le risque de développer des complications dangereuses est élevé..

    Les recettes de médecine traditionnelle efficaces comprennent:

    1. Huile de girofle. Il est permis de l'appliquer directement sur la plaie avec un coton. Tout d'abord, le disque est lavé à l'eau, de l'huile y est appliquée, appliquée sur la zone touchée. La méthode soulage rapidement la douleur. La procédure doit être répétée deux fois par jour..
    2. Eau salée. Dissolvez le sel dans de l'eau tiède, rincez-vous la bouche. Après un certain temps, la condition s'améliorera..
    3. La glace. L'alvéolite provoque un gonflement sévère de la mâchoire, de sorte que des glaçons peuvent être mis à la place de la lésion pour éviter de telles conséquences.
    4. Sachet de thé froid. Placez-le sur la plaie. C'est un remède maison très efficace grâce à son acide tannique analgésique..
    5. Solution de curcuma. Remuez une pincée de curcuma avec de l'eau tiède, rincez-vous la bouche pour soulager la douleur.
    6. Pâtes au sel, huile de moutarde, curcuma. Pour un soulagement rapide de la douleur, tous les ingrédients sont soigneusement mélangés à une pâte. Il est appliqué sur la zone touchée..
    7. Racine de valériane. Une méthode efficace car elle est considérée comme un tranquillisant naturel, procurant un soulagement puissant, accélérant la guérison, réduisant l'anxiété.
    8. Salez au citron. Le citron est un produit naturel à forte concentration de vitamine C, son jus accélère la guérison même après l'extraction d'une dent de sagesse capricieuse. Une compresse de sel et de citron est appliquée sur la zone touchée.

    Une autre astuce - vous devez constamment maintenir l'humidité dans la bouche, ce qui signifie - boire beaucoup. Cela réduira ou même empêchera complètement la douleur d'alvéolite..

    Que faire après avoir retiré une dent de sagesse

    L'alvéolite se développe le plus souvent après le retrait des troisièmes molaires - dents de sagesse. Cela est dû au traumatisme élevé des manipulations du médecin. Souvent, une coupe supplémentaire est nécessaire, peler les gencives, scier la dent en plusieurs parties pour faciliter son extraction lorsque les racines sont pliées.

    Après 30 ans, l'alvéolite dans cette situation se produit plusieurs fois plus souvent, car la mâchoire elle-même devient plus dense, pas assez de sang y pénètre et le trou reste souvent sec.

    Après le retrait des troisièmes molaires, le médecin peut recommander une prophylaxie. L'objectif principal est de prévenir les complications. Pour ce faire, vous devez suivre clairement tous les conseils du dentiste afin que le caillot de sang dans le trou soit préservé et que la guérison se passe comme il se doit..

    Que faire pour la prévention:

    • refuser le rinçage intensif;
    • refusez les plats trop chauds, car le chauffage provoque une inflammation;
    • ne mâchez pas du côté opéré;
    • ne touchez pas la plaie avec vos mains;
    • ne choisissez pas le trou avec des objets improvisés;
    • n'essayez pas de retirer le caillot de sang;
    • organiser des soins appropriés.

    Le patient doit visiter le dentiste deux fois par an pour des examens préventifs.

    Le médecin, lors de la mise en œuvre de l'opération, observe les précautions suivantes:

    • manipulation correcte des mains, des instruments, de la bouche du patient;
    • effectuer l'opération conformément aux règlements et aux étapes;
    • après le retrait, il est nécessaire de connecter les bords du puits afin qu'il soit rempli de sang;
    • placer une éponge hémostatique dans le trou afin de prévenir l'alvéolite et d'arrêter le saignement;
    • suture pour les lésions graves des tissus mous.

    Complications possibles

    Si, après le traitement, une personne se plaint de douleur dans le trou, une inflammation répétée a commencé. Il est nécessaire de retourner chez le dentiste sans perdre de temps. Essayer seul ne fera qu'empirer les choses. Par exemple, un rinçage au peroxyde d'hydrogène désinfectera la plaie, mais éliminera tout caillot de sang restant, ce qui rend le trou sujet aux infections. Toutes les nuances d'une situation particulière ne peuvent être expliquées que par un spécialiste.

    Les principales complications peuvent être:

    • l'ostéomyélite;
    • abcès;
    • fusion de tissus phlegmoneux.

    Lorsque des toxines ou des agents pathogènes pénètrent dans la circulation sanguine en grande quantité, il existe une forte probabilité de septicémie, qui, en l'absence de correction et de chirurgie correctes, entraînera la mort..

    Ne sous-estimez pas la gravité de l'alvéolite. La maladie peut causer des dommages irréparables à tout le corps. Seule une visite chez le dentiste pour arrêter l'infection permet d'arrêter la destruction des tissus. Ainsi, après l'extraction d'une dent, il est nécessaire de surveiller attentivement l'état des gencives, sans manquer même les signes minimes d'inflammation naissante..

    La prévention

    Pour qu'après le retrait ne commence pas la suppuration, il est nécessaire de suivre attentivement toutes les prescriptions du médecin en matière de soins et de prévention. Vous n'avez pas besoin d'essayer d'utiliser indépendamment des produits que le dentiste n'a pas recommandés.

    Si vous avez des doutes sur la compétence du dentiste, l'exactitude de ses rendez-vous, vous pouvez en outre consulter dans d'autres cliniques. Personne ne peut interdire de demander des conseils professionnels, généralement vous n'avez même pas à les payer.

    Pour que la cicatrisation se déroule correctement, il est interdit de cueillir la plaie, d'essayer de gratter la gencive, d'extraire un caillot de sang, de l'endommager. Il est important de ne même pas mâcher du côté opéré pendant plusieurs jours afin de garder le puits intact et de ne pas le blesser.

    Si le médecin juge nécessaire de suturer, il est interdit d'endommager le matériau, car les bords de la plaie résultant de telles manipulations se disperseront simplement et un lieu d'infection secondaire se formera. Il est strictement interdit de toucher la plaie avec les mains, même avec des mains propres, et après traitement avec une solution antiseptique. Vous pouvez vérifier le trou pour la douleur ou le traiter avec des moyens uniquement avec un coton-tige ou un disque.

    Le respect de toutes les règles empêchera les visites répétées chez le médecin avec des plaintes de douleur et d'enflure, rendra la guérison sûre et confortable..

    Commentaires

    Plus récemment, ma dent de sagesse molaire inférieure a été retirée. Le processus lui-même s'est déroulé rapidement, sans douleur. Le médecin a dit de se rincer la bouche, prescrit des préparations topiques à usage domestique. Mais le lendemain, j'ai ressenti une douleur intense et un gonflement sur le site de retrait, une odeur désagréable. Après quelques heures, il est devenu impossible de faire du mal, mais je me suis tourné vers un autre médecin de la clinique la plus proche. Il s'est avéré qu'il restait beaucoup de morceaux de la dent extraite, tout était mélangé et provoquait une infection avec suppuration. Tous les résidus ont été nettoyés sans douleur avec une injection, mon état s'est amélioré.

    Une fois la dent de sagesse retirée, une gaze imbibée de médicament a été appliquée. Le médecin l'a remplacée par une nouvelle tous les jours pendant trois jours. Pendant environ une semaine, j'ai aussi bu du Ketorol à cause d'une douleur intense, puis tout est parti, c'est devenu plus facile.

    Après le retrait de la dent inférieure, après 3 jours, les gencives font très mal. C'était comme une infection nerveuse. Il a commencé à boire des analgésiques, il a lui-même fait des rinçages avec une solution de sauge. La douleur n'a pas disparu. J'ai dû aller chez le dentiste tout de suite. Le diagnostic est une alvéolite. Le puits a été nettoyé, le drainage a été fait avec de l'iodoforme, de l'azithromycine a été prescrite pendant 3 jours, une pommade au Levomekol et un bain avec de la chlorhexidine ont été appliqués. La thérapie a aidé.

    Vidéo sur les causes de l'alvéolite

    Dans la vidéo, le chirurgien indique les principales causes du développement de l'alvéolite.

    Dans la vidéo, un dentiste en exercice parle des principales complications après l'extraction dentaire.

    Articles À Propos Pharyngite